Notes noires - Pam Godwin - Hugo new romance

Avec « Notes noires », Pam Godwin emmène ses lecteurs en Louisiane au sein d’une prestigieuse école de musique. Elle nous fait faire la connaissance d’Ivory, sublime jeune femme et pianiste née qui vit dans le dénuement, et d’Émeric, professeur fortuné et prodige de 10 ans son aîné et aux mœurs peu conventionnelles. Le roman est classé 3 sur 3 en drame psychologique chez Hugo new romance mais est surtout érotique, et même plutôt BDSM. Il a été publié en poche chez ce même éditeur en juillet dernier. Bien écrit, j’en ai apprécié certaines facettes et l’ai lu avec facilité. Le côté viols, douleurs et petits noms ridicules concernant certaines parties du corps m’a en revanche plutôt gênée. Si l’histoire vous inspire et que vous n’avez pas de problème avec ce dont je vais vous parler, vous apprécierez sans doute votre lecture !

« Notes noires » : l’histoire

« Émeric Marceaux est un célèbre pianiste qui enseigne avec ferveur et fermeté à de jeunes élèves triées sur le volet. Autoritaire, raffiné, secret, directif, insaisissable et dur, il envoûte ses élèves, toutes amoureuses de lui.

L’une d’elles, Ivory Westbrook, a intrigué le maître qui l’a choisie pour en faire son œuvre érotique malgré l’interdit qui pèse sur leur passion. Souple et solide, réfléchie et naïve, douce et réceptive, Ivory porte les stigmates des abus qu’elle a subis et dont son maître veut la débarrasser en la poussant toujours plus loin sur les chemins du plaisir… »

Source : Hugo & Cie

Notes noires - Pam Godwin - Hugo new romanceMes impressions sur « Notes noires »

La Louisiane comme cadre

Cela a été un plaisir, dès les premières pages, d’être emmenée en Louisiane. J’ai revécu mon voyage et ai adoré me remémorer les quartiers de Tremé ou de Garden district (cœurs cœurs cœurs). J’ai repensé avec un grand sourire au piano enflammée par son musicien à Memphis (réellement ! Il a mis le feu au-dessus de son piano droit !). Bref, l’univers du roman m’a plu. L’école dans laquelle la jeune femme étudie et son maître enseigne est également bien décrite. Les amoureux des États-Unis ont de quoi être à la fête.

Des personnages principaux attachants

Les personnages principaux sont attachants. Ivory est déterminée et courageuse. Elle semble même dévoiler bien plus ses fragilités au fur et à mesure qu’elle s’ouvre à Émeric. Ce dernier est un maniaque du contrôle mais qui reste plein de bonté. Les deux sont des virtuoses qui ont des envies de piano et de musique.

Entre « Cinquante nuances de Grey » et « Pretty woman »… en plus épicé !

« Notes noires » est à la croisée entre « Cinquante nuances de Grey«  – mais avec un homme au passé normal et un côté bondage, discipline, domination, sado-masochisme beaucoup plus développé – et « Pretty woman ». Ivory ne le sait sans doute pas mais elle a besoin d’être sauvée. Il s’agit avant tout d’une histoire d’amour mais pas du tout d’un long fleuve tranquille.

J’ai été dérangée et tracassée par le passé de l’héroïne qui a été violée un nombre incalculable de fois, n’a aucun moyen d’être en sécurité ni au lycée, ni chez elle aux côtés de sa mère, son frère et le meilleur ami de ce dernier ni dans la rue… Seulement chez Stogie, le vieil homme qui lui laisse un accès à un piano. Vous allez certainement me dire que le résumé du livre laissait imaginer ce que j’allais y trouver. Certes, c’est vrai ! J’ai fait un pari en choisissant de lire ce roman. Mais le récit de « Cinquante nuances » ne m’avait pas dérangée et était plus édulcoré. Il faut tenter une lecture pour savoir si elle est faite pour nous ! Si je ne comprends pas le plaisir trouvé dans les pratiques décrites, je crois que c’est surtout le vocabulaire utilisé (nichon, minou… !!) dans « Notes noires » qui m’a fait tiquer. Cela reste évidemment personnel.

Une écriture et une couverture réussies

Pourtant, le roman est par ailleurs vraiment bien écrit avec de belles phrases et un récit qui est tout sauf creux. J’ai lu les 650 pages signées Pam Godwin en une semaine environ.

Cerise sur le gâteau : la couverture du livre est très belle et illustre parfaitement l’histoire. Ivory est représentée au piano avec le tatouage décrit dans le récit. Elle y est aussi superbe que le décrit l’histoire. Cette image donne vraiment envie d’avoir l’objet livre chez soi.

Extraits de « Notes noires »

« Il est indifférent que ces qualités aient leur origine dans sa nature soumise ou dans un passé de viols ; il est de ma responsabilité, en tant que premier partenaire sexuel, de lui faire prendre conscience des multiples facettes de la sexualité. Il n’est pas nécessaire que celle-ci se conforme aux critères de la société pour être saine. La lenteur et la tendresse n’ont pas le privilège de l’absence de risque. Et ce n’est pas parce qu’il n’inclut pas de menottes en cuir que l’acte est forcément consensuel« .

« Chaque coup de ceinture est là pour lui rappeler qu’elle n’est pas la seule à être jalouse, possessive et tarée ! Mais la douleur remplit une fonction plus importante encore. Elle lui permet d’ouvrir son âme, de se guérir des blessures affectives que lui ont infliges des hommes qui se sont servis d’elle, de remettre toutes ses peurs entre mes mains et d’avoir confiance en ma protection« .

Notes noires - Pam Godwin - Hugo new romanceVous l’aurez compris : je suis un peu partagée sur « Notes noires ». Je n’ai pas aimé la douleur dans la sexualité, la description des viols et certains mots un peu vulgaires. J’ai aimé les personnages, la Louisiane, l’univers du piano, le bel amour entre Ivory et Emeric, la fin bien trouvée, le style d’écriture de l’auteure.

Et vous, aimeriez-vous découvrir ce roman ?

Notes noires – Pam Godwin
Sortie en poche le 5 juillet 2018
Prix papier : 8,50€
Retrouvez « Notes noires » sur Amazon… ou chez votre libraire !

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.