Sugar Daddy - Sugar bowl – tome 1 - Sawyer Bennett

Sawyer Bennett, écrivaine née en Floride et ancienne avocate, signe une trilogie qui sort ce début d’année chez Hugo Roman : « Sugar Daddy ». Je viens de lire le premier tome : « Sugar bowl ». Il met en scène une jeune femme qui cherche à se venger d’un viol subi lorsqu’elle avait 16 ans. Pour parvenir à accéder à son bourreau, elle saisit l’occasion de passer une nuit avec son associé et ami, à la personnalité nettement plus clean. Entre amour, amitié, trahison, séduction, petits et gros mensonges, rien ne pourrait se passer comme prévu. Une romance moderne et sexy qui a vraiment su me séduire !

« Sugar Daddy », tome 1 : l’histoire

« Sela Halstead a été droguée et violée quand elle avait 16 ans. Elle a passé des années à essayer d’oublier cette nuit-là, tout en s’interrogeant sur l’identité des monstres qui l’ont brutalisée. Jusqu’à ce qu’un jour en regardant la télévision, elle voit un tatouage qui fait tout remonter à la surface. Le tatouage appartient à Jonathon Townsend, le millionnaire fondateur du Sugar Bowl, un site Web qui associe les hommes riches et plus âgés à des jeunes femmes. Obsédé par la vengeance, Sela s’infiltre dans le monde de Townsend, pour ensuite se retrouver face à une complication alléchante: Beckett North, son charismatique partenaire.

Beck qui est le concepteur du logiciel de Sugar Bowl, obtient toujours ce qu’il veut, en affaires et au lit. Et pourtant, lui qui a tout vécu, est terriblement attiré par la jeune et fraîche Sela. Parce qu’avec elle, ce n’est pas seulement une question de sexe. Beck se livre à elle comme il ne l’a jamais fait avec d’autres filles. Alors pourquoi a-t-il le sentiment qu’elle cache quelque chose?

Dans un monde de plaisir et de pouvoir, la sinistre vérité pourrait les retourner les uns contre les autres – ou les lier pour toujours. »

Source : Hugo & Cie

Sugar Daddy - Sugar bowl – tome 1 - Sawyer Bennett

Une fois de plus, la couverture imaginée par Hugo Roman est superbe.

Mes impressions sur le tome 1 de « Sugar Daddy »

En choisissant de commencer la saga Sugar Daddy, je ne savais pas forcément à quoi m’attendre. Dans ses grandes lignes, l’histoire me semblait prometteuse même si je n’aime pas trop quand il est question de viol dans le passé (et je craignais que l’héroïne ne sorte avec un quasi-papy, ce en quoi j’ai été rassurée !)… C’est d’ailleurs par une scène d’agression que débute le livre. Lire une description de crime sexuel est particulièrement dérangeant. La saga, et ce n’est d’ailleurs pas la seule raison, s’adresse d’ailleurs à des adultes plutôt qu’à des adolescentes.

Heureusement, si ce point de départ est décrit parce qu’il conditionne la façon dont l’héroïne va ensuite vivre sa vie sentimentale et charnelle, la suite, qui se déroule dix ans plus tard, n’en est pas glauque pour autant. Il motive le désir de vengeance de Sela mais l’érotisme, très présent dans « Suger Bowl », n’est ensuite vécu que dans le respect et le consentement. Le message est clair : accord et plaisir doivent être les maîtres mots qui guident la relation entre deux amants. Et nos héros sont de véritables explorateurs : le baromètre de leur libido délivre constamment des avis de canicule ! Ce drame psychologique renferme de la douceur mais pas uniquement. Tout est très explicite et l’alchimie sexuelle entre Sela et Beck est hors du commun.

Les personnages sont vraiment attachants. Sela m’a fait peur car son plan n’est pas sans danger. On voudrait orienter son comportement mais ce qu’elle a vécu est difficile et peut occasionner des choix risqués. Doit-on se faire justice soi-même ? Rien n’est moins sûr. Cela m’a fait penser, de loin, à la série « Revenge« , qui n’épargne pas ses personnages. J’espère que cela finira beaucoup mieux pour ceux de « Sugar Daddy » ! Sortir, au départ par intérêt, avec le meilleur ami de quelqu’un qui nous donne des envies de meurtre comporte quelques risques. Je me demande bien comment tout cela va être traité dans les deux tomes suivants, à paraître en mars et avril. Le premier tome se referme en tout cas en plein suspense.

Beck est « hypersexuel » et concentre à lui seul l’attirail de l’homme qui a tout pour plaire : brillant, honnête, attentionné, etc. Il se découvre des qualités de cœur. Le livre est alternativement écrit du point de vue de l’un puis de l’autre. C’est une bonne façon d’entrer dans la tête des personnages et d’anticiper un peu ce qu’il pourrait se passer. Les deux ont beaucoup à apprendre.

Le roman est bien écrit, il se lit vraiment tout seul et avec plaisir. « Sugar Bowl » aura été une vraie bonne surprise. J’ai vraiment aimé lire le roman, terminé en deux bonnes journées. Je me suis attachée à Sela, Beck et ce qu’ils ont construit, même si les fondations peuvent un peu prendre l’eau lorsqu’elles prennent appui sur des marécages !

J’ai hâte de découvrir la suite. Il reste de nombreux points à éclaircir : quel serait le côté sombre de Beck ? Comment pourrait se construire une histoire durable entre deux personnes qui viennent de milieux très différents et attirent chacun potentiellement la méfiance du clan de l’autre ? Comment Sela pourra-t-elle se venger et à quel prix ? Vivement le 14 mars !

Sugar Daddy, tome 1 : Sugar bowl – Sawyer Bennett
Sortie le 14 février 2019
Retrouvez le tome 1 de « Sugar Daddy » en grand format (17€) ou au format numérique (6,99€) sur Amazon ou chez votre libraire

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.