La flûte enchantée - Ballet Béjart Lausanne

Monsieur et moi sommes allés assister à la générale de « La Flûte enchantée » du Béjart Ballet Lausanne au Palais des congrès de Paris. Des représentations y sont données tous les jours cette semaine, jusqu’au 11 février 2018. Il s’agit d’un opéra de Mozart en version dansée par 44 artistes, initialement chorégraphié en 1981 par Maurice Béjart et repris par Gil Roman, directeur artistique de la compagnie. Cette dernière effectue une tournée internationale avec ce ballet à l’occasion de son 30e anniversaire et du 10e anniversaire de la disparition du célèbre chorégraphe.

La flûte enchantée - Ballet Béjart Lausanne

Photos : Anne Bichsel, Gregory Batardon

Découvrir « La Flûte enchantée », enfin

Aller découvrir « La Flûte enchantée » du Béjart Ballet Lausanne nous a intéressés pour la découverte, notre culture générale et parce que nous avons un intérêt pour la danse. Avant de vous parler plus précisément de nos impressions, il me paraît utile de vous parler de nos goûts pour vous donner une idée de comment ils se situent par rapport aux vôtres et de ce que le spectacle pourrait vous inspirer.

Nos goûts en matière de danse

Monsieur aime beaucoup les ballets classiques avec de beaux décors, des tutus et costumes vaporeux ainsi que les histoires d’amour, qu’elles se terminent bien ou mal. Pour ma part, j’ai vu souvent des ballets classiques lorsque j’étais adolescente – je venais à l’opéra avec mon école de danse – et, si je trouve par exemple « Le Lac des cygnes » trop lisse ou trop long (désolée !), je garde des souvenirs enchantés notamment de « Don Quichotte » ou encore de « La Sylphide ». J’aime les couleurs, les ensembles (voir quinze personnes effectuer le même mouvement m’a toujours fascinée), les belles étoffes et la richesse visuelle d’un spectacle.

Aucun de nous deux n’est vraiment réceptif à l’opéra en général même si nous avons tenté chacun de notre côté de nous initier. Monsieur est en effet allé voir « Salomé » et moi « Il prigioniero », « Carmen » (of course) et « Le Barbier de Séville« , etc. Nous aimons en revanche beaucoup le théâtre et les comédies musicales.

La flûte enchantée - Ballet Béjart Lausanne

Photos : Anne Bichsel, Francette Levieux

Nos impressions sur « La Flûte enchantée »

« La Flûte enchantée » s’adresse, selon nous, à un public un minimum averti. La scène est assez dépouillée, de même qu’une majorité des costumes. Comme pour de nombreux ballets, il peut être bon de lire l’histoire avant pour bien comprendre l’intrigue et qui sont les personnages. L’un des artistes parle pour offrir un fil rouge aux spectateurs mais cela reste évidemment sommaire et certains mots ne sont pas aussi compréhensibles que d’autres.

J’ai appris l’allemand durant ma scolarité (cela commence à dater un peu) mais cela m’a dépannée de comprendre un mot ou deux de temps en temps. C’est évidemment la danse qui est à l’honneur avec la troupe, accompagnée d’une bande son pour la musique et le chant. J’ai décidément du mal à être embarquée par les chants d’opéra, en dehors de ceux de l’accessible « Carmen ».

J’aurais du mal à cacher que nous n’avons pas été touchés par le spectacle même si nous ne nions pas ses qualités et celles des danseurs. De ce que j’ai pu entendre, nous ne sommes pas les seuls dans ce cas mais ne prenez pas cet avis pour une généralité car nos voisins de devant, par exemple, semblaient très enthousiastes et faisaient part de leur contentement à l’entracte. J’ai aussi lu quelques avis enchantés sur Internet. Nous avons aussi tendance à penser que les œuvres qui traversent les siècles ne le font pas par hasard. Nous craignons qu’il ne nous manque certainement des clés pour apprécier cette œuvre à sa juste valeur.

Les pas classiques nous ont souvent plu même si les lignes des corps étaient régulièrement cassées volontairement. J’ai en particulier aimé les apparitions des trois danseuses proches de la reine. Monsieur souligne quant à lui que les derniers tableaux étaient colorés et vivants. Ce sont eux qui rassemblent le plus de danseurs. Il était heureux de découvrir le travail de cette compagnie. Pour ma part, c’était une deuxième.

« La Flûte enchantée » dure environ 2h50, entracte compris.

La Flûte enchantée - Béjart Ballet Lausanne

Et vous, est-ce que « La flûte enchantée » vous attire ? Ou peut-être connaissez-vous déjà cet opéra ?

Ballet Béjart Lausanne
La Flûte enchantée
du mercredi 7 au dimanche 11 février 2018
Palais des Congrès
2 place de la Porte Maillot
75017 Paris
Le site du Béjart Ballet Lausanne

Merci à Xavier de cette invitation !

Retrouvez tous mes billets « spectacles »

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.