Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage

Si je vous dis Angers, à quoi pensez-vous ? Jusqu’à il y a peu, j’ignorais presque tout de la ville, que je n’avais découverte que par son parc Terra botanica. Mais la capitale de l’Anjou, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, conjugue art et histoire et ne manque pas d’atouts pour en faire une vraie destination culturelle et gourmande. Elle est tout de même la 17e ville la plus peuplée de France, avec 150 000 habitants, voire même 290 000 avec la communauté urbaine. On ne parle donc pas de petite ville avec cette commune qui accueille un château, la tapisserie de l’Apocalypse et de beaux musées comme ceux consacrés aux Beaux-Arts, à la tapisserie ou encore la magnifique galerie David d’Angers.

La ville d’origine de Mathou, illustratrice, auteure et graphiste et Nicolas Mahut, joueur de tennis, se visite à pieds et a su me séduire. Invitée à la découvrir le temps d’une journée, trajet depuis et pour Paris inclus, mon récit vous montrera, je vous l’espère, la richesse des découvertes à y faire !

La Tapisserie de l'Apocalypse - Château d'Angers - Blog de Lili, voyage

Le château d’Angers et la tenture de l’Apocalypse

Le château d’Angers a été construit au XIIIe siècle. Il n’est rien de moins qu’une grande forteresse de dix-sept tours de schiste et de calcaire, qui semble, aujourd’hui encore, solide et puissante. Pour la petite anecdote, l’on parle de forteresse quand un édifice sert seulement à la défense, à la différence d’un château, car il n’est pas habité en tant que tel. Aux XIVe et XVe siècles, les ducs d’Anjou lui ont donné une vie de cour. Plus tard, celui-ci a aussi été une sorte de Bastille angevine. Nicolas Fouquet y a d’ailleurs été prisonnier à l’époque de Louis XIV.

La visite par temps de pluie ne nous a pas permis de profiter des jardins mais ceux-ci semblent être vraiment à découvrir. Nous avons pu approcher des vestiges archéologiques comme l’enceinte antique et la chapelle Saint-Laud. Une vue sur la grande vis nous a aussi fait grande impression.

Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage

La tapisserie de l’Apocalypse

Les lieux sont aussi connus pour héberger la tapisserie de l’Apocalypse, commandée en 1375 par le duc Louis Ier. L’on peut y voir 71 scènes. Ce chef d’œuvre de l’art médiéval se distingue notamment de par :

  • ses dimensions : il mesure 103 mètres de long et 4,50 de haut à l’heure actuelle mais 140 mètres de long et 6 de haut à l’origine
  • son ancienneté
  • sa virtuosité stylistique et technique. La tenture a été réalisée en laine dans la technique de la tapisserie de lice. Des fils de coton ont été tendus et un tressage a été fait avec les fils de couleur. Le fond et le motif ont été créés en même temps. La tenture est réversible.

Apocalypse signifie « révélation » et se réfère au dernier livre du Nouveau testament. En effet, la tapisserie est une illustration du texte de l’Apocalypse de Saint-Jean et un formidable document sur le contexte historique, social et politique de son temps. Elle a un temps été mis au rebut avant d’être redécouvert en 1848. Son retour au château et sa présentation au public datent de 1954.

La tenture n’a pas toujours été exposée en entier dans le passé. Quand elle l’était, c’était – étonnamment d’un point de vue du XXIe siècle – plutôt en extérieur.
Jadis, il y avait du texte sous la tapisserie : elle a été découpée. On constate aujourd’hui que le bleu et le rouge tiennent bien et que le vert et le jaune changent de couleur. C’est ce qui donne l’impression que la tapisserie a des teintes un peu uniformes.

Avant d’entrer dans la galerie qui abrite la tapisserie, l’on peut s’arrêter devant un film immersif créé par les équipes du château en partenariat avec Google. Il est également possible de suivre une visite guidée pour comprendre l’œuvre.

La Tapisserie de l'Apocalypse - Château d'Angers - Blog de Lili, voyage

La Tapisserie de l'Apocalypse - Château d'Angers - Blog de Lili, voyage La Tapisserie de l'Apocalypse - Château d'Angers - Blog de Lili, voyage

Pour ceux qui rêvent d’un peu de la tapisserie de l’Apocalypse chez eux : désolée, vous ne pourrez pas en acheter de morceau (ah ah). Par contre, que ce soit à la boutique ou au showroom Jules Pansu à Paris (10e), vous devriez trouver votre bonheur !

