Zel, l'ange mercenaire, tome 1 : la clef, Kalypso Caldin

Ce mois de mai, j’ai eu envie de découvrir « Zel, l’ange mercenaire », le premier roman publié au format papier de Kalypso Caldin. La jeune femme est française – je suis d’autant plus heureuse d’avoir été suspendue à ses mots, on a vite fait de n’en avoir que pour les Américains – et adore la fantasy urbaine. Elle s’est fait connaître via la plateforme d’écriture Fyctia. Le premier tome de sa saga, « La clef », vient tout juste de paraître chez Hugo New Way. Si j’ai eu envie de le découvrir, c’est aussi parce que j’avais gardé un bon souvenir de la saga « Hush, hush » de Becca Fitzpatrick et que je savais que les histoires d’anges pouvaient me toucher. « Zel, l’ange mercenaire » m’a embarquée dès la première page. J’ai adoré !

« Zel, l’ange mercenaire, tome 1 : La clef » : présentation de l’éditeur

« Depuis sa naissance, Kendra dispose de pouvoirs surnaturels : elle voit les fantômes et est capable de lire les auras de ceux qui l’entourent. Elle essaye malgré tout de vivre une vie normale de lycéenne… Une ambition simple, mais qui devient un véritable défi quand le mystérieux Zel entre dans sa vie… avec la ferme intention de l’assassiner.
Qui est-il réellement ? Pourquoi veut-il éliminer Kendra ? Et surtout, d’où viennent les phénomènes surnaturels qui perturbent de plus en plus la paix de la petite ville de Raven Hill ? »

Source : Hugo & Cie

Zel, l'ange mercenaire, tome 1 : la clef, Kalypso Caldin

Mes impressions sur « Zel, l’ange mercenaire, tome 1 : La clef »

Quel plaisir que de n’avoir aucun effort à faire pour entrer dans une histoire ! Il arrive que certains romans nécessitent quelques pages voire quelques chapitres pour nous emporter. Avec « La clef », le premier tome de « Zel, l’ange mercenaire », la question ne s’est pas posée. J’ai tout de suite adhéré. Je me suis attachée aux personnages :

  • Kendra, l’héroïne qui se définit comme médium
  • Zel, parfait personnage mystérieux à la croisée entre le mauvais garçon et le potentiel cœur tendre
  • Adam, le journaliste du lycée toujours affairé au profil de meilleur ami idéal
  • etc.

Parmi les personnages importants se glisse un certain nombre de fantômes (oups) car ceux qui ont des dons ou viennent d’ailleurs peuvent les voir et discuter avec eux. Kendra rend ainsi visite à sa grand-mère et reçoit régulièrement des visites ou sollicitations. J’en ai presque frémi un peu par moments. Il faut dire que les fantômes m’ont toujours inquiétée et « Sixième sens » m’a donné des insomnies après l’avoir vu au cinéma quand j’avais 16 ans. Brrrrrr ! Heureusement, les livres me permettent de m’échapper et mon imagination me créé des images beaucoup moins traumatisantes que celles de la télévision ou du cinéma !

Cela me fait toujours sourire de voir les codes des romans qui mettent en scène des créatures surnaturelles. Je m’amuse de lire que de pures jeunes femmes s’intéressent à des hommes qui ont défié les lois du temps et peuvent avoir de 100 à 1000 ans, voire pourquoi pas plus ! Ma dernière lecture, Dark and dangerous love, avait aussi cette particularité, à travers les vampires. Mais cela me va ! « Zel, l’ange mercenaire » est une série Young adult, c’est-à-dire initiatique. Kendra en apprend plus sur elle et sa nature, ainsi que sur le monde qui l’entoure. Elle vit des expériences, loin d’être toutes agréables, et les épreuves la font grandir.

Zel, l'ange mercenaire, tome 1 : la clef, Kalypso Caldin

L’on fait connaissance avec des anges, archanges, démons, démons supérieurs, chiens de l’enfer. Le monde invisible est assez clairement décrit et ne m’a pas perdue en chemin. Il est dans certains romans un peu difficiles de suivre le cheminement des auteurs : si certains éléments ne sont pas encore 100% clairs, j’ai bien suivi le propos. Un glossaire en fin de livre peut aider les plus étourdis. « La clef » n’est pas un long fleuve tranquille pour les héros, qui ont à comprendre quel est le mal qui semble s’abattre sur la ville.

J’ai aimé me dire que je ne lisais pas une traduction mais directement les mots de Kalypso Caldin. Si la jeune femme nous transporte aux Etats-Unis, avec l’univers du lycée (que j’aime toujours autant) et ce qu’il compte d’amitiés, de folklore et de bals, on se sent un peu chez nous, dans un univers plaisant. J’ai aussi aimé les échanges entre Kendra et Zel et espère voir leur relation évoluer à l’avenir. Leurs entrevues sont toujours pleines de petites phrases et de tension.

Partir sur une nouvelle série littéraire qui nous conquière, c’est toujours un grand moment de plaisir. On se bâtit de nouveaux décors, un nouvel univers. Le premier tome fait 470 pages : il garantit quelques heures agréables en bonne compagnie ! Je n’en étais pas à la moitié du roman que je me demandais déjà si la publication du tome 2 était prévue. Sur les réseaux sociaux, j’ai vu que l’écrivaine en avait rédigé 55 pages fin février. Je crois que je vais devoir être un peu patiente (noooon). J’ai hâte de retrouver les personnages !

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé « Zel, l’ange mercenaire » ! Si l’histoire d’une lycéenne médium et d’une énigme tout droit sortie des ténèbres à résoudre vous tente, il se pourrait bien que vous accrochiez autant que moi !

Zel, l’ange mercenaire, tome 1 : La clef – Kalypso Caldin
Sortie le 16 mai 2018
Prix papier : 17€
Retrouvez « Zel l’ange mercenaire, tome 1 : La clef » sur Amazon ou chez votre libraire !

Un grand merci aux équipes d’Hugo & Cie !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis près de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.