Monsieur et moi sommes allés découvrir le bistrot Augustin, installé dans le XIVe arrondissement de Paris, le temps d’un très agréable déjeuner.

Le nom du bistrot, ouvert depuis décembre 2015, vient du prénom d’Augustin Grisoni, son créateur. L’adresse est située rue Daguerre, une rue commerçante des plus agréables. Sa décoration est raffinée, élégante et très aboutie : comptoir, sol en damier, lampes industrielles, belle cuisine vitrée, etc. Une terrasse permet de profiter des beaux jours. La musique est discrète.

C’est Vincent Deyres, qui a notamment décroché une étoile en Corse et travaillé pour la famille Darroze, qui officie en cuisine. Il respecte les saisons à travers une carte évolutive. Les pastilles Michelin, Gault & Millau et autres recommandations que l’on aperçoit sur la porte ne font que souligner les qualités de l’adresse. Avec tout ça, nous nous sommes régalés !

Bistrot Augustin, Paris XIVe
Bistrot Augustin, Paris XIVe Bistrot Augustin, Paris XIVe Bistrot Augustin, Paris XIVe

Le bistrot Augustin propose :

  • une formule déjeuner entrée-plat ou plat-dessert selon l’humeur du chef à 23 € le midi
  • une formule midi et soir entrée-plat-dessert à 39€
  • la carte, qui comprend un plat du jour mais aussi des propositions « retour du marché » (à partir de 28€)
    Hors formule :
    – les entrées sont à 12€
    – les plats à 24€
    – les desserts à 12€

Monsieur et moi avons choisi la formule entrée-plat-dessert à 39€.

Nos boissons

La carte des vins est particulièrement fournie. Monsieur s’est laissé conseiller. Dans ce type d’établissement raffiné ou bistronomique, il laisse souvent le choix du vin à la discrétion du serveur. Il lui a été proposé un verre de Chablis du domaine Gautheron. Il a trouvé que le vin blanc qu’il a dégusté était d’une grande finesse et d’une agréable et douce minéralité.

N’étant pas amatrice de boissons alcoolisées, j’ai dégusté un jus de citron pressé.

Bistrot Augustin, Paris XIVe Bistrot Augustin, Paris XIVe

Nos entrées

Parmi les sept choix que propose la carte, j’ai choisi de déguster les ravioles au brocciu, jus d’un sauté de veau parfumé à la népita. Je me suis régalée de trois belles ravioles garnies de fromage. C’est une entrée parfumée, à la fois réconfortante et légère, et d’une grande douceur.

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Monsieur a opté par le tartare de dorade royale aux agrumes, tomate, huile vierge. Il l’a trouvé des plus frais. Le poisson est particulièrement fondant et le croustillant des petites graines très agréable. La jolie présentation ne gâche rien et la fleur posée au sommet nous confirme que cette entrée se place sous l’égide de la délicatesse. Ce tartare, proposé en entrée, n’en reste pas généreux et Monsieur est sûr, qu’accompagné d’une salade, il saurait faire des heureux aux heures les plus chaudes de l’été.

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Nos plats

La carte, en dehors de sa partie « retour du marché », comporte cinq plats : trois poissons et deux viandes.

En plat, j’ai choisi le pavé de rascasse rôti sur la peau, purée biarrote, jus de langoustines. J’ai eu un coup de cœur pour ce poisson que je n’avais pas mangé depuis longtemps. Il était divinement cuisiné avec une sauce de caractère dont j’ai raffolé. Impossible de ne pas saucer à l’aide de l’un des deux types de pain proposés (campagne ou baguette). Un régal !

Aux côtés du poisson et servie à part, la purée était agrémentée de petits morceaux de poivron, qui n’est pas un légume que j’affectionne plus que cela, mais restait agréable.

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Monsieur a choisi le filet de bar rôti sur la peau, asperges vertes, fenouil, tomates, sauce vierge. C’est un plat délicat qui met à l’honneur un poisson très fin accompagné de délicieuses petites tomates rôties, d’asperges goûteuses et croquantes et de fenouil parfumé. Le poisson est cuit justement et il peut vous assurer que, de son assiette, rien n’est resté en dehors de la peau du poisson !

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Nos desserts

J’ai hésité entre plusieurs desserts. La salade de fraises de Dordogne et son sorbet m’appelaient mais j’ai cédé à l’appel du moelleux au chocolat et sa glace. Le moelleux est servi chaud, avec un cœur coulant et un vrai goût authentique. Une valeur sûre !

Bistrot Augustin, Paris XIVe Bistrot Augustin, Paris XIVe

Après avoir été raisonnable au moment de l’entrée et du plat, Monsieur a laissé place à l’appel de la gourmandise sucrée ! Il aurait pu opter par le moelleux mais a jeté son dévolu sur le chou à la crème de noisettes.

C’était un très beau chou à l’agréable pâte. La crème était également très bonne. Il doit avouer que sa gourmandise a été comblée avant la fin de son dessert (ah ah). Il a adoré découvrir qu’une très chouette surprise se dissimulait sous le chapeau du chou : des noisettes entières et caramélisées, dont il raffole !

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Nous avons terminé sur un thé vert à la menthe Comptoirs Richard pour moi et un expresso pour Monsieur. Nous étions ensuite prêts pour rentrer chez nous en nous promenant.

Le serveur qui s’est occupé de notre table était gentil et prévenant. Une excellente expérience en tous points !

Bistrot Augustin, Paris XIVe

Le bistrot Augustin ne manque pas d’atouts : délicieuse cuisine travaillée, décor moderne et parisien des plus plaisants, quartier sympa, etc. Pour 39€, vous aurez de quoi vraiment profiter d’une bonne table. À noter !

Bistrot Augustin
79, rue Daguerre
75014 Paris
Réservation : 01 43 21 92 29
Le site du restaurant

Du lundi au samedi
– à partir de 7h30 pour le petit-déjeuner
– de 12h à 14h30 pour le déjeuner
– tout l’après-midi pour la limonade
– de 19h à 22h45 pour le dîner

Retrouvez tous mes billets « Restaus à Paris » sur une carte :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.