Théâtre J'ai envie de toi

Parmi les bons côtés de la période de rentrée figure la rentrée théâtrale ! Monsieur et moi sommes allés voir « J’ai envie de toi » au théâtre Fontaine. Il n’en a pas fallu plus qu’une affiche réussie et le nom de Sébastien Castro, dont c’est la première pièce mais qui s’est déjà largement fait un nom sur scène, pour nous donner envie. L’intuition était bonne : nous avons passé une excellente soirée devant une comédie de boulevard qui devrait vite faire parler d’elle !

« J’ai envie de toi » : l’histoire

« À partir d’un comique de situation aussi commun que gênant : l’envoi d’un SMS à la mauvaise personne au mauvais moment, l’action met en scène Guillaume, victime d’une situation qui lui va lui échapper et vite dégénérer. Alors qu’il pense envoyer « J’ai envie de toi » à Julie, sa nouvelle conquête, le texto est envoyé par erreur à Christelle, son ex. La soirée, bien mal partie, dérape définitivement quand son voisin s’invite chez lui après avoir abattu la cloison qui sépare leurs deux appartements… »

Théâtre J'ai envie de toi

Alors, alors ?

Je l’évoquais : Sébastien Castro est un comédien reconnu. Il a été nommé aux Molières 2019 pour son rôle dans « Le Prénom ». Sa voix grave et le côté très pince sans rire qu’il donne à ses personnages sont très reconnaissables. Nous l’avons vu dans pas mal de très bonnes pièces de théâtre, parmi lesquelles « Une semaine, pas plus ! » ou « C’est encore mieux l’après-midi« . Dans « J’ai envie de toi », sa première pièce, il a assemblé une multitude d’idées et de jeux de mots, à laquelle s’ajoute la mise en scène très aboutie de José Paul.

La pièce commence de façon étonnante. Guillaume a la malchance d’habiter à côté d’une personne qui se rapprocherait d’un boulet (créatif malgré lui) : Youssef, dont on peut se demander s’il est aussi benêt qu’il n’y paraît. Guillaume a rencontré un mannequin sur Internet et prépare son rendez-vous galant. Les bourdes de Youssef vont bien compliquer les choses.

Les quiproquos s’enchaînent et ne tardent pas à s’imbriquer les uns aux autres jusqu’à rendre la situation des personnages incontrôlable. Les clichés habituels sont déconstruits voire volent en éclat. Sur scène : trois hommes, trois femmes et une multitude de possibilités. Dans « J’ai envie de toi », une histoire peut en cacher une autre.

Les décors sont bien pensés et nous plongent directement dans l’univers des personnages. La pièce a bien son placard de vaudeville mais pas de la façon dont on l’entendrait.

Il y a forcément un geste, une situation, un trait de caractère au moins auquel s’identifier. Qui n’a d’ailleurs jamais envoyé un message à la mauvaise personne ? La partie sur la vieillesse et le handicap est politiquement très incorrecte mais fait clairement jubiler !

Les comédiens, qui incarnent des personnages sympathiques, s’en donnent à cœur joie et ne boudent pas leur plaisir sur scène. Dans la salle, on ne s’y trompe pas et on rit beaucoup ! Je commençais d’ailleurs à pleurer de rire quand la pièce s’est terminée. La pièce dure 1h30 et nous n’avons pas vu le temps passer.J'ai envie de toi - Théâtre Fontaine

Vous l’aurez compris : « J’ai envie de toi ! » est une comédie de boulevard qui vaut clairement le détour !

J’ai envie de toi
Une pièce de Sébastien Castro
Mise en scène de José Paul
Avec Sébastien Castro, Maud Le Guénédal, Guillaume Clérice, Anne-Sophie Germanaz, Astrid Roos et Alexandre Jérôme.

Du 29 août 2019 au 5 janvier 2020
Du mardi au vendredi à 21h
Le samedi à 16h30 et 21h
Le dimanche à 16h
Prix variables : à partir de 10€ le 1er mois puis à partir de 20€
La salle est climatisée ♥ (une bonne nouvelle vendredi dernier)

Théâtre Fontaine
10 rue Pierre Fontaine
75009 Paris
Métro : Pigalle, Blanche, Saint-Georges
La pièce sur le site du théâtre

Retrouvez tous mes billets Théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.