Bruxelles - Galeries Saint-Hubert et chocolatiers - Le blog de Lili

Si j’ai passé, cet automne, une journée à Bruxelles pour découvrir un fromage, le pavé à la Leffe, ça a aussi été l’occasion de me promener un peu dans la capitale belge, huit ans après l’avoir découverte. Aux côtés d’une guide, j’ai appris de nombreuses anecdotes sur la ville, qui oscille entre l’authentique et le contemporain. Bruxelles (ne prononcez surtout pas le « x »), par exemple, est la 2e ville la plus multi-culturelle du monde après Dubaï ! On y change de quartier simplement en changeant de rue. Et saviez-vous que la bruxellisation désignait le fait de construire de grands immeubles modernes de façon anarchique sans cohérence architecturale ?

La Bruxellisation - Le blog de Lili

La Belgique a 200 ans environ et est une création des pays limitrophes. Bruxelles a été faite par le marché.

Nous nous sommes rendus en arrivant dans le quartier du Sablon, ainsi nommé car la terre y était sablonneuse. C’est aujourd’hui un quartier huppé. La place des Sablons est connue pour ses chocolatiers – Marcolini, etc. – mais aussi ses antiquaires et galeries contemporaines. C’est une place à la fois culinaire et artistique.

Bruxelles - Marcolini aux Sablons - Le blog de Lili

On compte plus de dessinateurs de BD en Belgique que partout ailleurs dans le monde, y compris au Japon.

Bruxelles - Univers de la BD - Le blog de Lili Bruxelles - Univers de la BD - Le blog de Lili Bruxelles - Univers de la BD - Le blog de Lili

Le Palais de Justice de Bruxelles est sous échafaudages depuis une éternité. En effet, des travaux de rénovation étaient prévus mais n’ont jamais été réalisés faute d’accord sur qui devait être le payeur ! Retirer les échafaudages aurait coûté plus cher que de faire les travaux de rénovation. Bref, ils paient (mais QUI d’ailleurs ?) maintenant pour la rénovation des échafaudages. Avec ses 28 000 m2, le Palais de Justice est plus grand que Saint-Pierre-de-Rome !

Le quartier Saint-Pierre s’est construit après les guerres. Il est particulièrement populaire auprès des Français. C’est là-bas que nous avons déjeuné, en descendant à la station de tramway « Ma campagne ».

Pour la petite anecdote, les logements ne sont pas hors de prix et les Bruxellois, contrairement aux Parisiens, peuvent acheter leur logement. Les foyers ont été construits avec trois ou quatre étages au maximum car on comptait six ou sept enfants par famille. Aujourd’hui, les maisons sont divisées : tellement d’appartements ont été fragmentés qu’il y en a trop.

Nous avons pu observer l’architecture des bâtiments et des immeubles. On nous a expliqué comment l’Art déco était arrivé pour avoir de la symétrie ou encore comment il y a eu une perte d’intérêt pour l’Art nouveau après les guerres.

Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili Architecture Bruxelles - Blog voyage - Le blog de Lili
Sur la place royale de Bruxelles, on remarque l’église dans laquelle a eu lieu le couronnement du premier roi de Belgique. Cette place donne sur le mont des arts – Bruxelles a été construite sur une petite montagne – et le quartier des musées.

Bruxelles - Mont des arts - Le blog de Lili Bruxelles - Mont des arts - Le blog de Lili Bruxelles - Mont des arts - Le blog de Lili Bruxelles - Mont des arts - Le blog de Lili Bruxelles - Mont des arts - Le blog de Lili

Les galeries royales de Saint-Hubert ont ouvert en 1847. Plus de 40 maisons ont été détruites pour les concevoir. On y découvre aujourd’hui nombre de chocolatiers, comme Neuhaus assez connu, qui a inventé la première praline belge. Neuhaus était, à l’origine, un pharmacien et non un chocolatier. Il mettait les médicaments dans des chocolats. Nous avons aussi découvert Mary, enseigne de la première femme chocolatier. C’est là que nous avons fait nos emplettes. Je nous ai rapporté des Saint-Nicolas en chocolat.

Bruxelles - Galeries Saint-Hubert et chocolatiers - Le blog de Lili Bruxelles - Galeries Saint-Hubert et chocolatiers - Le blog de Lili Bruxelles - Galeries Saint-Hubert et chocolatiers - Le blog de Lili Bruxelles - Galeries Saint-Hubert et chocolatiers - Le blog de Lili

Le jour de ma venue, le 17 novembre, le sapin de Noël de la Grand Place venait d’arriver de Slovaquie. Il mesurait  22 mètres mais n’était pas encore décoré.

Bruxelles - Grand place - Le blog de Lili Bruxelles - Grand place - Le blog de Lili
Bruxelles - façade grand place

Pour finir cette petite promenade illustrée, voici venu le temps de la minute de pub : si vous cherchez une guide dynamique passionnée par sa ville, n’hésitez pas à contacter Magali de Vinck, guide freelance : magali.de.vinck@gmail.com ou + 32 476 78 56 25. Bruxelles n’aura plus de secret pour vous !

J’avais beaucoup aimé mon premier séjour à Bruxelles. Cette journée n’a fait que conforter la jolie image que j’en ai. J’espère vous avoir appris quelques anecdotes !

Connaissez-vous bien la capitale belge ?

Retrouvez tous mes billets « Voyages en Europe »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.