The good food challenge, Carrefour

Progressivement, les producteurs, consommateurs et enseignes de distribution motivés font des pas vers une meilleure alimentation. C’est dans ce cadre que j’ai été conviée par Carrefour à une soirée « The good food challenge ». La célèbre enseigne (dont ma mère est peut-être la meilleure cliente ah ah) a créé « Act for food, un programme mondial d’actions concrètes pour mieux manger chaque jour ». Un consommateur averti pourrait bien en valoir deux.

Quelles sont les promesses d’Act for food ?

Le programme « Act for food » repose en France sur neuf actes :

  • du bio 100% français sur tous les fruits et légumes frais, la volaille, la viande bovine et porcine, le lait et les œufs avec la marque Carrefour bio
  • la suppression de 100 substances « légales » mais qui font débat au profit de substituts plus naturels ou moins controversés, pour les produits alimentaires Carrefour, fabriqués et conditionnés par ses fournisseurs partenaires
  • la suppression de l’utilisation de pesticides chimiques dans la culture des filières Carrefour et Reflets de France
  • la suppression ou la réduction des traitements antibiotiques en élevage
  • la traçabilité des produits
  • la nourriture sans OGM des animaux d’élevage des filières Carrefour
  • le doublement de la gamme végétarienne
  • la favorisation de la biodiversité en proposant des fruits et légumes issus de semences paysannes
  • un choix de poissons pêche et aquaculture responsables

The good food challenge : notre soirée en cuisine

Lors d’une soirée, j’ai retrouvé une trentaine d’autres blogueurs et/ou instagrammeurs. Six équipes ont été constituées : deux ont cuisiné des entrées, deux des plats et deux des desserts. Mes trois coéquipières et moi-même étions en charge du plat végétarien, le spanakorizo grec. Nous avons été largement soutenues par un chef (merci !).

Un autre chef, Jean Imbert, était présent lors de la soirée et a pu donner quelques conseils aux uns et aux autres. Un jury devait évaluer le travail des équipes. Il était composé d’un ingénieur agronome, d’un producteur de poires et de pommes en agriculture raisonnée qui sera bio dans un an, d’un responsable de la sécurité alimentaire et d’une personne appartenant à Fermes d’avenir. Ils avaient six critères pour évaluer les groupes : l’esprit d’équipe, le gourmand, le dressage, la façon de raconter notre plat, une question mystère et le twist de la recette.

C’est ainsi que notre spanakorizo grec est devenu « Bel Apollon sur sa méridienne de petits légumes » (si si). Il s’agit d’une recette de riz aux épinards avec une bonne dose d’oignons, auxquels l’on ajoute de l’huile d’olive, du concentré de tomate, de la feta, etc. Sans surprise, nous n’avons pas gagné ! Mais, en matière de cuisine, l’important est de participer.

The good food challenge, Carrefour

© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour

The good food challenge, Carrefour

Le brief
© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour

« Notre recette »
© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour

Quand Jean Imbert découvre la recette que nous allons réaliser
© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour

Épinards party
© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour The good food challenge, Carrefour The good food challenge, Carrefour The good food challenge, Carrefour

The good food challenge, Carrefour

Le jury et notre plat
© Guillaume Mirand, Carrefour DR

Nous nous sommes régalés dès la première entrée : une soupe de potimarron – qui a fini 3e ex-æquo – avec des lardons et de la crème.

The good food challenge, Carrefour

Le mille-feuille d’aubergines, qui a fini dernier, était très bon avec sa tuile de parmesan.

The good food challenge, Carrefour The good food challenge, Carrefour

3e ex-æquo également : le filet de poulet et ses carottes en quatre façons. Comme vous le savez, je ne mange pas de volaille. Mais la purée de carotte était bonne ! Les deux mets les mieux notés ont été les reines-claudes rôties façon mille-feuille – le dessert de l’équipe gagnante – et le pain perdu à la figue. De quoi s’inspirer !

Vous l’aurez compris : après avoir préparé, nous avons dégusté !

The good food challenge, Carrefour

© Guillaume Mirand, Carrefour DR

The good food challenge, Carrefour

© Guillaume Mirand, Carrefour DR

Des dégustations qui continuent à la maison

Je suis rentrée avec quelques produits à déguster. Monsieur et moi avons cuisiné les deux petites aubergines et une partie des oignons à la poêle avec de l’ail, de l’huile d’olive et un peu de sauce tomate que j’avais eue dans une Degustabox. Nous y avons ajouté du persil et des copeaux de parmesan au moment de servir. C’était délicieux ! Nous allons aussi pouvoir goûter des pâtes aux lentilles corail, une confiture de fraises de Dordogne et avons déjà commencé à apprécier les sablés Carrefour bio.

The good food challenge, Carrefour

Et vous, qu’aimez-vous préparer en cuisine en ce moment ?

Retrouvez :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis près de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.