Si nos chemins se croisent - Melanie Harlow

Ce dimanche, « Si nos chemins se croisent » et Melanie Harlow m’ont emportée dans le Michigan, à la rencontre de Margot et de Jack. La ferme de l’homme de 35 ans et de ses frères aînés sert de cadre à une romance qui m’a séduite en tous points et que j’ai autant dévorée que savourée. Un roman coup de cœur qui fait du bien ♥

« Si nos chemins se croisent » : l’histoire

Margot a besoin de changer d’air. Elle vient de se séparer de son ex qui s’est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit. Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s’occuper d’un client hors de la ville. Quoi de mieux qu’un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ? Mais, elle ne s’attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme. Renfermé, agressif, il n’est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l’idée qu’une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires. Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son cœur. Elle n’est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

Source : Hugo & Cie

Mes impressions sur « Si nos chemins se croisent »

La lecture de « Si nos chemins se croisent » m’a emportée et émue. Je suis partie des heures durant auprès des personnages, sans pouvoir lâcher mon livre.

Les personnages sont entiers mais pas dans l’excès. Il est parfaitement possible de s’identifier à Margot, même si nous sommes nombreuses à avoir eu des expériences plus « nature » qu’elle et une vie moins protégée (bon, quand même, je n’ai jamais relevé les œufs moi-même, les poules m’impressionnaient aussi et je restais collée aux jambes de mes grand-mères quand j’étais petite ! Ah ah). L’héroïne est pétillante, a de la fierté bien placée, de l’énergie et du répondant, de la compassion et de la compréhension. Son séjour a de la ferme a de quoi l’aider à lâcher prise et échapper à la pression (quoique !) et aux regards mondains.

Jack n’est pas en reste avec une douceur insoupçonnée sous des airs glaciaux d’ours mal léché (mais faute avouée, faute à moitié pardonnée, non ?). Au même âge que le mien, il a déjà traversé beaucoup d’épreuves difficiles : il a servi à l’armée et en est revenu avec des traumatismes, a perdu son père et est veuf. Avec tout cela, il est muré dans ses certitudes et notamment celle d’avoir une croix à porter jusqu’à la fin de son existence. Puisque d’autres sont morts, pourquoi aurait-il le droit d’éprouver des sentiments positifs ou de ressentir de la joie de vivre ? En tout cas, Jack a tout du parfait book boyfriend. Il est ombrageux, travailleur, bourru, romantique et forcément très musclé (ah ah !). Nous voilà sous le charme.

Les scènes les plus hot restent dans le bon goût et fonctionnent très bien dans le récit. Le récit ne manque pas d’humour. Il est drôle, tendre et nous emporte. J’ai aimé la plume de Melanie Harlow et la retrouverais volontiers (avec « Si un jour tu es à moi » par exemple !).

Un petit extrait ? « Je me sens puissante, solide, charnelle. Je n’ai jamais eu une telle conscience de mon corps ni ressenti un tel désir. Je n’ai jamais eu faim, soif ou été épuisée au point que mon corps réclame de la nourriture, de l’eau ou du sommeil avec autant de force que le besoin que je ressens de me remplir de cet homme ».

Si nos chemins se croisent - Melanie Harlow

Les histoires d’amour à la ferme fonctionnent souvent bien : « Amertume« , « La Promesse« , etc. Mon imaginaire a juste la fâcheuse tendance à recréer éternellement la même cuisine : celle du téléfilm « Coup de foudre à Harvest moon » ! Dans ces histoires, la fraîcheur et l’enthousiasme de filles citadines viennent apporter de la légèreté à des quotidiens de labeur en donnant un bel équilibre aux couples. La complémentarité avant tout ! Les jeunes femmes y trouvent heureusement souvent un soutien féminin. Ici, c’est sur la belle-sœur de Jack que Margot peut compter.

Un autre message, lié au monde agricole, passe. Jack fait du bio et ne vit pas largement de ses récoltes. L’idée est sans doute aussi certainement de rappeler aux Américains de tous États d’où vient ce que l’on trouve dans nos assiettes.

Je ne dirai jamais trop que j’ai adoré. Un beau coup de cœur ! ♥ Âmes romantiques : foncez !

Si nos chemins se croisent – Melanie Harlow
Sortie en poche le 8 novembre 2018
Retrouvez « Si nos chemins se croisent » en poche (7,60€), en grand format (17 €) ou au format numérique (9,99€)

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.