Si vous êtes familiers de Paris et/ou du boulevard Saint-Germain, nul doute que vous connaissez, au moins de nom, La Rhumerie. En effet, depuis 90 ans, Saint-Germain-des-Prés compte une adresse mythique spécialisée dans le rhum et qui propose cocktails et de la cuisine exotique. C’est l’arrière-grand-père de Julia, que nous avons rencontrée, qui a ouvert La Rhumerie en 1932 juste après l’exposition coloniale, durant laquelle son ti punch a rencontré un grand succès.

L’établissement raconte une belle histoire familiale : celle de cet ancien notaire devenu négociant en rhum, de son fils en 1933 puis de sa petite-fille dans les années 80 et celle, maintenant, de Julia, que nous avons rencontrée et qui nous a réservé un accueil chaleureux, incarnant à la perfection les valeurs de ce beau café, bar et restaurant.

La carte diffère midi et soir. En fin de journée, l’idée est plus de grignoter/partager, attablés à proximité d’autres convives venus profiter de l’ambiance et des spécialités des lieux. Des concerts de jazz sont organisés le dimanche et le lundi soir. La carte des cocktails et des rhums est impressionnante. Choisiriez-vous l’un des rhums arrangés maison, un cocktail de la semaine, un punch coco ou au lait chaud ou céderiez-vous à une toute autre envie ?

Pour notre part, nous nous sommes régalés : cocktails, accras de morue, tartines d’écrasé d’avocat et morue grillée pimentée, tazon végétarien, pimentade de poisson, gâteau Betty et moelleux au chocolat !

À propos de la carte des rhums de La Rhumerie

Je l’évoquais et vous pouviez l’imaginer : la carte des boissons affiche une très large sélection de rhums. Une première double page illustrée présente une sélection d’une quinzaine de cocktails. L’illustration – signée de Julia – qui accompagne chaque cocktail permet de se faire assez simplement une idée de la taille du cocktail – long drink, short drink, etc. – et de son dressage. Parfait pour débuter ou accompagner un déjeuner ou un dîner.

Il est également possible de découvrir de très nombreux rhums à déguster « secs », c’est-à-dire des rhums qui se suffisent à eux-mêmes et n’ont pas de nécessité à entrer dans la composition d’un cocktail, ou en ti punch, avec du citron et du sucre.

Les rhums sont classés par type :

  • Rhum Agricole (eau de vie produite à partir de la fermentation du jus de canne à sucre pressée)
  • Rhum Industriel, obtenu par la fermentation de la mélasse (résidus du raffinage du sucre de canne)
  • Rhums premium
  • Rhums vieux
  • Rhums du Monde
  • Rhums d’exception

Il est possible de les déguster à l’unité ou bien par réglette (4 Rhums de 2cl)… à partager ou non. Des réglettes thématiques sont par ailleurs suggérées afin de guider les clients dans leur dégustation.

Bien sûr, des notes gustatives sont indiquées pour chaque Rhum afin de les aider à faire leurs choix.

Notre choix de cocktails

Monsieur a choisi de déguster le cocktail La Soufrière (12,50€) à base de rhum, liqueur d’orange, jus de gingembre et sirop de piment doux. Il l’a trouvé frais, tonique et bien relevé, tout en respectant les papilles ! C’était une belle entrée en matière pour un repas qui s’annonçait ensoleillé. Ce cocktail a parfaitement bien accompagné nos entrées à partager.

Pour ma part, je me suis réjouie de voir autant de choix alléchants sur la carte des cocktails sans alcool. Je suis friande de fruits sucrés et exotiques. J’ai choisi de déguster un Madinina (7,30€), à base de jus de citron vert, fraise, goyave et crème de coco. J’ai été très contente de ce choix : ma boisson était agréablement fruitée et sa texture légère, contrairement à des nectars que j’aime aussi déguster mais qui peuvent être parfois trop nourrissants au cours d’un repas.

Nos entrées

En entrée, nous avons partagé deux spécialités :

  • le Féroce (6,60€), un écrasé d’avocat avec de la morue grillée pimentée, servi avec du pain Poilâne. Cette entrée épicée nous a beaucoup plu !

  • des accras de morue (6€), généreux et à la texture douce… Un incontournable !

Nos plats

En plat, j’ai dégusté un tazon végétarien (13,50€), une assiette « bowl » contenant de la patate douce, de la banane plantain frite, de l’avocat, du riz, des haricots rouges, une salade de tomate et d’oignon rouge et une sauce aux noix de cajou. Typiquement le genre de plat que j’aime et qui rassemble des ingrédients qui me tentent plus les uns que les autres ! Le tout était haut en saveurs.

Monsieur a fait, pour sa part, honneur à la pimentade de poisson (12€), qui associe du poisson mariné à l’antillaise puis frit, des pétoncles rissolés et du riz. il a trouvé que c’était un plat savoureux et réconfortant en ces jours parfois pluvieux d’automne. Le poisson était frais, la friture légère et les pétoncles tendres. La sauce était extrêmement parfumée et légèrement relevée : un régal !

Nos desserts

Vous l’avez sans doute déjà remarqué : lorsque mes yeux trouvent le mot « chocolat » sur une carte des desserts, ils ont tendance à en stopper la lecture. Je suis extrêmement friande de cet or cacaoté ! C’est donc sans l’ombre d’une hésitation que j’ai commandé en dessert le moelleux au chocolat aux brisures d’ananas, de gingembre confit et sa boule de glace vanille (6,50€). Il était aussi réconfortant qu’il en a l’air, bien fort en chocolat ♥, le tout avec une note relevée. Parfait !

Monsieur a choisi, quant à lui, le gâteau Betty (6,20€) à base d’amandes et de rhum. Ce gâteau était, là encore, très parfumé pour qui apprécie le rhum. Et il n’était pas trop sucré malgré son glaçage. Il était parfait, avec un café (un espresso bio proposé 2,60€), pour terminer ce repas à la Rhumerie.

J’ai terminé mon repas sur une verveine, une infusion Parney’s (4,70€).

Et vous, avez-vous déjà eu l’occasion d’aller à La Rhumerie ? Ou quand céderez-vous à la tentation d’y passer un moment savoureux ?

La Rhumerie
166, boulevard Saint-Germain
75006 Paris
01 43 54 28 94
Ouvert tous les jours, de 9h à 0h30/1h30/2h/2h30 selon les jours
Le site du restaurant

Merci beaucoup de cette invitation !

Retrouvez tous mes billets « Restaurants à Paris » sur une carte :

Appelez-moi Lili. Jeune maman, j'ai 39 ans, vis avec Monsieur, notre petit garçon né en février 2022, et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, lire ou voir une comédie romantique... aller au théâtre ou pratiquer la zumba et le body balance font également partie de mes centres d'intérêt mais ne se combinent pas à mon emploi du temps de maman d'un tout petit.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.