Si vous connaissez un peu les tables parisiennes ou leur réputation, vous n’avez pas pu passer à côté du groupe Big Mamma et de ses trattorias. Ober Mamma, East Mamma, BigLove Caffé, Pink Mamma, etc. : Parisiens et touristes se pressent pour aller profiter d’une cuisine italienne reconnue. Chacune de ces adresses est si à la mode que l’on parle aussi souvent de ces restaurants pour évoquer les files d’attente interminables qui s’étirent dans les rues.

Monsieur et moi avions eu l’opportunité de tester East Mamma alors que nous passions devant un jour où nous dormions dans un hôtel voisin et qu’il n’y avait miraculeusement pas de queue. Dernièrement, nous avons eu le plaisir de dormir dans un hôtel situé à quelques minutes à peine de la trattoria Popolare. Comptant sur notre chance et un Paris légèrement vidé par le mois d’août, nous sommes allés y dîner.

Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris

Notre arrivée

Nous sommes arrivés trois minutes avant l’ouverture de 19h un vendredi soir et avons finalement constaté que nous n’étions pas seuls. Cela dit nous avons attendu moins de 30 minutes. En sortant, à 20h10, la queue était plus importante.

Pour l’anecdote et pour ceux qui ont connu, Popolare est installé à la place de l’ancien Bizen, une adresse découverte pour l’enterrement de vie de jeune fille d’une amie (les chippendales, tout ça tout ça).

Pizzeria Popolare Paris

Un personnel sympathique et efficace

À Popolare, le personnel est en nombre est sympathique. Une personne se charge de venir chercher dans la queue le bon nombre de personnes pour compléter les tables existantes. Monsieur et moi avons été installés à la table de quatre amis qui venaient profiter de la soirée. Cela reste bon à savoir car ce n’est probablement pas une trattoria ou pizzeria dans laquelle donner un rendez-vous confidentiel ou pour apprendre à se connaître. En revanche, pour des échanges légers entre amis, qu’importe qu’il faille élever la voix !

Big Mamma sait vraiment gérer les commandes du flux des gourmets qui viennent à sa table. Nous avons eu l’impression que les serveurs savaient s’adapter. Les quatre personnes à la même table que nous étaient dans des échanges qui évoquaient des retrouvailles ou la volonté de passer une longue soirée ensemble et il ne leur a pas été mis de pression particulière pour la commande.

Monsieur et moi étions là davantage pour découvrir les bons petites plats de l’adresse et nous restaurer mais plus enclins à finir la soirée ailleurs. La prise de commande et l’apport des plats ont été vraiment efficaces. S’il y a la queue dehors, la serveuse a tout de même attendu que nous demandions l’addition pour l’apporter, ce qui n’est pas toujours le cas à Paris.

Le cas du porte-manteau

C’est un petit détail mais je me suis demandé comment l’on faisait en hiver pour gérer ses affaires car on est installé sur des tabourets sans grande possibilité de déposer son sac quelque part. C’est la première fois que je mettais mon sac à main par terre (oui, celui qui va être ensuite posé sur notre canapé). Nous avons toutefois aperçu en partant deux porte-manteaux utilisés par les personnes de notre table. Mais quid d’un gros manteau ?

C’est à boire qu’il nous faut (mais du soft s’il vous plaît)

Nous avons commandé chacun un cocktail soft à 7€ : gingers do have souls, à l’ananas, à la ginger beer, au cassis et au citron jaune. Il était original et plutôt agréable à découvrir.

Les pizzas que nous avons dégustées

Nous avons pas mal hésité chacun entre au moins deux pizzas.

C’est mon envie de jambon qui m’a guidée vers la Regina burrata (15€), à base de mozza fior di latte, jambon cuit aux herbes, cœur de burrata à la ciboulette, roquette, carpaccio de champignons et baies roses. Elle était franchement excellente. La pâte à pizza est moelleuse et souple à souhait. La garniture est vraiment de qualité. Je n’ai écarté que les baies roses mais c’est uniquement lié à mes goûts personnels (mon souvenir était moins poivré). On ne peut que se régaler !

Monsieur a commandé la Double Truffle, à base de mozza fior di latte, de champignons de Paris, de crème de truffe noire du Molise, de parmesan DOP « di montagna » de Berceto et de truffe fraîche (16€).  Il a particulièrement apprécié sa pizza.

Arrivés à la moitié de la pizza, aucun de nous deux n’avait encore faim mais nous n’avions pas cœur à laisser d’aussi bons produits repartir en cuisine !

Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris

Plus de place pour le dessert !

Nous avions vu qu’il existait une magnifique profiterole pour le dessert mais nous aurions été bien incapables ne serait-ce que d’en partager une. Moi qui n’arrive pas trop à dîner au restaurant, j’étais en petite forme les heures qui ont suivi ma dégustation de pizza. Ceux qui me connaissent comprendront. Oups !

Des bouteilles pour une décoration réussie

Mais je ne vous ai pas encore parlé de la décoration ! Nous avons dîné en bas près du bar. La salle concentre de très nombreuses tables que je ne me voyais pas prendre en photo avec tous les convives attablés. Mais, à tous les murs, ce sont des vitrines remplies de belles bouteilles de boissons alcoolisées qui décorent Popolare. C’est assez spectaculaire et cela se voit dès la rue ! Une très belle idée !

Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris Pizzeria Popolare, Paris - Big Mamma - Blog food Paris

Côté ambiance sonore, je ne sais pas ce qu’il en est lors des autres repas mais, ce vendredi soir, un groupe jouait à l’étage et la musique baignait littéralement les lieux.

D’autres adresses à découvrir un jour

Tout cela donne évidemment envie d’aller tester d’autres adresses de Big Mamma mais nous pensons attendre d’avoir d’autres opportunités – et d’avoir plutôt un midi libre – car nous ne traversons jamais la ville pour aller faire la queue sans finir par être déçus. Nous comprenons que c’est pour permettre à l’adresse d’être toujours bien remplie et de ne pas attendre que les groupes se forment au fur et à mesure des arrivées que les réservations ne sont pas possibles. Mais, nous concernant, nous sommes toujours à l’heure ou prévenons s’il y a le moindre problème. Cela en fait donc des adresses dans lesquelles je ne proposerais pas à des amis de venir ne sachant pas au bout de combien de temps nous finirons par être installés. Qu’importe, cela n’empêchera pas les files de perdurer sans moi !

En bref

Vous l’aurez compris, si vous aimez manger italien, les repas où l’on parle fort, éventuellement au coude à coude avec des inconnus et n’êtes pas gênés par une (très) probable attente, n’hésitez pas, on se régale à la table de Popolare !

Et vous, avez-vous déjà mangé dans une ou plusieurs adresses(s) du groupe Big Mamma ? N’hésitez pas à faire part de votre expérience !

Retrouvez tous mes billets « Restaurants » sur une carte :

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.