Découverte du château d’Angers

Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage

La cathédrale de fil

Jusqu’au 4 mars 2018, la chapelle du château d’Angers accueille une « cathédrale de fil », très belle idée d’Olivier Roller. L’artiste, à l’invitation du CMN, a imaginé une oeuvre qui fait plus qu’un clin d’œil aux lieux et à la proximité de la tenture de l’Apocalypse. La cathédrale de fil évoque les cathédrales médiévales. Des fils de laine trouvent appui autour d’une structure de métal. Un miroir est disposé en haut, comme élément de réflexion par rapport aux selfies et à l’image de soi. Sommes-nous nos propres dieux désormais ? L’oeuvre a su me séduire !

Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage

Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage Le château d'Angers, monument national - Blog de Lili, voyage

Visiter les musées d’Angers

Nous avons visité trois musées d’Angers : la galerie David d’Angers, le musée des Beaux-Arts et le musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine. Les deux premiers sont installés dans un très beau quartier historique. Nous avons pris le tramway pour voir le dernier.

Angers, le quartier des musées Angers, le quartier des musées Angers, le quartier des musées

La galerie David d’Angers

Après la Révolution, l’abbatiale Toussaint s’était détériorée. Elle a été réhabilitée et est restaurée depuis 1984. Les lieux sont magnifiques, modernes et dégagent une idée de grande pureté. Transformer ainsi un édifice religieux a été une idée remarquable. Quel cachet ! Cette galerie accueille les œuvres de David d’Angers. Elle abrite notamment des plâtres représentant Bichat, Paré, le père de la chirurgie française, Cuvier, cofondateur de l’anatomie comparée, ou encore Gutenberg, inventeur des caractères métalliques mobiles servant à l’imprimerie.

Galerie David d'Angers - Blog de Lili, voyage

Galerie David d'Angers - Blog de Lili, voyage Galerie David d'Angers - Blog de Lili, voyage Galerie David d'Angers - Blog de Lili, voyage Galerie David d'Angers - Blog de Lili, voyage

Le musée des Beaux-Arts d’Angers

Deux parcours sont proposés pour découvrir le musée des Beaux-Arts d’Angers : l’un est véritablement consacré aux Beaux-Arts, l’autre à l’histoire de la ville. C’est sur le premier que nous nous sommes concentrés. L’on ne peut que souligner la beauté des lieux. Le musée ne manque pas de charme à la fois par sa collection et par son cadre. Son bâtiment le plus ancien, le logis Barrault, date du XVe siècle. Magnifique ! Parmi les 350 peintures et sculptures du XIVe siècle à nos jours, on notera des tableaux de Boucher, Fragonard, Watteau, Ingres, etc. En extérieur, le regard est attiré par « L’Arbre-serpents » de Niki de Saint-Phalle.

Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili

Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili Musée des Beaux-Arts d'Angers - Le blog de Lili

Le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine

La visite d’Angers nous a conduits dans un ancien lieu de santé : l’hôpital Saint-Jean ! L’occasion pour nous d’apprendre d’où vient l’expression « casser sa pipe » car de nombreux morceaux de pipes ont été retrouvés là-bas ! Imaginez fumer quelque chose qui soulagerait une fin de vie puis, au moment ultime, la pipe tomber au sol… Oups !

Mais revenons à l’hôpital, construit au XIIe siècle. Depuis 50 ans, l’ancienne salle des malades accueille les dix tapisseries « le Chant du Monde » de Jean Lurçat, l’homme qui a relancé la tapisserie. Celles-ci représentent sa vision du XXe siècle. Le bâtiment de l’ancien orphelinat, qui date du XVIIe, est désormais un musée qui rassemble également des tapisseries.

Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage Angers - Musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine - Blog de Lili, voyage

Promenade dans la ville

Promenade dans Angers Promenade dans Angers Promenade dans Angers

Comment résister au charme de la maison d’Adam, située place Sainte-Croix ?

Promenade dans Angers

Amateurs de street art, j’ai vu dans un magazine une très belle fresque signée Okuda : Apocalysis. Il s’agit d’une version plus que pop de la célèbre tenture. Rendez-vous place Saint-Aubin.

Se restaurer à Angers

Notre escapade à Angers m’a permis de découvrir un bon restaurant à prix doux, Osé, et un salon de thé, One way.

Le restaurant Osé

Pour déjeuner, c’est la cuisine du chef Thomas Lorieux, récompensé jeune talent 2017 pour l’Ouest par Gault & Millau, que j’ai pu découvrir. Si le restaurant Osé propose des plats créatifs, cela ne veut pas forcément dire qu’ils sont coûteux. En effet, une formule plat-dessert est proposée à 20€.

