Ce qui nous lie - Cédric Klapisch

Il nous aura fallu attendre d’être en vacances le 14 août pour faire un petit rattrapage cinématographique et aller découvrir « Ce qui nous lie », le dernier Cédric Klapisch. Voilà plusieurs semaines que j’avais remarqué ses excellentes critiques, il ne nous manquait plus qu’un peu de temps et un minimum de bouche-à-oreille pour nous décider totalement. Le film, sorti il y a deux mois, oscille entre la comédie et le drame. Il met en scène une famille, surtout sous l’angle d’une fratrie de jeunes adultes, de vignerons bourguignons. L’histoire sent la terre, le vin, l’héritage. Le charme a opéré sur nous aussi.

Ce qui nous lie - Cédric Klapisch

L’histoire

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces trois jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.

Ce qui nous lie - Cédric Klapisch

Une histoire de terroir et de famille

Si je suis originaire d’un département où sont produits vin et champagne, je ne bois pas d’alcool et n’ai donc pas choisi de voir « Ce qui nous lie » pour rendre hommage à des goûts que j’aurais. Etudiante, je me souviens m’être dit que j’aurais pu faire des vendanges, pour l’expérience, et l’on m’en a dissuadée (presque « ce n’est pas pour toi »). Le film renseigne pas mal sur le métier, les vendanges, l’ambiance qui pourrait régner sur un domaine, etc. On assiste principalement à un an de vie des personnages, ce qui laisse le temps de voir se préparer une cuvée. Je ne m’étais jamais interrogée sur le fait qu’il fallait goûter le raisin avant de décider de le récolter, parfois planter de nouvelles vignes après en avoir retiré d’autres, etc.

Pas besoin de boire du vin pour transposer un peu l’histoire du film sur sa propre existence. Mes grands-parents étaient agriculteurs, j’ai passé des semaines de vacances chez eux dans des fermes. Les terres ne servent pas à la même chose mais restent des terres. Cela va évidemment plus loin que ça puisque tout ce qui touche à la famille nous concerne tous.

Dans « Ce qui nous lie », il est question des saisons et du temps qui passent, de nos racines, de ce que l’on fait dans le présent et des projets que l’on construit avec notre passé et notre histoire familiale. Est-ce que l’on renie si on tourne la page ? Le film peut rendre un peu mélancolique et faire vibrer de vieilles choses en nous. L’histoire se veut constructive. On peut sourire, s’attendrir et aller de l’avant. Mais je me tais, je ne veux pas vous en dire trop !

Des comédiens au service de l’histoire

Les trois principaux comédiens – Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil (que j’ai découvert dans la très bonne série « Dix pour cent ») – sont excellents et leurs personnages très attachants. Ils pourraient très bien être frères et sœur. Leurs relations sont bien décrites. Une belle histoire !

Ce qui nous lie - Cédric Klapisch Ce qui nous lie - Cédric Klapisch Ce qui nous lie - Cédric KlapischCe qui nous lie - Cédric Klapisch

Monsieur a bien aimé le film, même s’il l’a peut-être trouvé plus loin de son histoire personnelle. Il trouve que cela fait du bien de voir un film qui porte un regard sur le terroir français. Il nous est resté une petite question financière sur la fin mais nous n’avons pas vu l’heure 54 passer.

« Ce qui nous lie » n’est plus diffusé dans beaucoup de salles mais, s’il ne passe plus dans votre ciné et que vous ne ‘lavez pas encore vu, il ne devrait pas vous falloir attendre trop longtemps avant de voir le DVD sortir !

Et vous, que vous évoque ce film ? Est-ce qu’il vous intéresse ?

Copyright des photos : Emmanuelle Jacobson-Roques – Ce Qui Me Meut

Retrouvez tous mes billets « Cinéma »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.