Diana et Hasnat, le film

Lorsque je suis allée voir l’avant-première de « Diana », à l’UGC Normandie, sur les Champs-Elysées, je ne savais pas à quoi m’attendre. Les téléfilms sur la célèbre princesse de cœur ne manquent pas mais j’ignorais quelles parties de la vie de la mère de William et Harry allaient être abordées. Le film d’Oliver Hirschbiegel sort en France le 2 octobre et fait déjà couler beaucoup d’encre. Outre-Manche, le récit de la passion de la princesse pour un cardiologue pakistanais dérange et le principal intéressé est furieux. En dehors de toute considération de respect de l’histoire, le film « Diana » a des atouts et nous a beaucoup plu !

"Diana" : son histoire d'amour avec Hasnat Khan au cinéma

1er Septembre 1995 : La princesse de Galles et le docteur Hasnat Khan sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo, amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelques temps secrète leur liaison. Son divorce définitivement prononcé en août 1996, Diana veut croire à un avenir possible avec cet homme qui l’aime avec ses qualités et ses défauts, indifférent à l’image d’icône princière qu’elle incarne aux yeux du monde depuis plus de quinze ans.
6 Septembre 1997 : Un homme effondré derrière ses lunettes noires assiste aux obsèques de Diana. Peu de gens reconnaissent Hasnat Khan. Alors que les tabloïds affirment que Diana s’apprêtait à épouser Dodi Al-Fayed, rares sont ceux qui savent que, peu avant son accident, elle essayait encore de joindre Hasnat pour le convaincre de revenir à elle.

La fiche de « Diana » sur Allociné

Nous avons attendu près d’une heure que l’avant-première commence. Heureusement que le film en valait tout de même la peine !

"Diana" : son histoire d'amour avec Hasnat Khan au cinéma
"Diana" : son histoire d'amour avec Hasnat Khan au cinéma

Le fait d’avoir tout découvert de l’histoire une fois dans la salle a été un bon point. J’ignorais totalement que Diana était proche d’une guérisseuse et qu’elle avait aimé un cardiologue. Je me suis demandé, sans doute comme beaucoup, quelle était la part de vrai dans ce long-métrage et où était la romance.

Naomi Watts et Naveen Andrews incarnent vraiment leur personnage. Voir l’actrice mimer les moues et les regards de dessous de la princesse était assez troublant. Elle a sans doute réalisé un gros travail… La ressemblance est forte et le choix des tenues est travaillé. L’acteur était certainement plus libre. Il dégage beaucoup de charme… qu’Hasnat, le vrai, semble ne pas avoir !

Les 15-20 premières minutes du film, qui dure 1h48, le rythme est lent. La princesse est torturée, on ressent la solitude d’une femme qui vit dans un château vide. En débriefant sur le film, mon amoureux a eu le même ressenti. Nous nous demandions dans quoi nous nous étions embarqués.

Puis les choses se mettent en place, on suit l’histoire avec intérêt. Les discours et déplacements de Diana sont épluchés, on la voit étudier son image, vouloir fuir à tout prix les paparazzis tout en s’en servant à son avantage quand elle en a besoin. Le travail de l’image de Diana décrit dans le film doit agir comme du poil à gratter pour le peuple britannique… Pourtant, de notre point de vue, la princesse est rendue sympathique et attachante.

© Concorde Filmverleih GmbH

© Concorde Filmverleih GmbH

Finalement, on voit une femme passionnée, déraisonnable parfois et qui a du mal à ne pas se servir de ce qu’elle décrie parfois. Mais l’histoire n’est pas déprimante.

J’ai été vraiment touchée par ce film, qui ne manque pas de moments d’émotion. Tout y sonne juste dans le dénouement et je n’ai pas pu retenir le flot de larmes qui ruisselait sur mes joues !

L’avis de mon amoureux est proche du mien. Passées les 15 premières minutes, il a aimé le côté comédie romantique et a suivi avec plaisir le chassé-croisé amoureux des deux personnages. Il n’était, à la base, pas très intéressé par l’histoire de Diana mais s’est trouvé pris dans l’histoire et avait envie de voir ce qu’il allait se passer… même si la fin est connue. Il est très content d’avoir vu le film, d’autant qu’il n’y serait pas allé de lui-même. A tel point d’ailleurs qu’il serait curieux de découvrir en film un autre pan de la princesse !

Nous avons été surpris du peu d’intérêt de Diana pour Dodi, que nous imaginions être son grand amour des dernières années… Dodi est vraiment antipathique – ou insipide et peu classe – dans le film.

Le fait de savoir aussi que Naomi Watts se sent mal à cause de l’accueil reçu par le film au Royaume-Uni nous fait de la peine pour l’actrice…

Car vraiment : quel beau film !

Et vous, irez-vous voir « Diana » ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.