Ces dernières semaines, nous avons mis à contribution nos soirées d’isolement puis de confinement pour regarder régulièrement un épisode de série Netflix par soirée. Monsieur et moi avons regardé LA série dont tout le monde parle et qui a fait le meilleur démarrage de l’histoire de Netflix : The Queen’s Gambit, sur le destin d’une jeune femme orpheline de fiction plus que douée pour les échecs. Mais nous sommes aussi passés en mode Noël avec la première saison divertissante de Home for Christmas puis, avec Junior, avec l’adorable Dash & Lily. Je vous en dis plus sur le « pourquoi » nous vous les recommandons pour des raisons diverses !

Le Jeu de la dame / The Queen’s Gambit

L’histoire ? « En pleine Guerre froide, le parcours de huit à vingt-deux ans d’une jeune orpheline prodige des échecs, Beth Harmon. Tout en luttant contre une addiction, elle va tout mettre en place pour devenir la plus grande joueuse d’échecs du monde« .

Le Jeu de la dame est certainement LA série qui fait parler d’elle en ce moment. Elle se déroule en une saison de sept épisodes d’environ 1h. Son histoire est une fiction.

Anya Taylor-Joy, qui incarne Beth, est magistrale. L’héroïne peut sourire mais est le plus souvent murée, comme camouflée derrière une façade. Elle réussit à être aussi expressive qu’impassible. Elle a des expressions étranges, sans même parler des moments où elle est sous l’influence de ses addictions. Je parle d’elle mais le jeu de tous les acteurs est formidable.

Les images de la série sont superbes. Esthétiquement, tout est très beau. Même la misère est sublimée. Les tenues de Beth sont soignées, voire très élégantes le temps passant.

Je ne connais rien aux échecs mais cela ne m’a pas gênée. On suit les parties à travers le regard des personnages et des spectateurs.

On peut s’identifier à des fragments de la personnalité de tel ou tel personnage. On y parle de solitude, du fait d’être une femme et de la filiation, de famille, des liens que l’on créé.

La série est très intense. Nous avons regardé un épisode par soir. Je ne peux pas dire que la série a été un coup de cœur mais elle a su m’emporter et me toucher. Le dernier épisode m’a fait pleurer à plusieurs reprises. Et, en regardant en arrière, on se dit qu’elle est vraiment bien construite. C’est une très belle réussite qui devrait continuer à mettre tous les téléspectateurs d’accord.

Dash & Lily, saison 1

L’histoire ? « C’est Noël, et Dash le désabusé et Lily l’enjouée échangent messages et défis dans un carnet rouge aux quatre coins de New York. Qui a dit que les contraires s’attirent ? »

Monsieur, Junior et moi avons regardé la 1re saison de Dash & Lily, tout juste sortie cet automne sur Netflix. Cette « série comique romantique » qui s’adresse à tous à partir de 7 ans nous a vraiment bien plu à tous, autant à moi qui suis friande de romances qu’à Junior, ado de 14 ans plutôt porté sur les jeux vidéos, les voitures & Cie. Nous serons donc au rendez-vous lorsque la saison 2 sortira.

Dash & Lily se déroule à New York à l’approche et pendant les fêtes de fin d’année. La ville est un personnage à elle seule. Alors que nous sommes en confinement, nous avons envie de traverser le petit écran et de partir en promenade.

Midori Francis joue une Lily romantique, rêveuse et qui n’a jamais embrassé de garçon. Son univers est très coloré. Austin Abrams incarne un Dash qui traîne son ennui chez un père absent qui a un appartement aussi design et vide que possible.

Les deux héros, en bons lycéens, sont entourés de nombreux personnages secondaires qui ne manquent pas d’intérêt : la famille et notamment le frère de Lily, le meilleur ami vendeur de pizza de Dash, joué par le pétillant Dante Brown, etc.

Les univers du livre et de l’imaginaire sont mis en avant et créent quelque chose d’assez magique. Je n’y ai pas pensé pendant le visionnage mais il y a une sorte de quête comme dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain. La correspondance permet de se livrer, d’apprendre à se connaître à travers ce que l’on a de créatif… Dash et Lily se défient et se dévoilent : une bonne idée !

Certains passages sont drôles mais rien n’est de mauvais goût ou potache.  J’ai préféré le milieu de saison à certains passages de la fin mais ai aimé l’ensemble. A savourer !

Home for Christmas, saison 1

L’histoire ? « Johanne, éternelle célibataire, va enfin amener un petit ami dans sa famille pour Noël ! Problème : elle n’en a pas ! Elle a menti. Il ne lui reste alors plus que 24 jours pour le trouver« .

Pendant notre isolement en ces temps covidés, Monsieur et moi avons regardé la 1re saison d’une série norvégienne. Elle ne dure que six épisodes pour un total de 3h mais une saison 2 est prévue pour cette fin d’année. Au tout début, il nous a fallu un temps d’adaptation, notamment parce que nous écoutions vraiment les comédiens parler norvégien (avec les sous-titres en français, hein), ce dont nous n’avons pas vraiment l’habitude. Et la série a un petit quelque chose de différent.

On suit les aventures de Johanne, 30 ans, infirmière et célibataire. On la voit au travail, souriant dans les couloirs et soutenant ses patients. On la découvre aux côtés de sa coloc’ ou encore dans sa famille, qui lui fait sentir qu’un petit ami serait plus que le bienvenu et la ferait accéder au statut d’adulte aux yeux de ses proches (sympa !).

La jeune femme a quelque chose de vraiment bon, fort et positif mais aussi ses failles. Elle a une vision du monde et certaines choses viennent la remettre en question.

On s’attache à Johanne, on rit, on a de la peine pour elle par moments. Notre compassion est largement sollicitée ! Et la fin… la fin… Ouf : la saison 2 sort en décembre.

Et vous, que regardez-vous en ce moment ? Avez-vous vu ces séries ? Ou est-ce que certaines vous tentent ?

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.