Le Prince brisé - Erin Watt - Le blog de Lili

Après avoir adoré « La Princesse de papier« , j’ai été plus que ravie de me plonger dans le tome 2 de la saga des Héritiers : « Le Prince brisé », sorti ce 1er février. On y retrouve Ella, lycéenne orpheline devenue pupille de Callum Royal, père de cinq fils et à la tête d’une fortune considérable. La jeune femme est tombée follement amoureuse de Reed, le deuxième fils de son tuteur. Mais un imprévu a séparé les deux jeunes héros à la fin du 1er livre. « Le Prince brisé » aborde donc la tentative de reconquête du lycéen sportif, mais aussi bien d’autres sujets. Encore une fois : vivement la suite !

Le Prince brisé - Erin Watt - Le blog de Lili

« Le Prince brisé » et quelques chocolats noirs Jeff de Bruges offerts par ma mère

« Le Prince brisé » : présentation de l’éditeur

« Reed Royal a tout. Il est beau, riche et possède une position sociale enviée de tous. Dans son école où ne sont admises que les familles de l’élite locale, les filles lui courent après et les garçons rêvent d’être comme lui.

Et, pourtant, personne ne l’intéresse en dehors de sa famille. Mais ça, c’était avant l’arrivée d’Ella.

Ce qui avait mal commencé à l’arrivée de la jeune protégée de son père se transforme en quelque chose de radicalement différent. Un besoin de l’avoir près de lui, de la protéger.

Or, à cause d’une erreur idiote, Ella va s’éloigner. Le chaos s’installe chez les Royal, et le monde de Reed s’effondre. Ella ne veut plus avoir affaire avec lui. Elle pense qu’ils ne font que s’autodétruire. Et si elle avait raison ? Secrets, trahisons, ennemis. Des situations jusque-là inconnues pour Reed. S’il veut récupérer sa princesse, Reed va devoir lui prouver qu’il est un type bien. »

Source : Hugo & Cie

Le Prince brisé - Erin Watt - Le blog de Lili

Mon avis sur « Le Prince brisé »

Dans « Le Prince brisé », le narrateur change : une fois, c’est Reed, une autre Ella. Cela nous permet d’avoir leurs deux points de vue et de savoir ce que chacun ressent réellement. Il m’est toutefois arrivé de me dire : « mais au fait, qui parle ? C’est bien Reed/Ella ? ».

Au tout début, j’ai avancé dans le récit surtout dans l’attente de retrouver Ella et de ne pas « errer » derrière Reed, déprimé. Mais « Le Prince brisé » est ce que l’on appelle un page turner. La lecture est addictive : il ne m’aura fallu que trois soirées (déjà 23h30 ?), deux débuts de matinée (6h15, bientôt le matin, que va devenir Reed ?) et quelques trajets en métro pour dévorer le roman.

Ella et Reed ont tous deux du caractère mais font preuve de romantisme et sont réellement amoureux. Le héros a tout pour plaire aux lectrices (il faut juste oublier qu’il aurait presque la moitié de mon âge s’il existait dans la vraie vie ah ah). Brun aux yeux bleus et fort musclé (sic !), il est autoritaire mais peut montrer tout autant de douceur dans l’intimité. Il (a) fait des erreurs pendant ses années lycée mais que l’on sent excusées par le chagrin qu’il ressent. Il a tout de l’homme prometteur, à la fois droit – d’une certaine façon en tout cas – et en dehors des normes et des conventions. Même si la fin du roman laisse sans voix, on ne peut que s’attacher au personnage.

A leurs côtés évoluent d’autres personnages. Callum, le père de la famille Royal, commence à se dévoiler un peu. Easton reste selon toute logique le frère que l’on préfère, après Reed. Gideon comme les jumeaux restent plus lointains pour les lectrices. Val, l’amie d’Ella, a une personnalité qui se dessine également davantage. La galerie de personnages détestables est bien fournie : Brooke, Dinah, Daniel, Jordan, etc. Que ce soit à la maison ou au lycée, les ennemis du clan Royal ne manquent pas !

Le Prince brisé - Erin Watt - Le blog de Lili Le Prince brisé - Erin Watt - Le blog de Lili

Les univers du lycée et de l’université américains nous font souvent rêver. Ici, ce n’est pas tout-à-fait le cas car, s’il y a des fêtes, le harcèlement est courant et extrême. L’humiliation fait partie du quotidien. Les personnages ont vite les poings qui les démangent et entretiennent un certain goût pour la bagarre. Beaucoup de choses se règlent avec de l’argent mais celui-ci ne semble pas suffire.

Erin Watt, le pseudo derrière lequel se cachent deux écrivaines, Elle Kennedy et Jen Frederick, est douée pour nous tenir en haleine et nous faire passer par de nombreux états. Avec « Le Prince brisé », elle n’a pas fait les choses à moitié. J’ai assez envie de reprendre le 1er tome et de relire certains passages pour me replonger dans l’histoire (et revivre la rencontre entre Ella et Reed…).

Je l’évoquais : la fin est forte, et cela à plusieurs titres ! Je brûle d’être au 1er mars pour découvrir le tome 3 d’une saga qui en comptera cinq : « La Prison dorée ».

J’aime beaucoup les couvertures imaginées par Hugo & Cie, notamment pour cette saga. Elles sont colorées et conformes à la promesse du texte. L’illustration créée pour « Le Prince brisé » fait que l’on peut soi-même imaginer quel visage aurait le héros. Plutôt pas mal, non ?

Et vous, avez-vous envie de découvrir les Héritiers ?

Le Prince brisé
Sortie le 1er février 2018
Prix papier : 17 €
Retrouvez « Le Prince brisé » sur Amazon ou chez votre libraire !

Un grand merci aux équipes d’Hugo & Cie !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.