Compagnie coloniale : trois petites boites de thé

Connaissez-vous Compagnie coloniale ? Cette marque de thé est la plus ancienne en France. En effet, elle a été créée… en 1848 !

Invitée à découvrir son univers, ses saveurs et son histoire, j’ai pu apprécier ses qualités et en apprendre plus sur sa volonté de démocratiser le thé de qualité. Si le thé que Compagnie coloniale utilisé vient d’Asie, et notamment d’Inde, la marque fabrique et mélange ses thés en France, près de Poitiers. Elle choisit soigneusement ses sachets et des feuilles entières.

Compagnie coloniale

Compagnie coloniale : 168 ans d’histoire

Si vous aimez le thé, il est fort possible que vous attachiez aussi de l’importance aux boîtes qui en renferment. Et vous serez sans doute aussi séduits que moi par la jolie boîte verte, la plus ancienne ! Le thé Chine a 80 ans puisqu’il date de l’Exposition universelle de 1937.  Le thé de Noël a été inventé par Compagnie coloniale.

Compagnie coloniale

Le thé Compagnie coloniale : préparation, dégustation et anecdotes

Le nom de la marque évoque les voyages vers l’Asie et en aucun cas les colonies…Les produits Compagnie coloniale sont aromatisés à la vapeur. Les feuilles sont réhumidifiées. Il faut par exemple deux thés de Chine et un Ceylan pour faire de l’Earl Grey. Les équipes de la marque ajoutent un arôme naturel de bergamote, mettent de la vapeur et mélangent. De l’huile essentielle de bergamote est ajoutée, de même que des bleuets cultivés spécialement pour la marque en Vendée. L’Earl Grey, thé très célèbre, est parfaitement indiqué à l’heure du brunch.

Pour préparer un thé chaud, l’idéal est d’avoir une eau à 80 degrés. À 100 degrés, les feuilles sont abîmées. Si certains boivent leur thé avec de l’eau de Volvic, de l’eau filtrée par une Brita ou une eau du robinet, si la région le permet, peuvent suffire.

Pour préparer un thé froid, il faut un litre d’eau et 10 grammes de thé. Après infusion, la boisson doit reposer à température ambiante avant d’être mise au frais. Du sirop de sucre de canne , du citron ou encore des feuilles de menthe ou du gingembre peuvent parfumer le thé froid.

L’on entend régulièrement que caféine et théine ne sont qu’une seule et même chose. La caféine serait en réalité un excitant et la théine un stimulant. Pour réduire considérablement cet effet du thé, il faut le laisser infuser 10 secondes puis jeter cette première eau. Cela fait partir 80% de la théine.

Saviez-vous que le thé blanc était considéré comme la Rolls du thé ?

Pour savoir si un thé compagnie coloniale est vert, noir, blanc, etc., il faut regarder le packaging. Un bandeau orange ? C’est un thé noir aromatisé ! Blanc ? C’est un thé noir nature !

Compagnie coloniale

Compagnie coloniale
Compagnie coloniale
Compagnie coloniale
Les thés Compagnie coloniale sont proposés chez 350 revendeurs en France. Pour les Parisiens, le Bon marché n’est qu’un exemple !
Compagnie coloniale
Compagnie coloniale

Les thés Compagnie coloniale : passons à la dégustation !

Compagnie coloniale m’a offert quatre sortes de thé pour que je puisse en déguster tranquillement à la maison :

  • Sencha printemps, un thé vert Sencha aromatisé à la fraise, au pamplemousse et à la vanille, parsemé de pétales de rose, de tournesol et de mauve
  • Chine extra, un mélange exclusif de Lapsang souchong, de Panyong, de grand Yunnan et de Keemun : un thé de caractère légèrement fumé
  • Earl Grey supérieur, un classique à la bergamote, aux fleurs de bleuets et au calendula
  • Gunpowder, un thé vert non fermenté roulé en boules, utilisé pour le thé vert à la menthe, qui se boit très chaud et très sucré
Compagnie coloniale : trois petites boites de thé
Monsieur et moi avons organisé un petit test simultané des quatre thés, que nous avions déjà goûtés séparément avant, afin de vous en dire un peu plus sur nos impressions et établir un petit classement (de façon ludique !).

Compagnie coloniale : thé vert fruits rougesSencha printemps, un thé vert Sencha aromatisé à la fraise, au pamplemousse et à la vanille, parsemé de pétales de rose, de tournesol et de mauve

Ce thé vert est, comme le définit Monsieur, « très bon, très léger, très fin, discret et délicat ». Ce thé de qualité est mon chouchou. Il a vraiment tout ce que j’adore dans un thé. Ce Sencha printemps peut être dégusté à tout moment de la journée. Notre coup de cœur à tous les deux !

Earl Grey supérieur, un classique à la bergamote, aux fleurs de bleuets et au calendula

L’Earl Grey est défini comme le « must » des thés. Monsieur le trouve très fleuri et bon. Il l’a malgré tout positionné en 4e position de son petit classement lors du test. Pour moi, c’est un vrai bon thé noir et je l’ai « classé » en deuxième selon mes goûts. Nous pourrions en racheter.

Chine extra, un mélange exclusif de Lapsang souchong, de Panyong, de grand Yunnan et de Keemun : un thé de caractère légèrement fumé

Monsieur a trouvé le Chine extra légèrement fumé. Il le boirait plutôt l’après-midi et pourrait en racheter. Pour ma part, je suis perturbée par le côté fumé, que je n’apprécie dans aucun type de boisson (quand je sens l’odeur d’un whisky fumé, je m’enfuis !). C’est donc logiquement que j’ai placé ce thé en quatrième position de ma petite liste personnelle.

Gunpowder, un thé vert non fermenté roulé en boules, utilisé pour le thé vert à la menthe

Monsieur trouve que le Gunpowder a une très jolie couleur dorée. Il l’a trouvé bon, avec une certaine amertume. Il a davantage senti la feuille de thé. Il le boirait le matin. Il a classé le Gunpowder en deuxième position ex-æquo avec le Chine extra. Ce thé est un peu fort pour mes goûts mais je pourrais en boire. A noter toutefois que nous l’avons goûté sans sucre, cela a sans doute joué dans mon appréciation.
Il nous a semblé que ces thés pouvaient tous se boire chauds ou froids. Nous avons d’ailleurs testé les deux !

Pour ma part, le Sencha printemps aura été une belle révélation ! Il m’a donné envie de goûter d’autres références repérées du côté des thés noirs aromatisés : Earl Grey goût russe, Fraise des bois, Jardin gourmand, Caramel et fleurs, etc.

Si vous préférez, Compagnie coloniale a aussi conçu des infusions aux noms évocateurs : tonus, douce ligne, ventre plat, douce nuit, une chanson douce, etc.

Et vous, buvez-vous du thé ?

Retrouvez le site de la marque
Retrouvez tous mes billets « En cuisine »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.