Le Casino de Paris - Photo : YouHumour

Je me suis employée la semaine dernière à chercher quelques nouveaux livres et spectacles afin de satisfaire ma faim culturelle estivale.

Après avoir entendu un certain nombre d’éloges sur « A la recherche de Joséphine » et motivée par une offre à 15 euros au lieu de 60, j’ai pris des places pour le dimanche 13.

J’étais assez confiante puisque j’avais déjà vu un spectacle de Jérôme Savary « Zazou, une histoire d’amour sous l’Occupation », qui m’a laissé en tête le « Fais-moi mal Johnny johnny Johnny, fais-moi monter au ciel, zouuuuuuu », un peu de swing et un souvenir plutôt bon.

Ma sœur et moi avons donc découvert le Casino de Paris, qui était Joséphine Baker (mis à part « la dame qui danse avec une ceinture de bananes », eh eh) et la découverte en France du swing de la Nouvelle-Orléans.

En bref, nous avons passé un moment agréable et sympathique. Par moments, le « papy qui parle tout le temps » avait toutefois tendance à nous endormir. Car deux facettes sont à distinguer dans ce spectacle :
– le côté un peu triste ou monotone avec l’ouragan Katrina, le papy qui parle, parle, parle,
– le côté hyper joyeux, grosse caisse à l’appui, les costumes fous (qui ne doivent pas laisser les hommes du public de marbre), les chorégraphies très bien ficelées et les danseurs de claquettes.

A vous de voir si vous souhaitez tenter !

Affiche A la recherche de Joséphine

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.