Ce midi là, j’ai pu déguster :

  • un dos de cabillaud sur peau, confit de lentilles vertes du Puy à la saucisse de Morteau et pommes : audacieux, délicieux !
  • un moelleux chocolat-noisette, caramel à la fleur de sel, chantilly à la betterave rouge

Une adresse dont la carte est renouvelée très régulièrement et en laquelle vous pouvez avoir toute confiance !

Angers - Restaurant Osé - Blog de Lili, voyage Angers - Restaurant Osé - Blog de Lili, voyage Angers - Restaurant Osé - Blog de Lili, voyage Angers - Restaurant Osé - Blog de Lili, voyage Angers - Restaurant Osé - Blog de Lili, voyage

One way

L’après-midi, nous nous sommes arrêtés dans un salon de thé manifestement très connu, à en juger par le fait que nous n’aurions jamais eu de table si l’on ne nous avait pas attendus : One way. Nous avons eu le temps d’y prendre une boisson. Pour moi, cela aura été un délicieux thé (la carte est impressionnante de variété) : « Un été à Capri », un thé vert à la fraise et au pamplemousse (3,50€). Un plaisir ! Un rapide coup d’œil au comptoir m’a donné l’impression que les douceurs à grignoter nous auraient, elles aussi, beaucoup plu.

Angers - Salon de thé One way - Blog de Lili, voyage Angers - Salon de thé One way - Blog de Lili, voyage

Aller à Angers en train depuis Paris

Nous sommes allés à Angers de bon matin en train Intercités depuis la gare d’Austerlitz, entre 3h environ, et sommes revenus en TGV à la gare Montparnasse, en 1h30. Ouigo, l’offre low cost de la SNCF, permet aussi de se rendre dans la capitale de l’Anjou ! Quels que soient votre budget, le temps dont vous disposez ou la façon dont vous aimez voyager, vous devriez trouver offre à votre convenance !

L’aller aura été l’occasion de nous rappeler qu’Intercités avait une mission de service public. Le train est 100% éco : ses billets sont vendus uniquement sur Internet.La ligne s’apprêtait à voir le lancement du tarif enfant. On notera également qu’un service de restauration est proposé à bord… et surtout que les rames sont neuves. Un partenariat est noué entre Intercités et le CMN pour plusieurs de ses monuments. Sur présentation de leur billet de train, les voyageurs disposent d’une réduction sur le tarif d’entrée. C’est bien le cas avec le château d’Angers avec un demi-tarif.

Pendant le trajet, nous avons également rencontré un passionné de l’univers ferroviaire : Luc Fournier. Le livre Patrimoine ferroviaire vient de paraître aux éditions du patrimoine. Il couvre la période de 1827 à nos jours. Petit, l’auteur lisait « La vie du rail », que recevait son oncle.  Aujourd’hui, il nous rappelle que le chemin de fer a modelé les paysages. Celui-ci matérialise un ailleurs lorsque l’on voit la direction du rail. Dès les débuts du train, le temps de transport a été considérablement réduit.

On parle aujourd’hui de patrimoine industriel. En 1980, Jack Lang a instauré la protection de ce qui est ferroviaire. 540 véhicules sont désormais classés. Et saviez-vous que le réseau de tramway était très développé jusqu’à la 2e guerre mondiale ? Je vous raconte en vrac ces quelques anecdotes mais la lecture du livre vous en apprendra bien davantage.

Aller à Angers en Intercités - Blog de Lili, voyage

J’ai bien conscience de donner l’impression de pouvoir parcourir une bonne partie de la ville en une journée mais il est bien entendu que nous n’en avons visité qu’une partie et avons parfois traversé très rapidement les salles des musées. Vous pourrez prendre davantage votre temps si vous souhaitez la découvrir.

Si vous séjournez à Angers ou dans les environs, sachez aussi que des vignobles, liquoristes, châteaux – Brissac, le Plessis-Macé, le Plessis-Bourré, Villevêque, etc. – sont à découvrir, de même que des itinéraires nationaux à vélo. L’Angers city pass permet de visiter plus de 20 sites : 15€ pour 24h, 23€ pour 48h et 29€ pour 72h. Les visites que j’ai effectuées, de même que Terra botanica avec le pass 72h, sont compris. Ce serait sans doute dommage de s’en passer !

Et vous, connaissez-vous Angers ? 

Merci aux équipes du CMN, d’Intercités et de l’office du tourisme d’Angers pour cette belle journée !

Retrouvez tous mes billets sur mes escapades françaises


Afficher Les voyages du blog de Lili sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.