Orgueil et préjugés - Jane Austen - Le blog de Lili

Je ne m’explique pas pourquoi je n’avais pas encore lu « Orgueil et préjugés » de Jane Austen, un célèbre classique de la littérature anglaise. Je crois que je n’avais appris « l’existence » du personnage de M. Darcy que lorsque j’ai lu… « Le Journal de Bridget Jones » il y a une (grosse) quinzaine d’années. Quelques années plus tard, le film « Orgueil et préjugés » avec Keira Knightley m’avait beaucoup inspirée et laissée rêveuse mais il m’aura fallu attendre cet été pour aller emprunter le roman à la bibliothèque. Il n’est jamais trop tard pour bien faire : la lecture m’a été agréable et j’imagine volontiers y picorer encore quelques paragraphes à l’avenir.

L’histoire et la présentation de l’éditeur

Orgueil et préjugés (1813) est le roman le plus populaire de Jane Austen. Elizabeth Bennet, qui se croit dédaignée par Darcy, jeune homme riche et hautain, s’amourache d’un bel officier, Wickham. Au roman sentimental et de coup de foudre, Jane Austen substitue celui qui décrit l’évolution d’une psychologie plus complexe, où se mêlent la raison, le sentiment de gratitude, la méfiance à l’égard des « premières impressions ».

Effort et plaisir de lecture

« Orgueil et préjugés » demande un peu d’effort de lecture mais nous récompense en plaisir. Certains passages peuvent sembler un peu longs et donner envie de vite tourner les pages mais le style ne permet pas de voler au-dessus des lignes. Au sujet des classiques, Monsieur dit : « Ils prennent le temps de faire de jolies phrases ». C’est bien le cas ici. On se languit par moments un peu de voir intervenir M. Darcy mais plus l’histoire avance, plus l’on jubile de la perspective de voir se mettre en place la fin tant espérée. Jane Austen est très agréable à lire et ses formulations et écrits ne manquent souvent pas d’humour. Je me suis souvent délectée de petites phrases, jusqu’à celle qui indiquait que l’héroïne marchait vite pour se débarrasser de quelqu’un de trop pénible (intemporel !).

Des personnages délicieux

La bêtise des uns et des autres prête souvent à sourire. Mme Bennett, la mère de l’héroïne, offre un sketch permanent avec ses façons d’être accablée ou trop volubile dans ses transports de joie. Le récit nous fait ressentir les petites et les grandes hontes, les manœuvres pour tenter de mener à certaines alliances, les enjeux des rapprochements, etc. Tout est fait pour que l’on s’attache à Elizabeth, pleine d’esprit et tout sauf vénale, à Jane, au bon cœur, puis bientôt à M. Darcy, complexe et passionnant.

Une échappée dans l’Angleterre d’il y a deux siècles

Le lecteur entre avec curiosité dans une société qui peut à la fois lui sembler proche et en même temps très lointaine. L’exercice des filles au chant et au piano, les visites rendues, l’incessante correspondance avec les êtres chers (et les autres !), les très longues visites rendues aux proches, la grande déférence vers les plus riches et les puissants, les confidences entre sœurs. Les grands malheurs de l’époque peuvent nous amuser (je pense à l’épisode de Lydia, si accablant pour tous les personnages). Et puis l’on sent et l’on imagine une Angleterre qui fait rêver : les étendues vertes derrière les fenêtres, les parcs, les demeures où flotterait le parfum du passé, les voyages avec les moyens de l’époque. Que de charme !

Jane Austen - Orgueil et préjugés - Le blog de Lili et son orchidée

J’ai lu plusieurs fois certaines pages de la fin du roman tant je les ai attendues et appréciées. Cela valait bien d’avoir été rendue impatiente à certains moments. Je referme le livre heureuse d’avoir passé un si bon moment, certaine que je me replongerai dans cet univers et impatiente d’ouvrir un autre livre !

Et vous, avez-vous déjà lu « Orgueil et préjugés » ?

Si vous souhaitez découvrir « Orgueil et préjugés » :

  • en livre, il est vendu 6,60€ chez Folio (l’édition que j’ai lue) ou Le Livre de poche
  • en film, pour à peine plus cher, le DVD que j’ai – avec Keira Knightley – et que je ne vais pas tarder à regarder de nouveau !
  • en série et également pour moins de 10€, le DVD (avec Colin Firth !), qu’il me faudra bientôt découvrir


Retrouvez tous mes billets « Lecture »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.