Stars - Anna Todd

Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène new romance « After« , signé Anna Todd. L’écrivaine signe cette année un nouveau roman : « Star, nos étoiles perdues », le début d’une nouvelle saga littéraire. Elle nous emmène du côté de la Géorgie où l’on fait connaissance avec une jeune femme gentille et authentique, qui se libère de l’emprise de son père et s’inquiète pour son jumeau. Elle ne tarde pas à rencontrer Kael, sergent énigmatique afro-américain que l’armée a pu élever socialement et qui distille ses paroles comme avec un compte-gouttes. Je regrette de n’avoir pas réussi à être embarquée totalement et vous parle de mes impressions !

« Stars, nos étoiles perdues » : l’histoire

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l’a fait déménager à l’autre bout du pays, ce qui ne l’a pas dérangée car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard, Karina travaille comme kiné à la base et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L’engrenage des affectations de son père ne facilite pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrôlable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C’est à ce moment-là que Karina rencontre Kael. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l’aide à reconsidérer le chaos qui l’entoure. Il ne la connait pas, et n’a pas l’air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas… jamais.

Karina voit en Kael la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kael, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu’elle pouvait imaginer.

Source : Hugo & Cie

Stars - Anna Todd

Les chocolats de Noël de la Maison du chocolat ♥

Mes impressions sur « Stars, nos étoiles perdues »

J’ai été surprise au début du roman car l’histoire est très descriptive. La lectrice arrive directement dans la tête de l’héroïne et ressens chaque ambiance et dis chaque mot à travers elle. On se met littéralement à sa place. C’est une fille vraiment gentille, qui vit son quotidien fait de petites choses rassurantes. Suivre le flot de ses pensées, chaque détail de sa vie nous plonge dans son univers et nous fait poser un regard doux sur ses faits et gestes.

« Il laisse échapper un soupir avant de se lever. Mon regard accompagne ses mouvements, du frigo au placard pour y prendre un verre, puis de nouveau vers le frigo. Il se sert un verre de lait et en éclabousse un peu le sol. Si j’avais le pouvoir d’obtenir tout ce que je veux à cet instant précis, je souhaiterais qu’il dise quelque chose, n’importe quoi. J’ai l’impression d’avoir la gorge en feu, que tout mon corps est en feu. » (Extrait du roman)

Cela n’a pas entraîné une lecture avide car le rythme est autre. J’ai voulu savoir comment les personnages allaient pouvoir se rapprocher mais en restant extérieure au trouble qu’il pouvait régner. Il m’aura fallu une semaine entière pour lire « Stars, nos étoiles perdues ». Je n’ai pas ressenti d’urgence à avancer dans le récit. Karina était sans doute trop volubile pour moi, Kael trop taiseux. Dans un livre de new romance, on a envie de ressentir le magnétisme du héros. Ici, le personnage de Kael ne m’a pas touchée. Mince !

Anna Todd nous dépeint la vie de l’entourage d’un militaire : fille de, femme de… Karina est entourée et sa plus grande crainte serait que son frère finisse par succomber à l’appel de l’armée. Dès lors qu’un client passe la porte du salon de massage, la jeune femme pose son diagnostic : est-il ou non un soldat ?

Elodie, la colocataire de Karina, jeune femme enceinte d’un soldat, est présente en fil rouge du récit mais sans être trop exposée. Le père de Karina n’apparaît pas comme quelqu’un de sympathique. Il a une nouvelle femme dans sa vie, qui ne plaît pas à la jeune masseuse. Etant belle-mère moi-même, je n’ai jamais le cœur léger quand je lis qu’une femme dans la vie d’un père n’a quasiment aucune chance aux yeux de ses beaux-enfants. Voilà qui tire un peu sur la corde sensible. Ce premier tome ne permet pas, à mes yeux, encore non plus de s’attacher au jumeau de Karina.

La fin se veut forte avec deux séquences faites pour nous briser le cœur et faire vivre des épreuves aux héros. Pas assez attachée à eux, je n’ai  malheureusement pas ressenti les émotions escomptées.

Dans « Stars », j’ai aimé lire des références communes aux miennes : Olivia Pope de Scandal, Riverdale, les courses au Walmart… Cela fleure bon les Etats-Unis.

Stars - Anna Todd

« Stars » aura été un rendez-vous un peu manqué pour moi. J’avais dévoré « After« , une saga assez différente et qui m’avait embarquée. Peut-être l’univers du lycée américain me parle-t-il davantage ? Les soldats, le récit détaillé, du réalisme et des héros du quotidien : voilà peut-être ce qui m’a fait garder les pieds sur le sol. Evidemment, cela reste très personnel. Un livre, comme une chanson, arrive entre les mains d’un lecteur à un moment donné de sa vie et passe à la moulinette de ses goûts et sentiments. Si le résumé et mes impressions vous donnent l’idée que le roman est pour vous, il vous plaira alors certainement ! Le tome 2 est prévu pour avril 2019.

Et vous, avez-vous lu le roman ou prévu de le faire ? J’ai hâte de lire des avis contraires au mien !

Stars, nos étoiles perdues – tome 1, Anna Todd
Sortie le 4 octobre 2018
Retrouvez « Stars, nos étoiles perdues – tome 1 » en grand format sur Amazon (17€)… ou chez votre libraire !

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.