Cocky bastard - Hugo new romance

La comédie romantique « Cocky Bastard », signée Vi Keeland et Penelope Ward, est sortie en poche chez Hugo New romance en ce mois de mars. Le roman est centré sur un parcours amoureux et se veut sans prétention. Il se lit tout seul et avec plaisir. Adopté !

Cocky Bastard : la présentation de l’éditeur

Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie.

Le destin va faire en sorte qu’ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant. Aubrey est sérieuse et sort d’une déception amoureuse. Et, même, si ce n’est pas son type d’homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n’a pas tout dit et, la fin du voyage n’est pas forcément ce qu’Aubrey avait prévu. Peut-être qu’ils auront une autre chance…

Cocky bastard - Hugo new romance

Mon avis sur Cocky bastard

« Cocky bastard » m’a beaucoup plu. Une fois le livre ouvert, il est difficile de le refermer et il ne m’a fallu que 2-3 jours, pendant lesquels je n’avais pourtant que peu de temps, pour le dévorer. Le récit est vraiment centré sur Aubrey et Chance. Aubrey est une jeune avocate passionnée par les animaux. Chance est un Américain sportif et bricoleur, qui a passé une bonne partie de sa vie en Australie et en a ramené un accent qui fait fondre toutes les femmes. Il est taquin et n’hésite pas à faire des petites allusions dès que l’occasion se présente.

Tous deux sont à un moment de transition dans leur vie. Je me suis attachée aux deux personnages, même si tout est fait pour que les efforts produits par Chance nous séduisent nous, les lectrices. Je me suis parfois imaginé des scènes tout droit venues de films ou séries américains à base de pick-up et de grands espaces. Je me suis forcément un peu projetée quand Las Vegas ou le Grand canyon étaient évoqués. L’histoire de la chèvre est un peu hallucinante au départ mais finit par être amusante.

L’intrigue porte vraiment sur la relation entre les deux personnages et leurs difficultés. Le roman est clairement découpé en deux parties. La première est vue du point de vue d’Aubrey, la seconde, de Chance. Les risques de vous spoiler sont trop nombreux donc je ne peux pas m’étendre mais la deuxième partie est originale et nous fait plonger du côté de Chance. J’ai adoré. Le début est léger, la suite plus grave.

Cocky bastard - Hugo new romance

La fin m’a donné les larmes aux yeux, comme à la fin d’un bon film sentimental. Pas prise de tête, vraiment pas mal du tout !

Je lirai avec grand plaisir d’autres romans de ces écrivaines.

Cocky Bastard, Vi Keeland et Penelope Ward
Sortie le 8 mars 2018
Prix papier : 7,60 €
Retrouvez « Cocky Bastard » sur Amazon ou chez votre libraire !

Un grand merci aux équipes d’Hugo & Cie !

Découvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis près de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.