Connaissez-vous Cookut, un « fabricant responsable d’ustensiles de cuisine ludiques et malins » installé près de Lyon ? La marque, au sortir du confinement, m’a proposé de découvrir l’un de ses appareils parmi un grill à burgers, une cocotte en fonte et un barbecue nomade. Dans une maison pour quelques mois (mais plus pour longtemps !), j’ai choisi de découvrir Yaki, le barbecue nomade. Le fait de pouvoir l’utiliser au centre de la table et jusqu’à 6 personnes – nous sommes 5 en ce moment – m’a vraiment tentée. Et nous avons déjà passé grâce à lui un déjeuner convivial et animé sur la terrasse !

Le barbecue Yaki et les accessoires reçus

J’ai reçu :

  • un pack deluxe, vendu 139€, contenant :
    – un sac de transport et de rangement
    – le barbecue complet avec ses deux grilles
    – un outil lève-grille
    – six pinces en bambou
    – six brochettes en acier avec un manche en bois
    – une poêle à raclette
    – une plancha en inox
  • du charbon de bois pour faire trois barbecues (14,90€)

Mon barbecue est noir. Il existe aussi en bleu ou en terracotta.

Un barbecue au charbon mais sans fumée ni projection

Yaki s’utilise en extérieur dans un endroit bien aéré. Conçu avec un bac à eau et un bac à charbon, le barbecue nomade fonctionne au charbon de bois et démarre assez rapidement. S’il est sans fumée ni projection, mieux vaut attendre que la phase de démarrage soit terminée pour mettre complètement la table. « Pour une utilisation en milieu de table, il faut impérativement éviter tous les aliments gras susceptibles de créer des flammes ou de la fumée comme les saucisses, merguez, viandes marinées, etc. ».

Le barbecue est fait pour être transportable, par exemple en vacances ou au parc. S’il est léger, il reste trop lourd pour randonner avec (sait-on jamais !) et il faut prendre en compte le temps de refroidissement et le nécessaire point d’eau, que ce soit pour le bac dédié ou pour une pré-vaisselle. Bon à savoir d’ailleurs : les grilles passent au lave-vaisselle.

Notre premier barbecue avec Yaki de Cookut

Nous avons testé un peu toutes les fonctionnalités du barbecue : grill, brochettes, plancha et poêle.

Pour notre déjeuner, nous avons fait cuire des pommes de terre nouvelles sous la cendre. Il suffit pour cela de bien les emballer individuellement dans de l’aluminium. La même chose peut d’ailleurs être faite avec une boîte de camembert en retirant l’emballage plastique intérieur et en enroulant fromage et boîte dans de l’aluminium. Nous ne l’avons pas fait cette fois-ci, profitant plutôt de la poêle pour faire fondre un peu de fromage.

À la poêle, nous avons aussi fait cuire un œuf sur le plat. À la plancha, nous avons mis quelques crevettes. En brochettes, nous avons fait cuire des tomates cerises, champignons et de la viande de bœuf.

L’expérience était très sympa ! Nous avons retrouvé le côté convivial que l’on connaît avec un appareil à raclette ou une crêpes party. Lorsqu’on fait un barbecue, il y a habituellement toujours une partie des convives qui ne fait pas grand chose (en dehors de préparer la table, papoter et manger ah ah). Avec Yaki, chacun gère ses grillades, fait part de ses conseils et associations à son voisin, etc. Une expérience à renouveler !

Et vous, saviez-vous qu’un barbecue de table existait ? Etes-vous amateurs de barbecue ?

Retrouvez :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.