La jolie décoration du chapiteau d'Alexis Gruss

L’an dernier, nous avons été séduits par « Pégase & Icare », le spectacle d’Alexis Gruss et des Farfadais. C’est donc avec enthousiasme que Monsieur, Junior (10 ans) et moi sommes allés découvrir cet automne la 43e création de la famille Alexis Gruss : « Quintessence ». Numéros aériens et équestres se sont enchaînés pendant plus de deux heures. Sur la piste : 40 chevaux, 23 artistes d’exception et trois niveaux à investir sous le regard de dix musiciens. « Quintessence » garantit un bon moment en famille.

L’histoire ? « Afin de sauver Pégase, le cheval ailé réputé indomptable, Joseph fils de Bellérophon, doit accomplir une mission. En héros valeureux, il devra récupérer un fragment de l’essence de chaque élément : l’Air, la Terre, le Feu et l’Eau. »

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

L’argument premier de « Quintessence » n’est évidement pas l’histoire, qui est surtout un fil conducteur qui nous permet de voir les scènes et le spectacle progresser. Le recours aux éléments – l’air, la terre, le feu et l’eau – semble aussi être un leitmotiv d’une année sur l’autre mais cela n’est pas gênant. Monsieur aurait toutefois aimé que l’univers visuel de chacun des éléments soit encore plus marqué : que du bleu et du blanc dans les airs, du marron pour la terre, du rouge pour le feu, etc.

Si l’on va découvrir « Quintessence », c’est surtout pour assister à des numéros de voltige, d’équilibrisme et de jongleries, à des portés et acrobaties, à des ballets aériens et aquatiques et voir les artistes sembler être les prolongements de chevaux. Le spectacle est riche en chorégraphies et c’est aussi là sans doute un point fort à mes yeux.

On assiste à de très belles chorégraphies. Même les parties non dansées restent d’une façon ou d’une autre chorégraphiées. L’un des tableaux les plus visuels se déroule même dans ce qui symbolise la terre (du sable, de la farine ou autre chose !).

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

Les artistes se donnent à fond, peu importe que l’eau coule sur eux ou non. Vous imaginez-vous donner autant de votre personne dans votre travail ? Nous sommes bien conscients qu’ils sont en péril permanent. Certaines acrobaties sont bien sûr plus risquées que d’autres mais comment ne pas retenir son souffle lorsque quelqu’un n’est retenu que par un pied à de nombreux mètres du sol ?

Les artistes affichent une vraie joie d’être là. Ils sont très souriants malgré des efforts intenses. Ce sont des vraies performances, d’autant plus qu’ils enchaînent les prouesses… et même deux fois dans la journée le samedi ! On sent parfois le soulagement qu’ils ressentent d’avoir réussi certains numéros vraiment complexes.

Ils sont nombreux à avoir plus d’une corde à leur arc (sic !) : monter à cheval, danser, tirer à l’arc, jongler, etc. S’il peut arriver qu’un numéro ne soit pas réussi à 100% du premier coup, on voit bien que ce qui leur est demandé est vraiment difficile et cela les rend humains. Que de travail cela doit leur demander ! Nous nous sommes d’ailleurs interrogés sur les coulisses, l’envers du décor, la préparation, etc.

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib
Monsieur et moi avons été particulièrement épatés par un numéro d’équilibrisme « de folie », sur une échelle, mené de main de maître par Firmin Gruss, qui se distingue à de nombreuses reprises pendant le spectacle.

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

Nous avons aussi retenu notre souffle lorsque deux jeunes circassiens tenaient en équilibre sur une planche elle-même en équilibre sur un rouleau. Les deux jeunes hommes étaient très coordonnés.

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

Junior, qui aime beaucoup les animaux, a été vraiment séduit par les chevaux et par les chiens. Heureusement pour les plus grands, on assiste qu’à un numéro mettant en scène de petits chiens. L’un des deux n’avait d’ailleurs pas du tout envie de travailler ! Les enfants sont aussi surmotivés pour aller caresser les poneys qui passent près des spectateurs pendant un interlude. Les poneys semblaient eux aussi adorer ce moment.

Les costumes sont travaillés. Ceux des archers – qui ont un petit quelque chose de Robin des bois – ont beaucoup plu à Monsieur. Côté décor, une énorme structure monte et descend selon les besoins du show.

L’orchestre joue en live des musiques très actuelles de la scène internationale. La chanteuse a un rôle dans le spectacle. Elle n’est pas simplement à côté de la scène mais est intégrée aux numéros.

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

Tout le personnel du cirque est bienveillant, accueillant et gentil. Il ne semble pas y avoir d’ego : les spectateurs voient d’abord une troupe, des familles. Savoir que les artistes produisent un spectacle par an et sont à la fois à l’initiative des spectacles et en sont les acteurs, cela force le respect.

Le cirque Alexis Gruss et les Farfadais font de gros efforts pour renouveler le cirque. « Quintessence » fait le pont entre le cirque traditionnel et les spectacles d’aujourd’hui. Ce qui est présenté sur la piste a évolué et est très loin des images que l’on peut garder de notre enfance ou de numéros vus il y a longtemps à la télé. Comme c’est le cas avec moi, on peut s’imaginer ne pas aimer le cirque mais vraiment aimer le spectacle.

Quintessence, le spectacle d'Alexis Gruss et des Farfadais - Photo : Karim El Dib

L’intérieur du chapiteau est configuré pour que chacun puisse bien voir le spectacle. Nous étions bien installés dans les loges.

Si Monsieur et moi gardons un souvenir particulier du spectacle précédent, « Pégase et Icare », qui nous a fait découvrir la troupe et pour lequel nous gardons une petite préférence, « Quintessence » nous a fait passer un bon moment et a aussi ravi Junior. Pari réussi !

Et vous, quel est votre rapport au cirque ?

 

Quintessence par Alexis Gruss et les Farfadais

À Paris jusqu’au 19 février 2017
Chapiteau Alexis Gruss
Porte de Passy
Carrefour des cascades
75016 Paris
Navettes gratuites au départ de la porte d’Auteuil : le bus est à l’image du spectacle, on ne peut pas le manquer
En voiture : il est facile de se garer gratuitement à proximité
Places en plein tarif de 21,50 à 76,50€ (sept catégories)
Mardi, jeudi, vendredi, samedi : 20h
Samedi, dimanche : 16h
2h30 avec l’entracte

Tournée en France du 11 mars au 10 mai 2017
11 et 12 mars : Nice
14 et 15 mars :Dijon
18 et 19 mars : Lyon
21 et 22 mars : Saint-Étienne
25 et 26 mars : Grenoble
28 et 29 mars : Dijon
1er et 2 avril : Strasbourg
4 et 5 avril : Metz
8 et 9 avril : Lille
11 et 12 avril : Amiens
15 et 16 avril : Rouen
18 et 19 avril : Caen
22 et 23 avril : le Mans
25 et 26 avril : Brest 29 et 30 avril : Nantes
2 et 3 mai : Limoges
6 et 7 mai : Toulouse
9 et 10 mai : Montpellier

Photos du spectacle : Karim El Dib

Quintessence, un spectacle d'Alexis Gruss

Retrouvez tous mes billets culturels

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.