Goûts d'Yvelines : les macarons Daubos

La 4e (et dernière !) édition de « Goûts d’Yvelines » est organisée les week-ends du 19 au 27 novembre 2016 dans ce département francilien. Cet événement est consacré aux produits et aux métiers de bouche. Le parrain est, cette année encore, Simone Zanoni, ancien chef au Trianon Palace de Versailles et chef du restaurant Le George à Paris.

Au menu de ces week-ends, des :

  • ateliers : pâtes fraîches, chocolat artisanal, etc.
  • visites de terroirs : champignonnière, bergerie nationale, etc.
  • démonstrations : fabrication du cidre, brasserie, découpe de volaille fermière, etc.
  • dégustations : miel, vins, créateur de sirops, fruits, etc.
  • marchés du terroir à Chevreuse, Mantes-la-Jolie et Rambouillet

J’ai été invitée à une journée Goûts d’Yvelines en avant-première pour découvrir le savoir-faire de plusieurs adresses gourmandes de ce coin d’Ile-de-France. Au programme : une visite de l’atelier du chocolatier Daubos, un déjeuner au restaurant Les Trois Marches et une visite guidée du Potager du Roi, à Versailles. Une très belle journée !

Le laboratoire du chocolatier Franck Daubos

Franck Daubos a créé sa pâtisserie en 1985. Riche du savoir-faire appris dans différentes régions, il prépare, avec ses équipes, du praliné maison, des cannelés, des macarons, des chocolats et même des kougloffs… et bien d’autres délices ! Sa gamme de chocolats est très étendue et on ne compte pas moins de 52 sortes de tablettes. Franck Daubos a trois points de vente, dont deux à Versailles. Mais il est aussi possible de goûter à ses créations à Londres et parfois même au Japon !

Goûts d'Yvelines : visite de la chocolaterie Daubos

Les cannelés

Goûts d'Yvelines : le pain au chocolat Daubos

Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos

Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos

Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos

Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos

Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos Goûts d'Yvelines : les chocolats Daubos

Goûts d'Yvelines : le praliné Daubos

Goûts d'Yvelines : le kouglof Daubos

Goûts d'Yvelines : le kouglof Daubos

Nous avons pu observer la confection de tartelettes à la mûre.

Goûts d'Yvelines : les tartelettes à la myrtille Daubos

Goûts d'Yvelines : les tartelettes à la myrtille Daubos Goûts d'Yvelines : les tartelettes à la myrtille Daubos

Goûts d'Yvelines : les macarons Daubos

Pendant notre visite, un gâteau pour trente personnes était en cours de confection. Des pièces montées attendaient également leurs convives.

Goûts d'Yvelines : le gâteau 30 personnes Daubos Goûts d'Yvelines : les choux Daubos

Pour découvrir le laboratoire du chocolatier Franck Daubos, des visites d’1h30 sont organisées le samedi 19 novembre à 11h, 14h et 16h moyennant 4 euros par personne. Ces temps seront consacrés aux démonstrations, aux dégustations et aux recettes. Il sera possible d’assister à la réalisation d’un caramel citron et d’une tartelette au chocolat. Il est nécessaire de s’inscrire à cet atelier Goûts d’Yvelines car 28 personnes peuvent être accueillis au maximum par session.

Laboratoire du chocolatier Franck Daubos
30 avenue du Manet
78180 Montigny le Bretonneux

Un déjeuner au restaurant Les Trois Marches, à Versailles

À l’heure du déjeuner, nous nous sommes installés à la table du salon privatif des Trois Marches. Le restaurant est installé à proximité de l’entrée du château de Versailles.

Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles

En entrée, nous avons dégusté un délicieux velouté de potimarron, crème fouettée noisette et lardons.


En plat, les équipes nous ont servi des joues de bœuf braisées à la bière brune, mousseline de panais, oignons doux caramélisés (24€) : un plat très efficace que nous avons tous beaucoup apprécié.

Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles

En dessert, place à la coque surprise chocolat, mangue, poivre de séchouan, sorbet passion (11€). Cette proposition originale est servie avec un petit cérémonial chocolaté des plus plaisants. Chaque convive voit sa coque fondre sous le chocolat chaud. Il n’y a plus qu’à se régaler !

Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles

J’ai terminé le repas avec quelques gorgées de thé.

