De K. Bromberg, je n’avais jusque là lu qu’un roman, Sweet Heart. Mais la saga Everyday Heroes, sortie en poche chez Hugo au printemps, m’a donné envie d’en découvrir davantage. C’est ainsi que je viens de me plonger dans le tome 1 : Cuffed, qui signifie « menotté », en partie en référence au métier du héros : policier. Si je reste plus attachée et émue à la lecture de comédies romantiques, j’ai toutefois lu avec intérêt ce drame psychologique. Le thème de fond me dérange dans la vie en général (et quoi de plus normal ?), ce qui me met un peu en retrait par rapport à l’intrigue. Mais le roman est bien tissé et bien écrit !

L’histoire du 1er tome de Everyday Heroes

« Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon. Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir« .

Source : Hugo & Cie

Mes impressions sur Cuffed

L’héroïne de Cuffed, Emerson, a quitté brutalement la ville de son enfance suite à un drame, dont elle a des souvenirs partiels. La revoici à l’âge adulte, revenant sur ses anciennes terres, en mode survie et en quête d’adrénaline. J’ai eu du mal à m’attacher à elle et, c’est bien normal, à comprendre la façon dont elle gère son traumatisme. Emerson est fuyante, en souffrance, cherche des coupables et des paratonnerres. Je comprends qu’elle souffre mais ai du mal à cerner ses réactions, la mise en danger, le rejet qu’elle éprouve parfois.

Le héros, Grant, est policier et vraiment un héros du quotidien. Il a suivi une vocation familiale et son sens de la justice a toujours joué dans son amitié avec Emerson. Il l’a soutenue, au-delà de ce qu’elle pouvait supporter. Grant est vraiment sympathique, même si l’écrivaine réussit à ne pas nous dresser un tableau exhaustif de ce que sont ses personnages et que l’on ne le connaît donc que partiellement.

L’histoire se lit vraiment facilement et est fluide. Je l’ai lue en (bonne) partie dans le métro, toujours avec plaisir même s’il n’y avait pas de côté addictif à mon goût. Il s’agit d’un drame psychologique mais je suis restée un peu en retrait et ai ressenti plus de rejet concernant la thématique que d’émotions.

Ce que je n’ai appris qu’à la fin, c’est que Kristy Bromberg a elle-même été, enfant, dans la position de Grant et que l’histoire d’Emmy est donc un fait réel qui a touché l’écrivaine personnellement. Le point de départ du livre, si difficile, est donc vrai. En le lisant, c’est même la seule fois du roman où je me suis sentie réellement émue.

Si je ne suis pas sûre de garder longtemps un souvenir du roman, je compte découvrir avec plaisir les tomes 2 et 3, des volumes qui peuvent se lire indépendamment et sont consacrés aux frères de Grant Malone.

Everyday Heroes, tome 1 : Cuffed, de K. Bromberg
Sortie le 1er avril 2021
Prix poche : 8,50 € – Prix numérique : 7,99 €
Retrouvez « Cuffed » sur Amazon ou chez votre libraire !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. Jeune maman, j'ai 39 ans, vis avec Monsieur, notre petit garçon né en février 2022, et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.