Cours de pole dance - Image : PixaBay

J’ai suivi samedi dernier un cours de Pole dance au Pink paradise, premier club de strip-tease en France, lors de l’enterrement de vie de jeune fille d’une amie. La pole dance est une danse sensuelle autour d’une barre verticale. Cette activité a été choisie parce qu’elle était raccord avec le thème de la soirée (les chippendales…) et que mon amie aime danser. Ça tombe bien : moi aussi !
Entrée du Pink paradise
La pink school existe depuis trois ans dans le temple du glamour. Six niveaux existent. Nous avons évidemment assisté à un cours découverte, surtout destiné aux enterrements de vie de jeune fille (EVJF) et autres sorties rigolade entre copines.

Le cours devait durer 1h30, de 17 à 18h30. Curieusement, nous sommes sorties à 18h… donc j’ignore combien de temps cela a duré ! Un cours coûte 25 €, en liquide…

Le lieu est assez sympa. Le décor correspond vraiment à ce que mon imaginaire associe à l’expression « temple de la nuit ». On y accède par un très long couloir rose. La salle est organisée autour d’une scène qui s’avance dans la continuité d’un escalier. Sur le podium, une barre est réservée à « la prof ». Tout autour, réparties dans la salle, sont installées les barres pour les apprenties danseuses d’un jour.

Rideau Pink school
Nous nous changeons à l’étage, derrière des rideaux de perles il me semble… Short, débardeurs et talons sont obligatoires. Le cours commence par un échauffement rapide puis on apprend quelques figures une par une. Certaines sont plus simples que d’autres…

Il faut dire qu’au départ, on se demande un peu comment faire pour tourner gracieusement autour de la barre en sautant dessus et en se laissant glisser, tout en pensant à ne pas s’écraser lamentablement au sol une fois en bas de la barre. Finalement, il me semble qu’on est moins ridicule que l’on peut se l’imaginer. Mais on n’arrive pas à bien se placer correctement et à tous les coups lors de ce premier cours ! Ca reste vraiment une première approche.

En bref, parfois ça passe à peu près, d’autres fois, on n’arrive pas à se placer comme il faut. Mais plus le temps passe, plus on est à l’aise.

lustre pink paradise
Finalement, les filles ne se regardent pas trop mais restent assez concentrées sur ce qu’elles ont à faire ! Le nombre de barres est insuffisant pour que chacune est la sienne donc on s’entraîne une fois sur deux ou trois. Ca laisse le temps de comprendre un peu le mouvement.

A la fin, on enchaîne tout ce que l’on a appris : pas jusqu’à la barre, tour en glissant lentement, on se laisse glisser le long de la barre pour tenter de remonter de façon à peu près sexy, etc. !

Escalier du Pink paradise
Nous ne sommes pas encore prêtes pour être des miss pole dance ou pour avoir de prendre un abonnement mais l’initiation était sympa ! Ça se prête vraiment bien à ce genre de journées. C’est à essayer au moins une fois.

Le moins que l’on puisse dire est que ça fait travailler les muscles ! Le lendemain, je peinais à m’asseoir. Les « grosses courbatures » ont duré trois jours dans les bras et sur le côté des cuisses. Ensuite, ça devient supportable.

Alors, tentées ?

Pink paradise
49-51 rue de Ponthieu
75 008 Paris

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.