Une fille comme elle, Marc Levy - Le blog de Lili

Si chacun aime les grands rendez-vous annuels – Noël, les anniversaires, etc. – les lecteurs vous diront sans doute que les sorties des romans de leurs auteurs fétiches font partie de ces moments joyeux qui font passer au mieux la pilule du temps qui passe ! Le 19e roman de Marc Levy, « Une fille comme elle », est sorti il y a quelques semaines. Déjà numéro 1 des ventes, vous ne pourrez pas le manquer en librairie, où sa magnifique couverture ne manque pas d’attirer l’œil. Du côté de l’histoire, la promesse est tenue. Encore un bon moment de lecture !

Cerise sur le gâteau, je vais aussi pouvoir vous parler de Marc Levy dans cet article. Quand on m’a proposé de le rencontrer, j’en ai été super heureuse. J’ai déjà eu l’occasion d’échanger avec des auteurs et c’était très sympa mais cela n’a jamais été des écrivains que j’ai autant lu et que je suis aussi sûre de lire encore longtemps !

« Une fille comme elle » : présentation de l’éditeur

À New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…

Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

Entrez au N° 12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new yorkaises !

Source : le site de Marc Levy

Une fille comme elle, Marc Levy - Le blog de Lili

Mes impressions sur « Une fille comme elle »

Dans « Une fille comme elle », on lit l’histoire d’une famille indienne à New York et celle de l’immeuble dans lequel travaille l’un de ses membres, Deepak. L’on s’amuse de voir comme l’auteur a imaginé un récit autour d’un liftier et d’une problématique d’ascenseur !

Deepak est un homme droit, méticuleux et au quotidien rythmé par celui des habitants de l’immeuble. Sa femme, Lali, est à la fois une épouse dévouée et une personne de caractère. Elle ne manque pas de piquant ! Leur neveu, Sanji, vient tout droit d’Inde et de l’univers de la high-tech. Il m’a fait penser à l’un des personnages de Bharati mais aussi à un Indien que nous avions rencontré dans l’avion au retour de San Francisco. Bref, les personnages étaient très crédibles !

Au sein de l’immeuble, les personnalités se mélangent et les habitants ont tous leur petit univers. Parmi eux figure Chloé, une jeune femme qui habite au 8e et est en fauteuil roulant depuis un accident dont on n’apprend les modalités, la larme à l’œil, que tardivement. On entend ou lit beaucoup qu’il s’agit d’un roman sur la différence. Certes… Et pourtant, ce n’est pas complètement ainsi que je l’ai vu. J’ai surtout aimé les personnages pour ce qu’ils étaient et les relations qui se sont tissées entre eux.

Le livre fait appel aux souvenirs des voyageurs. Il était aisé d’imaginer le musicien de Washington square park quand j’arrive encore à me figurer les gens qui y jouaient et dansaient quand j’y suis allée ! S’il est question de l’Inde, l’intrigue se passe à New York, majoritairement entre la Ve avenue et le quartier portoricain d’Harlem. Si chaque destin peut paraître un peu hors normes, « Une fille comme elle » est une histoire qui veut rester dans le domaine du possible. L’auteur, qui vit à New York depuis 11 ans, a choisi des lieux très proches de son quartier comme toile de fond de son histoire.

La fin est assez dense et fixe en peu de pages le destin des personnages. Je l’ai lue les larmes aux yeux et en me réjouissant des nombreux clins d’œil à la vie qui y sont glissés.

La couverture, je vous le disais, me plaît énormément : les couleurs, l’illustration… Signée Tom Haugomat, elle est particulièrement réussie. À l’intérieur du roman, quelques esquisses sont glissées entre les chapitres. C’est en réalité l’épouse de Marc Levy qui a fait les dessins : elle est illustratrice.

Une fille comme elle, Marc Levy - Le blog de Lili

Ma rencontre avec Marc Levy

L’auteur s’est prêté au jeu des questions-réponses.

Trois éléments à l’origine de l’écriture d' »Une fille comme elle »

Au sujet de son inspiration pour créer une histoire, et en particulier « Une fille comme elle », l’écrivain nous a expliqué avoir tourné autour de son idée pendant plusieurs mois. Ce 19e roman est né de la conjonction de trois éléments :

  • Il avait en tête la scène d’un coup de téléphone au milieu de la nuit qui conduirait un membre d’un couple à vouloir récupérer ses affaires
  • Sa lecture d’un article sur les 53 cabines d’ascenseur manuel qu’il reste à New York, sur environ 70 000 tous confondus. Il a par ailleurs eu l’occasion de rentrer dans l’un des ascenseurs « à l’ancienne »
  • L’envie d’écrire une comédie, un livre qui soit dans le sentiment et non pas dans la résolution d’un meurtre ou quelque chose de dramatique

Une rencontre progressive avec ses personnages

Si Marc Levy connaît les grands traits des personnages lorsqu’il commence à écrire un roman, cela ne reste qu’une idée. Le rapport se crée au fil de l’écriture, comme une pelote de laine qu’il déroulerait.
Lali est très inspirée de sa grand-mère mais ce n’était pas forcément l’idée de départ, c’est venu comme cela. L’inspecteur que l’on retrouve d’un roman à l’autre est, quant à lui, très inspiré du meilleur ami de l’écrivain.
Mimi est le restaurant de son fils à New York. Les lieux semblent presque être des personnages dans « Une fille comme elle » !

Des romans traduits dans de nombreux pays… et parfois censurés

Des éléments de ses romans peuvent être censurés dans tel ou tel pays. L’auteur s’étonne que deux femmes qui s’aiment puissent vraiment déranger mais pas un drame avec des morts. Il préfère que son livre ne soit pas traduit dans un pays plutôt que de dénaturer l’histoire. Dans d’autres cas, un arrangement peut être possible sans que cela ne nuise au récit. Comme on nous l’a appris dès l’école avec Voltaire, il est possible de faire passer des messages par contournement.

Son prochain roman

Il a une idée pour son prochain livre mais il serait presque étonné que ce soit vraiment le projet qu’il a en tête qui soit publié en 2019 ! En général, il s’écoule un peu de temps entre la fin de la promotion d’un livre, pendant laquelle il reste logiquement dans l’ambiance de son œuvre précédente, et le début de l’écriture du roman suivant.
Marc Levy a par ailleurs très envie d’écrire une série.

À propos de son écriture

Marc Levy nous rappelle qu’un roman ne se fait pas d’une première écriture. Il réécrit. La vraie histoire n’apparaît qu’après les coupes et tailles.

On lui dit souvent que ses livres sont cinématographiques. Mais il souligne qu’un scénario doit être bien plus dépouillé que ne le sont ses romans. De même, il ne décrit pas physiquement les personnages. Chacun se les imagine comme il veut. Le lecteur n’est pas guidé par des précisions sur les reflets dans des cheveux de telle couleur, la taille des personnages, etc.

L’écrivain a bien deux ou trois romans commencés dans ses tiroirs mais il n’est vraiment pas sûr qu’il y revienne !

Marc Levy en signature, juin 2018 - Photo : le blog de Lili

J’espère vous avoir donné envie !

Et vous, avez-vous prévu de lire le roman ? Avez-vous déjà découvert d’autres de ses œuvres ?

Mille mercis à Marc Levy et aux éditions Robert Laffont pour cette très chouette rencontre et cette lecture que j’ai beaucoup appréciée !

Une fille comme elle, Marc Levy
Parution en mai 2018
Achetez « Une fille comme elle » sur Amazon ou chez votre libraire !
Le site de l’auteur

Retrouvez tous mes billets « Lecture »

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.