C’est avec Love is in the snow que je viens de découvrir la plume d’Alfreda Enwy. Et je suis ravie de pouvoir écrire que je suis conquise par cette romance de Noël française ! Je me suis laissée porter par l’histoire de Juliette et de Sawyer sur fond de séjour en Haute-Savoie. Elle est à la fois étoffée, simple et réconfortante comme le serait une bonne soirée au coin du feu avec des êtres aimés (et une boisson chaude !). Je l’ai lue en deux jours environ et elle m’a fait du bien. A découvrir pour se mettre du baume au cœur !

Love is in the snow : l’histoire

« Elle pensait en avoir fini avec l’amour, jusqu’à ce qu’il croise sa route. Quel est le comble pour une autrice de romance à succès ? Se faire larguer par celui qu’elle pensait être le héros de sa propre vie. Si Juliette n’était pas atteinte depuis par le syndrome de la page blanche, elle en rirait : sa vie ressemble vraiment à une mauvaise blague. Heureusement, sa meilleure amie lui a réservé des vacances dans un sublime chalet à la montagne pour l’aider à retrouver l’inspiration. Mais, alors qu’elle se pensait seule au milieu des forêts enneigées et des lacs gelés, Juliette fait la connaissance de Sawyer, un jeune père célibataire qui incarne parfaitement le fantasme du bûcheron et habite à deux pas de chez elle. Quand le hasard les fait se croiser à plusieurs reprises, Juliette comprend que ce séjour s’annonce plus agité que prévu. Car Sawyer lui redonne certes l’envie d’écrire… mais aussi de briser la promesse qu’elle s’est faite après sa rupture : rester loin des hommes« .

Mes impressions sur Love is in the snow

Dans une période où j’ai 1000 choses en tête – je dois accoucher de mon 1er enfant d’ici deux semaines environ ! – j’attends vraiment d’un livre qu’il m’embarque dès les premières pages. Et cela a été le cas ici : je suis entrée très vite dans l’histoire. L’action débute rapidement et est intéressante et le style de l’écrivaine me plaît. J’ai, du coup, fait passer cette lecture avant celles que j’avais prévues. Je cherchais, à l’origine, à emporter un livre de poche pour un trajet en métro.

J’ai aimé les personnages. Côté Paris, Juliette approche doucement de la trentaine et a une personnalité qui semble assez solaire. Elle peine à se remettre d’un échec amoureux, ce que chacune ou presque a déjà pu vivre. Il faut dire que la claque a été rude ! Impossible de lui en vouloir d’être en panne d’inspiration pour écrire un roman ou de traverser une sorte de désert. Sa meilleure amie, Dana, est Youtubeuse. A l’heure des blogs, d’Instagram, etc., on sent que le roman, écrit pendant le premier confinement, est vraiment de son temps.

Côté Haute-Savoie, Zelda est une ado de 14 ans pétillante et potentiellement boudeuse. Elle sait quelle vie elle veut pour elle et son père. Belle-mère d’un ado de 15 ans, j’ai pu faire quelques parallèles même si Junior dort beaucoup plus tard que Zelda (je tombe de sommeil bien avant en général) et a une personnalité vraiment éloignée de celle de la jeune fille. Sawyer, la petite trentaine et qui travaille dans le monde du bois (entendez par là qu’il est doué de ses mains ah ah) est un parfait héros romantique. Pas très intéressé par l’idée d’être en couple et volontaire dès qu’il s’agit de sa fille, il s’est très bien fait à son quotidien de père célibataire et s’autorise à être un peu bourru à ses heures. L’on fait aussi la connaissance avec son adorable sœur, son meilleur ami ou encore ses parents, qui tiennent des chalets.

Entre Juliette et Sawyer, tout est fluide et doux. Alfreda Enwy n’en rajoute pas : elle n’en fait pas des tonnes pour éprouver les personnages et dresser des obstacles peu crédibles. J’ai aimé cette simplicité, le côté naturel et plutôt progressif des choses. On vit aux côtés des personnages des moments doux. Le côté citadine-montagnard fonctionne à la perfection. La lectrice qui vit en ville se régale d’un peu d’évasion et de la rencontre d’un homme connecté aux « vraies choses » et à la nature.

Si vous attendez des phrases piquantes, une température réglée à 100° de A à Z et des rebondissements à gogo, sachez que ce n’est pas le parti pris de Love is in the snow. Ici, rendez-vous avec de bons sentiments, de la douceur et une touche d’épices. Une romance de Noël délicieuse qui a su me toucher !

Love is in the snow, Alfreda Enwy
Romance contemporaine – Collection &H
Publié le 6 octobre 2021 – 297 pages
Prix poche : 7,20 € / Format numérique : 6,99 €
Commander le livre sur Amazon

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. Jeune maman, j'ai 39 ans, vis avec Monsieur, notre petit garçon né en février 2022, et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.