Attirées par l’affiche de « Sortilège », une amie et moi sommes allées voir Vanessa Hudgens et Alex Pettyfer réinterpréter la Belle et la bête sur grand écran. On en est ressorties en riant et distraites mais… on ne conseille qu’aux jeunes ados !

affiche-sortilege.jpg

L’histoire

« Superficiel et trop gâté, Kyle, 17 ans, est le garçon le plus populaire de son lycée. Obsédé par son image et sa notoriété, il va s’en prendre à la victime de trop… Pour s’amuser, Kyle cherche à humilier Kendra, une fille gothique de sa classe que la rumeur dit être une sorcière. La jeune fille décide de lui donner une bonne leçon et lui jette un sort qui le transforme en un monstre aussi hideux à l’extérieur qu’il l’est à l’intérieur. Victime du sortilège, Kyle a un an pour trouver quelqu’un qui puisse l’aimer sincèrement malgré son apparence, sinon il restera un monstre à jamais. Son seul espoir repose sur une fille discrète qu’il n’avait jamais remarquée jusqu’à présent, Lindy… »

Source : la fiche de Sortilège sur Allociné

Alex-Pettyfer.jpg
la-belle-et-la-bete.jpg

Alors, alors ?

« Sortilège » n’est assurément pas une bonne surprise. Mais je l’aurais su si j’avais regardé la bande-annonce, et pas seulement l’affiche, avant d’aller voir le film. Bienvenue au pays des collégiens… Des spectateurs ont quitté la salle pendant le film quand nous y sommes allées. Et ce n’est vraiiiiment pas l’endroit où emmener un homme, à moins de vouloir s’en faire haïr !

Kyle, ou Hunter sous sa forme « la bête », est à peine regardable. Au départ, ça m’a juste noué le ventre et j’essayais de me concentrer sur les sous-titres pour ne pas le regarder ! Des morceaux de miroir, symbolisant la vanité du personnage, étaient coincés dans ses balafres, des espèces de pustules-boursouflures déformaient sa joue… Bref : rien d’appétissant ! Il est en effet compréhensible qu’il soit dur de se faire aimer sous cette forme.

En soi, ce n’est pas non plus un mauvais film mais il n’y a pas lieu d’aller le voir au cinéma. Et c’est aussi lié aux grosses scènes clichés viennent gâcher l’ambiance. C’est « too much », ado, tout ce qu’on veut… Et c’est le gros défaut du film.

Vanessa Hudgens et Alex Pettyfer seraient sans doute plus crédibles si le scénario ne prévoyait pas de leur faire prononcer des phrases à l’eau de rose… Mary-Kate Olsen, mi-gothique mi-bizarre, est… euh… destroy ? Les personnages secondaires de « Beastly » sont bons… C’est notamment le cas de Neil Patrick Harris, qui joue Barney, le séducteur / porteur de costumes dans « How I met your mother ».

Cette heure 23 de film classé dans fantastique, drame et romance se laisse regarder mais il n’y a pas lieu d’y revenir une deuxième fois et il faut prendre le long métrage pour ce qu’il est !

En bref : pourquoi pas, pour les jeunes adolescentes.

percepteur-sortilege.jpg
la-belle.jpg
Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.