La rentrée et l'automne - Photo : Pixabay
22h10, un dimanche soir. L’heure des calculs et des pages à tourner.

Trois semaines déjà que j’étais en vacances. J’ai quitté un bureau dont l’air aoûtien était brassé par des ventilateurs-sauveurs et vais le retrouver un parapluie à la main. C’est bien la pluie qui, jeudi à mon retour de Norvège, m’a indiqué que l’automne était la prochaine saison et qu’il allait falloir déranger de leurs boîtes mes chaussures plus fermées. Les promenades dans les chemins, voire dans les bois (sic !), les albums photos à mettre à jour, les rêves de Norvège… tout paraît soudain bien loin ! Demain, c’est la rentrée !

Mes chaussures ne sont pas cirées, je n’ai pas acheté de cahiers puisque cette rentrée est la troisième qui n’est pas « des classes » mais je sens qu’il est temps pour moi de reprendre la route… Je ne suis pas une habituée des bonnes résolutions du 1er janvier. En général, je me dis tous les ans la même chose : « faire mon possible pour être heureuse ». Ca n’engage pas beaucoup même si c’est très ambitieux. Pour cette rentrée de septembre, je suis plus inspirée. Ecrirai-je seulement tous les projets, envies et objectifs que j’ai en tête pour ces 12 prochains mois ? Je me permets en tout cas de ne pas les écrire ici et de m’imposer toute seule ma discipline (pas folle la mouette). En espérant que tout cela ne restera pas lettre morte faute de volonté. J’ose croire que, les années passant, on devient plus raisonnable.

23h48 (j’en fais des choses en même temps !). Quoi qu’il en soit : rien ne sert de blablater, il faut dormir à point ! Demain : au boulot !

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.