Goûts d'Yvelines : le restaurant les trois marches à Versailles

Les Trois Marches
22 rue de Satory
78000 Versailles
01 30 21 86 09
Ouvert du mercredi midi au dimanche soir de 12h à 14h et de 19h à 22h
www.lestroismarches78.fr

Le potager du Roi, à Versailles

Le Potager du Roi a été construit entre 1678 et 1683 par Jean-Baptiste La Quintinie, ancien avocat, à la demande de Louis XIV. Ouvert au public, il abrite l’École nationale supérieure de paysage. Classé monument historique et jardin remarquable, ses jardiniers perpétuent l’art de la taille et cultivent une grande diversité de fruits et légumes dans un jardin à la Française.

J’ai eu la chance de suivre une visite guidée et d’apprendre de nombreuses anecdotes.

Le potager du Roi est un jardin de travail et non d’ornement. Il ne dépend ni du château ni de la ville de Versailles. Il pousse sur ses neuf hectares entre 40 et 45 tonnes de légumes par an, sans compter les fruits. Les productions sont vendues sur place, à la boutique. Huit personnes travaillent dans ce potager historique.

 

Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles

C’est le Roi qui a choisi l’emplacement du potager. Ce n’était pas simple car il était marécageux et a nécessité cinq ans de travaux : évacuation d’eau, apport de terre, etc. Il est parqué par des murs pour bénéficier d’un peu de chaleur. C’est que Louis XIV voulait des asperges en février !

À l’époque, les médecins disaient que les légumes étaient mauvais pour la santé. Sous Louis XIV, on commençait à manger des légumes d’importation : des haricots, des courges, etc. Les pommes de terre étaient réservées aux cochons, les tomates étaient considérées comme toxiques. Louis XIV ne mangeait pas de courgette car elle n’a été créée qu’au XIXe siècle en Italie. À son époque, il y avait des pêches à chaire blanche et des figues. Il préférait manger une poire plutôt qu’une pomme car il avait de gros problèmes de dents et les poires sont plus faciles à manger. Le Roi adorait manger des petits pois. Cela a bien sûr créé un effet de mode ! C’est ce qui se passe actuellement avec le chou kale. Le potager du Roi en proposait il y a une dizaine d’années et personne n’en voulait !

Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles

Quelques savoirs et anecdotes en vrac :

  • la mandragore est hallucinogène
  • botaniquement la tomate est un fruit mais que l’on mange en légume
  • c’est la façon dont on mange un aliment qui le définit : la tomate serait donc finalement… un légume
  • l’artichaut est un gros chardon
  • il existe des fleurs comestibles que l’on ne soupçonne pas forcément : le cerfeuil muscé, le chiso, la sauge cassis, etc.
  • il ne faut jamais planter côte à côte du piment et du poivron. Sinon, avec la pollinisation, on risque de se retrouver avec du piment assez doux et des poivrons qui déménagent !
  • une nectarine est une pêche

Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles
Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles

Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles

On ne dit pas qu’un légume est ancien si c’est un légume qui existe depuis longtemps : un légume ancien est une variété mise en avant et qui n’est pas produite à grande échelle. La pomme golden, par exemple, existe depuis 1890 et est produite à grande échelle en France depuis 1920 : ce n’est pas une variété ancienne. La tomate green zebra existe depuis 1985. Il s’agit d’une variété remarquable sujette aux maladies et pas calibrée. Elle n’est pas produite à grande échelle : c’est un légume ancien. De même, le panais est bien moins rentable que la carotte par exemple.

Une figue est une fleur intérieure. Une femelle mouche pollinise l’intérieur et y pond pour être protégée des prédateurs. Les larves se promènent dans la figue, y font leurs déjections et sortent de la fleur. Dans 80% des cas, les mères meurent à l’intérieur. Bon appétit ! La saison des figues se termine fin octobre (ah ah).

Goûts d'Yvelines : le potager du Roi à Versailles

Le Potager du roi
10 rue du Maréchal Joffre
78 000 Versailles
Janvier à mars : les mardis et jeudis de 10h à 18h
Avril à octobre : de 10h à 18h du mardi au dimanche
Visites commentées et visites libres
Novembre et décembre : les mardis et jeudis de 10h à 18h, le samedi de 10h à 13h
www.potager-du-roi.fr

L'affiche de Goûts d'Yvelines 2016

Il ne me reste qu’à vous conseiller de consulter le site www.goutsdyvelines.fr pour connaître la totalité du programme, les infos pratiques et les réponses à vos questions ! Il est conseillé de réserver le plus tôt possible, le nombre de places étant souvent limité.

Bonne découverte !

Retrouvez tous mes billets sur Goûts d’Yvelines

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.