Me revoici pour un bilan séries et un cru 100% Netflix. J’ai suivi avec un intérêt en dents de scie la saison 5 d’Outlander au fil des mois. Et, cet été, Monsieur et moi nous sommes régalés au visionnage de l’excellente première saison de Mes Premières fois et des saisons 2 et 3 d’Alta Mar. Je vous raconte tout cela !

Outlander, saison 5

L’histoire ? « Alors que la révolution américaine se profile, Jamie a du mal à choisir son camp. Claire fait une découverte médicale capitale. Une nouvelle inattendue choque Brianna. »

Comme (presque) toujours, je suis un peu partagée sur la série et donc aussi sur cette saison 5. Je suis vraiment attachée à Outlander et apprécie son univers, même si j’aimais quand le propos se déroulait en Écosse et que la partie américaine me semble toujours être une parenthèse. J’adore le générique, variation d’une même chanson mais qui évolue de saison en saison. Quand je l’entends, je me sens un peu « à la maison ». Et l’univers visuel fait partie de ce qui me plaît dans la série.

Je crois que la saison 5 restera celle durant laquelle Monsieur a décroché. Il n’a jamais apprécié les deux héros, Jamie et Claire, mais a atteint son niveau de saturation. J’ai donc vu près de la moitié de la saison seule.

Cette 5e saison alterne les réussites, quelques longueurs et des moments violents un peu trop gratuits à mon goût, évoquant les débuts de la série. À certains moments, j’ai dû regarder ailleurs. J’ai aussi parfois l’impression que la narration a un côté un peu décousu. On saute parfois un peu du coq à l’âne au fil des 12 épisodes.

Dans cette saison, Jamie reste un leader, qui se retrouve parfois en position de mener des combats et des expéditions. Claire est dévouée à la médecine et trouve une aide précieuse en la personne de Marsali, qui éclipse presque un peu Fergus, tout aussi adorable qu’elle mais passé en arrière-plan. Brianna est assez posée et solide, heureuse d’être en famille. Pourtant, la menace rôde… Et Roger est vraiment moins pénible que dans la saison précédente. Il semble toujours devoir prouver qu’il mérite sa place au sein du clan mais a cessé de faire n’importe quoi. C’est l’inverse pour Murtagh, adoré au début de la série et qui devient juste un vieux grincheux.

Je serai de toute façon au rendez-vous lorsqu’une saison 6 sera disponible mais plus par habitude que par passion.

Mes Premières fois, saison 1

L’histoire ? « Le quotidien pas toujours facile de Devi, une lycéenne américaine d’origine indienne« .

Je ne m’attendais pas à autant apprécier « Mes Premières fois ». La série est vraiment rafraîchissante et les épisodes s’enchaînent facilement. Nous avons regardé les 10 épisodes d’environ 30 minutes chacun en trois jours seulement et j’ai déjà hâte de voir la suite !

La série n’est pas potache. L’humour est vraiment présent et j’ai souvent ri. Mais lorsque l’émotion s’invite, j’ai aussi pleuré ! Voilà sans doute la preuve que tout est bien jaugé.

L’héroïne, Devi, est une lycéenne aussi énergique que sympathique. Son père, dont elle était très proche, est décédé quelques mois plus tôt. Tous voudraient que l’adolescente puisse s’exprimer sur le sujet tandis qu’elle refoule logiquement une partie de son traumatisme au profit de son intérêt pour le fait d’être cool et d’avoir un petit ami.

Les deux meilleures amies de Devi, Fabiola et Eleanor, sont également en quête d’elles-mêmes pour des raisons différentes. Elles sont, à mes yeux, pas mal éclipsées par Ben, élève modèle et ennemi juré de Devi, et Paxton, le beau gosse qui fait de la natation.

Devi ne vit pas qu’avec sa mère. Kamala, sa belle cousine étudiante promise à un mariage arrangé, vit sous le toit familial. Un autre personnage vraiment sympathique ! Le personnage bonus ? John Mc Enroe ! Le célèbre joueur de tennis à la retraite est le narrateur de l’histoire !

La série étant notamment destinée aux adolescents, beaucoup d’adultes sont franchement insupportables. Monsieur a remarqué que c’était une constante dans les séries qui s’adressaient aux jeunes. La mère de l’héroïne est tyrannique et intraitable. D’autres parents sont absents… Bref, que du bonheur !

Si la série vous tente, quelques minutes suffiront à donner le ton. La série est excellente : je ne vous dis que cela. J’ai vraiment hâte de suivre la suite des aventures de Devi, Kamala, Ben, Paxton & Cie ♥

Alta Mar, saisons 2 et 3

L’histoire ? « Sur un paquebot de luxe reliant l’Espagne au Brésil dans les années 1940, deux sœurs découvrent de troublants secrets de famille après une série de morts mystérieuses. »

Alta Mar saison 2

Dans la 2e saison, des naufragés sont recueillis à bord du navire. Parmi eux se trouve une jeune femme médium qui ne fait pas l’unanimité. Si le 1er des 8 épisodes ne nous a pas embarqués (nous avons même fait une pause de plusieurs mois !), nous avons ensuite vraiment bien accroché et frémi comme il fallait.

Eva, jeune femme courageuse qui adore enquêter et crochète les serrures comme personne, a encore fort à faire. Et sa sœur, Carolina, semble être trop crédule à ses yeux. S’entremêlent différentes histoires entre fantômes, épées de Damoclès héritées de la saison 1, histoires d’amour et de manipulation.

L’univers visuel est toujours aussi beau et soigné et le voyage dans les années 40 des plus plaisants. Cette 2e saison aura agrémenté plus qu’agréablement des soirées de canicule.

Alta Mar saison 3

Nous avons grimacé quand nous avons compris que l’intrigue de la 3e saison portait autour d’un virus dangereux. En pleine crise sanitaire, dépaysement non assuré ! Entre les masques, la contagion, etc., les parallèles avec la situation actuelle étaient possiblement nombreux.

Cette saison 3 n’était vraiment pas plus réaliste que les précédentes. Mais lorsqu’on sait que l’on doit passer sur la crédibilité, on fait avec sans trop de problèmes ! Eva et Carolina sont encore une fois pleinement mobilisées. De nouveaux personnages viennent compléter le casting. Tout le monde semble suspect ! Les gentils le sont-ils ? Les discrets sont-ils fiables ? Et tel personnage est-il ce qu’il prétend être ? Une fois encore, les intrigues s’entremêlent et de la nouveauté est apportée.

J’ai vraiment bien aimé cette saison et regrette le fait qu’il pourrait s’agir de la dernière… S’il n’y a pas de saison 4, la fin laisse des questions et des destins en suspens.

Et vous, avez-vous vu ou envie de voir ces séries ? Que regardez-vous en ce moment ?

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.