Je suis allée voir « Les deux timides » au théâtre Aktéon vendredi soir dernier. La pièce était jouée dans le cadre du festival « my classique is rich », qui dépoussière quelques pièces classiques et se termine à la fin de cette semaine.

Affiche-les-deux-timides.jpg

L’histoire

À Chatou, fin des années 70, monsieur Thibaudier s’apprête à marier sa fille Cécile à un inconnu. Mais celle-ci n’entend pas suivre les choix de son père et compte bien mener sa vie sentimentale comme bon lui semble en imposant celui qu’elle aime. Quand, en plus, la timidité s’en mêle… rien ne se passe comme prévu ! Commence alors un enchaînement de quiproquos et de stratégies afin d’éviter le mariage forcé.

« Les deux timides (seventies show) » est une adaptation musicale et déjantée de la comédie de Labiche.

Alors, alors ?

J’ai vraiment passé un bon moment. L’adaptation de cette pièce classique à la sauce années 70 était bien marrante. Et, pour 8€, il aurait été dommage de s’en priver.

C’est Florence Fakhimi, de la compagnie « Privé de dessert », qui a mis la pièce en scène et s’est bien amusée à faire évoluer des personnages kitsch au milieu d’un décor orangé bien drôle.

Les costumes des uns et des autres sont assez édifiants. Celui de Fabrice Pannetier, le seul homme non timide de la pièce, vaut son pesant de cacahuètes (perruque y compris !). Antoinette Bounine-Cabalé joue Cécile, boudeuse. Le jeu d’Arnaud Bath’m’wom, le père, et de Matthieu Brugot, le prétendant timide, vaut le coup. Ils interprètent très bien, dans leurs vieux vêtements, les hommes coincés dans leur très grande réserve. La chaleur de la salle qui fait transpirer aide à traduire le côté « je suis impressionné » !

La salle était toute petite, nous ne devions être qu’une quinzaine de spectateurs. Pendant les cinq premières minutes, j’ai failli me demander ce que je faisais là, le temps de planter le décor… tout comme la toute fin m’a un peu déstabilisée. Mais entre les deux, il y cinquante bonnes minutes de rire et de situations improbables.

Je ne connaissais pas Eugène Labiche mais il s’agit d’un auteur dramatique français du XIXe siècle, qui a été élu membre de l’Académie française. Il a écrit « Les deux timides » en 1860.

La pièce a été jouée en 2009 et 2010 à Paris. Elle ne doit plus l’être pendant l’été mais en faisant attention, il n’est peut-être pas impossible qu’elle soit montée à nouveau à un autre moment…

D’ici là, vous pouvez tester une autre pièce du festival « My classique is rich » !

Et vous, avez-vous des envies de théâtre en ce moment ?

Le festival « My classique is rich » sur le site du théâtre Aktéon

La fiche des « deux timides » sur Billetreduc
À 19h, dernière représentation le samedi 24 juillet 2010
8€ au lieu de 16 sur Billetreduc

Théâtre Akteon
11 rue du general blaise
75 011 Paris
www.akteon.fr

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.