Si les vols long courrier semblent parfois un peu trop durer, les télévisions individuelles que l’on trouve dans certains avions (merci Air France) sont un bon moyen de s’occuper. Lors de mon dernier voyage, j’ai pu voir intégralement quatre films récents et commencer sans succès « Cheerful Weather Wedding », abandonné au bout de quinze minutes, ou encore « Week-end royal ». Et je n’ai vu que trente minutes des « mondes de Ralph ».

En revanche, j’ai inscrit « Le Monde de Charlie » et « Le Monde fantastique d’Oz » à mon programme. Ces films sortis tous deux en 2013 m’avaient tentée au moment de leur sortie.

Le Monde de Charlie, sorti le 2 janvier 2013 en France

Le Monde de Charlie, sorti le 2 janvier 2013 en France

Au lycée où il vient d’arriver, on trouve Charlie bizarre. Sa sensibilité et ses goûts sont en décalage avec ceux de ses camarades de classe. Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige, pour les autres, c’est juste un « loser ». En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. Grâce à eux, il va découvrir la musique, les fêtes, le sexe… pour Charlie, un nouveau monde s’offre à lui.

Le Monde de Charlie, sur Allociné

« Le Monde de Charlie » a reçu d’excellentes critiques, et notamment la jolie note de 4,4 sur 5 pour les spectateurs. Cela, conjugué à une affiche de film inspirante, m’a donné envie.

Cette romance-comédie dramatique n’est pas toute rose. Elle traite de l’adolescence et du lycée. Le personnage principal est intelligent et sympa mais aussi vraiment torturé, il traîne un fort sentiment de culpabilité.

On voit comme l’amitié est importante, comment les liens avec les autres conditionnent beaucoup de choses. Voir Emma Watson dans un autre rôle que celui d’Hermione, la sorcière intellectuelle amie de Harry Potter, était plaisant.

Les angoisses du personnage principal traversent l’écran et je me suis sentie touchée par l’histoire. Un peu triste aussi. Et on arriverait presque à avoir une sorte de nostalgie de l’adolescence, un âge pas forcément drôle mais où l’on vit des moments intenses.

En tout cas, ce film américain est réussi. Mais je n’aurais pas besoin de le voir une seconde fois.

 

Le Monde fantastique d'Oz, sorti le 13 mai 2013 en France

Le Monde fantastique d’Oz, sorti le 13 mai 2013 en France

Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…

Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ?

Le Monde fantastique d’Oz, sur Allociné

Lorsque j’avais appris que « Le monde fantastique d’Oz » allait sortir, j’étais à peu près aussi enthousiaste que quand « Alice au pays des merveilles » version Burton était sorti. Finalement, la critique étant moyenne et de peur d’être aussi déçue que quand j’étais allée voir Alice, je ne m’étais pas déplacée jusqu’au cinéma. Et j’ai bien fait ! En effet, même en direct du mini écran de l’avion, je me suis ennuyée.

« Le monde fantastique d’Oz » comporte pas mal de longueurs. Mon amoureux, qui a tenté aussi de le regarder, a jeté l’éponge au bout d’une heure et quart. Il faut vraiment du temps pour avoir l’impression qu’il se passe quelque chose.

Il arrive des aventures aux personnages, dans une ambiance fantastique, mais je ne me suis pas trop attachée aux personnages. La poupée de porcelaine était mignonne, mais les gentils, les méchants, etc. ne m’ont pas passionnée.

Le point fort du film est tout de même le côté visuel et les effets spéciaux. Voir Oz sur grand écran devait sans doute être du beau spectacle !

Déçue de ne pas avoir été plus convaincue que ça par le film

Et vous, avez-vous vu l’un ou l’autre de ces films ? Avez-vous aimé ?

Retrouvez tous mes billets « Cinéma »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.