Pour leur semaine de concerts 2009, les Enfoirés installaient leurs traiteaux à Paris. Il aurait été dommage de s’en priver. Je ne suis pas une fan de la première heure et n’ai jamais regardé plus que des extraits du concert diffusé chaque fin d’hiver à la télé. Il me semblait cependant que leurs CDs étaient plutôt réussis et agréables à écouter, voire émouvants. Et la cause est juste.

Ma sœur et moi sommes arrivées à 16h sur place et avons découvert deux files d’attente déjà immenses. Certains étaient là depuis le matin avec des couvertures de survie ! « Sont fous les gens ! » Nous avons eu la chance d’attendre à l’intérieur dans une file réservée aux bénévoles. A 18h, la sécurité nous a fait entrer dans la salle avant le public. Nous avions alors le choix entre gradins et fosse. Pour ma soeur, c’était clair, c’était fosse et comme nous avions la possibilité d’être très bien placées, au 2e rang derrière les barrières, j’ai suivi. Je m’attendais à voir de grands décors pour ce 20e anniversaire et ai essuyé une petite déception : un escalier avec tapis rouge et trois grands écrans. Sur le thème du cinéma, ça peut se comprendre. Le fait que le public soit vraiment très varié est assez frappant : 15 000 personnes de tous les âges, des hommes, des femmes, c’est « le grand public » qui s’est déplacé. L’attente continue jusqu’à ce qu’un film de 30 minutes soit diffusé à 20h.

L’écran se lève alors sur quarante artistes habillés en Charlie Chaplin. La chanson d’ouverture est le stupide mais amusant (dans le contexte !) « Toi + moi » de Grégoire. Et quand les caméras s’approchent de nous, on jette un coup d’oeil aux prompteurs pour ne pas baragouiner n’importe quoi et prendre part à la fête ! Après plus de 4h d’attente, on a envie de se défouler un peu ! Et du regard, on cherche ceux que l’on a envie de voir. Je me suis facilement consolée de l’absence de Marc Lavoine avec Thomas Dutronc, Renan Luce, très présents pour leur baptême, Bénabar, Christophe Maé et autres. Midinette power !

Les tableaux se succèdent sur le thème « les enfoirés font leur cinéma ». Certaines séquences sont amusantes, on apprécie beaucoup les intermèdes pendant lesquels les artistes chantent leurs propres chansons pour nous occuper : Bénabar et « le dîner », Christophe Maé et « on s’attache »… Jean-Louis Aubert et Patrick Bruel ont eu droit aussi à leur chanson. Il semble que le fait qu’ils chantent en anglais est une nouveauté et lorsque « Viva la vida » de Coldplay a résonné dans Bercy, « ça claquait bien » ! J’ai vraiment hâte d’aller les écouter en septembre au parc des Princes !

Du côté des petits bémols, on pourrait dire que le spectacle ne semble pas complètement abouti avec quelques flottements, notamment entre les scènes. Ce n’est pas grave en soi mais comme le concert se termine à minuit trente et est donc long, il est dommage de laisser retomber la mayonnaise régulièrement. Pendant 4 heures, un grand nombre de personnes fait des malaises au milieu de la foule. A des moments, les personnes qui se sentaient mal défilaient littéralement et étaient évacuées vers la scène. Ça casse un peu la fête. Heureusement, des bouteilles d’eau circulent régulièrement et nous évitent de faire de même. Le dernier bémol est le fait que des scènes se passent au milieu de la fosse et, quand on est précisément écrabouillée dans un coin de la fosse… on ne voit rien ! Donc l’attention se perd un peu le temps de la scène, qui peut n’être qu’une chanson ou durer 20 minutes. Globalement, le reproche que je ferais au spectacle, c’est de ne pas maintenir l’ambiance. Le soufflé passe son temps à monter et descendre, ce qui n’était pas le cas pendant le spectacle des « enfants de la Terre » dont je vous avais parlé ici.


Sans être magique, cette soirée était très belle. Je suis ressortie de Bercy avec la même image des enfoirés qu’en arrivant et avec, en mémoire, celle des paillettes qui faisaient scintiller toute la salle !

Et vous, serez-vous devant votre poste télé pour la diffusion du 6 mars ?

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.