Le temple de Senso-Ji, Asakusa, Tokyo, Japon

Pour notre première matinée à Tokyo, nous avions envie de dépaysement et de tradition. Quoi de mieux qu’un temple bouddhiste pour nous mettre dans l’ambiance ?

Asakusa était assez loin de notre hôtel, situé à Shinjuku, mais c’est un lieu incontournable pour les touristes. On y trouve le temple Senso-ji, dédié à la déesse bodhisattva Kannon.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à AsakusaTokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

La tour moderne que l’on aperçoit depuis de nombreux points de la capitale japonaise est la Tokyo Skytree, qui culmine à 634 mètres et a tout juste un an.

Elle détonne avec l’ambiance plus ancienne d’Asakusa, c’est assez amusant.

Autour de Senso-ji, les rues commerçantes ne manquent pas. Les acheteurs sont au rendez-vous.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Les portes du temple sont aussi connues que lui : Kaminarimon et Hozomon ouvrent la voie !

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à AsakusaTokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Il est rare d’avoir le droit de faire des photos dans les temples donc vous ne verrez que peu de photos, peut-être même d’endroits où je n’aurais pas vu les panneaux d’interdiction… ?

Nous avons constaté que les Japonais devaient donner une pièce pour prier et taper dans leurs mains.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Pendant toute la durée du voyage, nous avons quantité de classes en visite ! Les élèves et leurs uniformes étaient partout.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Les panneaux destinés à expliquer comment se purifier étaient souvent mignons avec leurs petits dessins…

Tout près des zones de purification, on voit souvent des petites planches accrochées : chacune comporte des souhaits.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

C’est à Asakusa que nous avons vu notre première pagode à cinq étages, de 54 mètres. On en a revu plutôt à Kyoto. Les pagodes sont loin d’être rares…

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Nous avons visité un second jardin, payant cette fois, mais qui en valait la peine, surtout pour une première approche. Comme souvent dans les jardins japonais, on pouvait y boire du thé vert.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Pour repartir, nous sommes passés par nakamise-dori, une allée où l’on trouve des boutiques. J’ai repéré de nombreuses choses qui me plaisaient, en ai acheté une à offrir mais n’ai malheureusement jamais revu la même belle poupée kokeshi que celle que j’avais repérée. Bref : il ne faut pas attendre quand on voit quelque chose qui nous plaît.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Les premiers gâteaux et les premières vitrines présentant les plats des restaus n’ont pas manqué d’attirer notre attention.

Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa
Tokyo : le quartier du temple Senso-ji, à Asakusa

Senso-ji a été le premier temple que nous ayons découvert. J’aurai l’occasion de vous en montrer de nombreux autres car Kyoto n’en manque pas. Finalement, même si celui-ci m’a plu, il n’est pas le plus beau qu’il nous a été donné de voir. Et Tokyo restera pour moi une ville moderne !

Et vous, rêvez-vous de découvrir un temple japonais ?

Retrouvez tous mes billets sur le Japon sur une carte :


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.