Déguster un plat en terrasse en janvier à Séville : what else ?

Quand on arrive à Séville, il faut savoir que la nourriture n’est pas le point fort de la ville et ne compte a priori pas parmi ceux de l’Espagne. Je ne parle pas espagnol (je sais juste que « pollo » = poulet = je déteste ça) et ça ne facilite pas la lecture des cartes. Les quelques photocopies « vocabulaire » que nous avions sous la main ne nous ont pas été d’une aide incroyable et nous avons donc fait quelques expériences culinaires plus ou moins heureuses !

Il faut noter que le « menu del dia », proposé dans pas mal d’établissements, est un menu qui comprend souvent entrée/plat/dessert/boisson/pain pour vraiment pas cher, en principe moins de 10€. De quoi se consoler un peu de toute la friture que l’on doit ingurgiter !

Le menu del dia d’Efe et de Boston burger : du grassouillet et de la croquette !

Dès le premier jour de vacances, nous avons découvert un menu del dia, juste en face de l’université : celui d’Efe. Manger en terrasse était déjà clairement un plaisir en soi.

Andalousie--Efe-cafe-tapas.JPG
Au programme :

– croquetas de jamon : première expérience de croquettes ! Elles n’étaient pas forcément mauvaises mais il faut s’habituer à cette alimentation…

Andalousie--Efe-cafe-tapas-1.JPG

– adobo sevillano
: si, si, du poisson était caché là-dedans !

Andalousie--Efe-cafe-tapas-2.JPG
– un mystérieux dessert ! Mais où est le chocolat ?

Andalousie--Efe-cafe-tapas-3.JPG
Andalousie--Efe-cafe-tapas-4.JPG
Nous avons fait plus tard une autre tentative dans la même rue, au Boston burger de Séville, toujours pour 8€. Cette fois, le serveur a su nous traduire un peu la carte. C’était déjà sympa !

– salade cinq saveurs : riz, crevettes, jambon, œuf, petits pois

Boston-burger-Seville-1.JPG
– les deux plats suivants sont ceux de mon amoureux… pas appétissants pour deux sous, non ?

Boston-burger-Seville-2.JPGBoston-burger-Seville-3.JPG
– croquettes de porc et salade

Boston-burger-Seville-4.JPG
– thé rouge (le thé n’est pas du tout une spéciale espagnole !) et jus de pêche

Boston-burger-Seville-5.JPG

Une gamme un peu au-dessus et une terrasse : Modesto tapas

Le dernier jour, nous avons voulu tester une adresse du Routard. Une fois devant, nous n’en avions plus du tout envie car elle était située à l’ombre et il faisait un temps magnifique. Nous sommes donc allés du côté de Modesto tapas, qui nous a permis d’être en petites manches, le nez au soleil. Rien que ça, ça faisait tout !

Modesto-tapas-1.JPG
Côté nourriture, j’avais choisi pour un total de 8,30 € :

– salade de roquette et doucette, petits fromages et noix

Modesto-tapas-2.JPG
– beignets de morue et poivrons frits : même si je saturais des beignets, le poisson à l’intérieur était délicieux !!

Modesto-tapas-3.JPG

 

Des adresses où l’on mange vraiment bien à Séville

Chez Duplex, nous avons voulu tester un menu del dia qui avait l’air top avant de découvrir que ce n’était pas possible le week-end. La carte étant traduite, on en avait l’eau à la bouche ! Nous nous sommes rabattus sur du plus traditionnel et, pour 13 €, j’ai eu 33 cL d’eau, un jus de pêche et des spaghettis bolognaise réussies !

Andalousie-Duplex-bolognaise.JPG
Los Corales a attiré notre œil par sa belle déco ! Pour 13 €, j’ai dégusté une « ensalada de langostinos confitados aguacare y vinegreta de bacon ». C’était vraiment bon ! On sentait que c’était un établissement pour gens bien comme il faut, moderne, qui tourne bien et veut faire du chiffre.

Los-Corales-Seville-2.JPG
Les plats de mon amoureux n’étaient pas mal non plus… Le dessert, dégusté du bout de la cuillère, était fort bon !

Los-Corales-Seville-1.JPG
Los-Corales-Seville-3.JPG
Nous sommes allés trois fois (euh… ou quatre ?) chez Mama Goye, déguster de très bons muffins ! Slurp !

Andalousie-muffin-mama-goye.JPG
En bref, nous avons eu quelques déconvenues alimentaires à Séville mais sans nous ruiner. Quelques adresses valent tout de même le coup et, lorsqu’elles proposent une traduction, c’est tout bénéf’ pour le client qui ne parle pas espagnol ! Quel plaisir que celui de manger en terrasse en janvier !

Retrouvez mes autres billets andalous :

– La nourriture à Cordoue : où manger ou ne pas manger ?
– Hôtels à Séville : AC Ciudad et Amadeus & la Musica
– Hôtel à Cordoue : Hospedería del Atalia
– Hôtel à Grenade : Room mate Leo


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.