La lecture des sagas Off Campus et Briar Université signées Elle Kennedy m’a offert des coups de cœur comme des lectures légèrement moins mémorables. Il n’en reste pas moins que chaque roman est agréable à lire ! Ca a été le cas du tout récent The Dare (qui signifie L’Audace), le 4e tome de Briar U, sorti deux ans après les précédents volumes. S’il m’a permis de m’identifier à l’héroïne par certains aspects et nous propose une belle histoire basée sur le respect, j’avoue en avoir attendu un peu plus et ne pas avoir fait le plein d’émotions. Je vous en parle davantage ?

The Dare : l’histoire

« L’université était censée être ma chance de surmonter mon complexe de vilain petit canard et de déployer mes ailes. Au lieu de cela, je me suis retrouvée dans une sororité pleine de filles odieuses. J’ai déjà du mal à m’intégrer, alors quand mes sœurs Kappa Chi me lancent le défi, je ne peux pas dire non.

Le défi : séduire la nouvelle recrue de l’équipe de hockey. Le mec le plus sexy de la classe.

Conor Edwards est un habitué des soirées de Greek Row… et des lits de la sororité. Il fait fondre les filles mais ne leur accorde jamais un second regard, surtout aux filles comme moi. Sauf que M. Populaire me surprend, au lieu de me rire au nez, il me fait une faveur en prétendant devant tout le monde que je l’intéresse.

Encore plus fou, il veut continuer à faire semblant. Il s’avère que Conor adore les jeux et il pense que c’est amusant de ridiculiser mes ennemis. Mais résister à son charme est presque impossible. Je me rends compte que l’histoire de Conor est bien plus compliquée que ce que son fan club peut voir. Et plus cette stupide ruse se prolonge, plus le danger est grand que tout cela m’explose à la figure« .

Mes impressions sur The Dare

L’univers des fraternités et sororités intrigue mais difficile pour chacun(e) de savoir si l’on s’y serait si bien intégré(e) que ça ! Taylor s’y sent, pour sa part, moyennement à sa place… sentiment qu’elle vit également dans d’autres situations. Physiquement, elle a l’impression de n’être qu’une poitrine et est complexée. Elle se trouve trop de formes là où les autres la trouvent canon.

Conor souffre lui aussi d’un syndrome de l’imposteur, solidement caché derrière un physique de hockeyeur à tomber. Il a l’impression de ne pas avoir mérité sa place, gagnée par son beau-père à coups de relations. Il cache des secrets et a honte de son passé. Mais l’on voit surtout un jeune homme respectueux, qui se cherche et a dû composer avec une part d’ennui. Bien qu’ayant un passé de tombeur, Conor n’est pas du tout un bad boy.

Les deux héros, qui portent chacun leur tour le roman, sont sympathiques. Je pense que si je n’ai pas ressenti beaucoup d’émotions, c’est parce que je n’ai pas ressenti l’attrait qu’ils ont l’un pour l’autre. Entre eux, les choses évoluent lentement mais sûrement. Les rebondissements n’ont rien à voir avec leur couple.

The Dare parle d’amour, de famille, de résilience, d’acceptation, de consentement ou encore de (cyber)harcèlement. Bref, de nombreux thèmes importants ! Dommage que je ne pense pas en garder un grand souvenir bien longtemps…

Et vous, avez-vous lu le roman ? En avez-vous envie ?

Briar Université, tome 4 : The Dare – Elle Kennedy
Sortie le 3 juin 2021
Prix papier : 17€ / Prix numérique : 7,99€
Voir le livre sur Amazon

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, qui entre en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.