Les héritiers – tome 1 - La princesse de papier - Erin Watt

Pour inaugurer au mieux cette année qui s’annonce notamment sous le signe de la littérature new romance en ce qui me concerne, je me suis plongée dans le premier tome de la série « Les héritiers » :  « La Princesse de papier », d’Erin Watt. Sous ce nom se cachent deux femmes qui manient pour le mieux la plume et régalent les jeunes amatrices de romance et de livres new adult. Pour tout vous dire : ce roman qui sort chez Hugo Roman ce 4 janvier m’a beaucoup beaucoup plu ! Je me languis déjà d’avoir la suite entre les mains…

Les héritiers – tome 1 - La princesse de papier - Erin Watt

« La Princesse de papier » : la présentation d’Hugo & Cie

« Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde

Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal. Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales. »

Source : Hugo & Cie

Les héritiers – tome 1 - La princesse de papier - Erin Watt

Mon avis sur « La Princesse de papier »

J’ai littéralement dévoré « La Princesse de papier », en à peine plus de 24 heures. J’avais quitté deux ou trois jours plus tôt l’univers de « La Passe-miroir » et ai craint de ne pas réussir facilement le changement mais ce doute a vite été balayé.

Dès les premières pages, le style et l’histoire très accessibles des deux écrivaines m’ont emportée. Bien sûr, il faut souvent passer outre quelques détails dans les tous premiers chapitres d’un roman de new romance : le père sexy de 42 ans qui a cinq fils, dont l’un déjà à la fac, tous plus beaux les uns que les autres, tous ces hommes qui vivent dans une richissime demeure. A côté de cela, l’héroïne est très démunie, orpheline et obligée d’être strip-teaseuse pour joindre les deux bouts. Je peux vous voir vous aussi sourire. Mais bon, tout comme je suis emportée par les contes de fée ou par « Pretty woman », je l’ai été par « La Princesse de papier ».

Une fois le cadre posé, les personnages évoluent au lycée, les petites histoires de famille remontent à la surface. On se sent plongés dans une culture américaine que l’on ne peut que fantasmer. Tout cela est divertissant et, même si l’on a forcément une petite idée de la fin (en même temps, j’ai une fâcheuse tendance à regarder la fin des romans quand je ne tiens plus le suspense), les pages se lisent ou se dévorent à toute vitesse. J’ai aimé voir Ella, 17 ans, faire sa place dans la fratrie, imaginer la demeure de la famille Royal, les lieux des fêtes, les voitures, la garde-robe des uns et des autres et le lycée. La fratrie Royal semble torturée ou accro à tel ou tel danger (on ne sait pas tout) mais on s’en régale et l’on veut connaître la suite. Si l’avertissement est clair : Reed, l’homme que convoite Ella, est torturé, on ne sait pas tout à son sujet. J’ai bien adhéré à son personnage, certes sombre mais pas exagérément.

Vous l’aurez compris : oui, j’attends la suite ! Monsieur m’a retrouvée toute bondissante et enthousiaste après ma journée de lecture du premier tome. Le deuxième, « Le prince brisé », sort le 1er février et j’en serais presque à compter les jours pour savoir comment vont évoluer les relations entre Ella et la famille Royal. Et je me suis presque décroché la mâchoire d’enthousiasme en lisant que trois autres tomes suivraient les 1er mars, 5 avril et 3 mai. La série semble rencontrer un grand succès à l’étranger, je pressens qu’il ira de même en France.

Amatrices de new romance, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

La Princesse de papier
Sortie le 4 janvier 2018
Prix papier : 17 €, prix numérique: 9,99€
Retrouvez « La princesse de papier » sur Amazon ou chez votre libraire !

La guirlande lumineuse est signée de la Case de cousin Paul.

Un grand merci aux équipes d’Hugo & Cie !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.