Ancrage - Sarina Bowen - Hugo new romance

Après avoir lu et aimé « Amertume« , le premier volume de la saga littéraire de new romance « Le Grand Nord », de Sarina Bowen, je me suis plongée dans la lecture du tome 2 : « Ancrage ». Ce deuxième volume se concentre sur l’histoire de l’un des autres personnages : Jude. Le jeune homme est sorti de prison, de cure de désintoxication et s’est mis au vert en travaillant d’arrache-pied dans une ferme dans le précédent roman. Le voici de retour dans sa ville natale, confronté à tout ce qu’il avait laissé mais aussi à proximité de la jeune femme qu’il a tant aimée. Une histoire de reconstruction que j’ai assurément aimé lire !

« Ancrage » : l’histoire

Jude a tout perdu un jour de printemps, lorsqu’ au volant de sa voiture, il a percuté un pommier tuant un homme. Ancien détenu qui soigne sa toxicomanie, il n’a d’autre issue que de retourner dans sa ville de Colebury dans le Vermont, seul endroit où il peut trouver du travail.

Après une absence de trois ans, Sophie est stupéfaite de la réapparition de l’homme qui a tué son frère et brisé son cœur. Elle mesure aussi combien le voyou qui était amoureux d’elle a changé. Jamais il n’aurait fait du bénévolat dans les cuisines de l’église. Mais dans une petite ville où l’amour interdit est une loi en soi, personne ne tolérerait que Sophie et Jude se remettent ensemble, encore moins le père de Sophie qui se trouve être chef de la police.

Tout s’oppose à leur amour. Un amour impossible autorise-t-il l’espoir d’une seconde chance ? Une histoire sombre et déchirante qui vous brisera le cœur puis en recollera les morceaux.

Source : Hugo & Cie

Ancrage - Sarina Bowen - Hugo new romance

Mes impressions sur « Ancrage »

Ce deuxième tome nous change d’univers. Exit les pommiers (malgré quelques visites à la ferme), bonjour le garage automobile ! Jude retrouve sa ville natale. Voilà qui n’est pas un destin des plus amusants lorsque l’on a une mauvaise image.

Dans la vie, je ne suis pas toujours très tendre envers tous les abus. Si je pardonne les plus doux (après tout, je suis un peu accro au chocolat), je ne peux pas comprendre le choix du tabac et encore moins celui des drogues. J’ai bien entendu qu’il y avait un engrenage, une envie de tester, souvent liés à un malaise, à l’intégration à un groupe ou au « paraître cool » mais je ne comprends et ne pardonne pas. La drogue serait une faiblesse qui m’inspire de la pitié. Sur le sujet, je suis rigide. Je ne dis pas cela pour lancer un débat mais pour montrer avec quelle absence de bienveillance j’ai abordé le personnage de Jude. Je n’ai donc pas compris ce pan très important du passé du personnage mais me suis concentrée sur son présent, ses efforts, sa volonté de s’en sortir. L’espoir : ça, ça me parle. De même pour le travail : Jude est un bosseur !

Le père de Sophie est le personnage détestable du roman. Il inspire colère, sentiment d’injustice et peur (le chef de la police peut bien faire ce qu’il veut, non ?). Je comprends que la jeune femme n’aie pas encore totalement réussi à se libérer de l’emprise familiale, même s’il est clair qu’il lui faudra en passer par là pour gagner complètement le droit de vivre sa vie. Vraiment, son père est si humiliant avec des mots si fous… Comment peut-il être son père ?

Sophie et Jude se connaissent déjà mais leur rupture leur est extérieure. Jude a été emprisonné pour homicide involontaire, les ponts ont été coupés. On peut donc comprendre que leur amour puisse renaître puisqu’il n’avait jamais été usé. On comprend aussi que Sophie puisse être abasourdie de voir débarquer son amour perdu dans sa petite ville.

La lectrice voit bien arriver quelque chose de pas très clair dont seraient victimes les héros mais ce n’est pas le vrai dénouement que j’avais imaginé. J’avais pensé à autre chose – pas d’un point de vue sentimental mais plutôt sur des éléments louches – mais je ne veux pas vous spoiler ! La partie « enquête » du roman m’a plu et ajoute quelque chose. L’histoire est vraiment différente de celle du tome 1. Ce renouvellement ne donne pas du tout l’impression d’un copier-coller et les personnages s’entrecroisent de façon pertinente.

Les choses sont bien amenées et restent plausibles. Si Jude se retrouve bénévole à l’église, on comprend comment cela a commencé par exemple. Cela permet d’éviter les clichés.

J’ai lu le roman en quelques jours, à un moment où j’étais assez occupée mais n’avais pas envie de lâcher le livre dès lors que j’étais bien dedans. J’ai trouvé l’histoire de Jude et Sophie assez différente de celles dont j’ai l’habitude, dans la mesure où ils n’ont pas à faire connaissance et peuvent se contenter des moments volés ensemble et d’une attraction qui n’a jamais faibli.

J’ai passé un bon moment de lecture et ai hâte de découvrir l’histoire de Zach, qui semble assez timide et rougissant (!), dans « Secrets », qui va sortir en novembre.

Et vous, est-ce qu' »Ancrage » vous donne envie ?

Le Grand Nord, tome 2 : Ancrage, de Sarina Bowen
Sortie le 4 octobre 2018
Retrouvez « Ancrage » en grand format (17€) sur Amazon… ou chez votre libraire

Merci à toute l’équipe d’Hugo pour cette lecture !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.