Sport - Les Mills- Zumba

C’est décidément l’heure des bilans ! Voilà des mois que je voulais vous parler de mes activités sportives et de mes petites habitudes dans ma salle de sport. Je vous avais raconté début 2016 mon premier mois d’inscription. Le temps a passé et cela fera deux ans dans deux mois que je me suis abonnée ! Le bilan est vraiment positif, même si j’aimerais pouvoir suivre plus de cours, mais ceux que je suis déjà me rendent sincèrement heureuse. Sur l’échelle du bonheur, quand je sors d’un cours que j’aime, je dois bien être à 10 sur 10. Pas mal, non ?

Près de deux cours par semaine

Lorsque l’on parle de salle de sport, l’on entend souvent que les gens paient, vont faire du sport tous les jours pendant une semaine ou un mois puis n’y retournent jamais. Heureusement, la vérité est plus contrastée !

Quand je me suis inscrite, mon objectif, pour ne pas me mettre la pression, était de suivre au moins 55 cours par an, pour que le prix du cours n’excède pas 10€. Pour le vérifier et pour, pourquoi pas, me motiver, j’ai fait… des stats ! Comprenez par là que je note tous les cours auxquels j’assiste dans mon Google agenda, qui me permet de savoir que j’ai suivi 165 cours ces 22 derniers mois, dont 70 ces 10 derniers mois. La légère baisse de cette deuxième année d’inscription n’est pas liée à une quelconque démotivation mais plutôt aux faits que l’un des cours qui me plaisaient a changé de style et ne me convient plus et que quelques séances d’ostéo m’ont obligée parfois à mettre mon corps au repos quelques jours.

Il faut vraiment que je sois terrassée par la fièvre ou aie une excuse sérieuse pour ne pas aller à la salle. Si je suis juste patraque ou fatiguée, hop, direction les cours !

Sport - Les Mills- Body balance

Mes priorités ? La zumba et le body balance !

Pour moi, il n’y a pas de secret : pour faire du sport régulièrement, il faut aimer les disciplines que l’on pratique. Si l’on se réfère à mes stats (j’assume, j’assume), mes préférences sont nettes. J’ai suivi 69 cours de zumba, 62 de body balance, 25 de sh’bam, 5 de step, 1 d’abdos-fessiers (ça, ça réveille les douleurs !), 1 de stretching, etc. J’ajouterais tout de même que le prof joue pour beaucoup.

J’adore la zumba et ai eu presque le cœur brisé de changer de prof à la rentrée (bonjour la déprime). Il est rare que les cours de zumba ne me plaisent pas mais c’est arrivé exceptionnellement avec un remplaçant ou une prof dont le cours a été supprimé (CQFD). Le body balance me fait aussi vraiment du bien et apporte une douceur (de la tonicité !) qui me fait du bien en soirée en semaine. Il n’est arrivé que deux fois, avec un prof que j’évite depuis, de me faire mal et d’avoir du mal à poser le pied par terre le lendemain (pitié, pas de sciatique, merci). À chacun de juger si les méthodes d’un prof lui conviennent vraiment. Forcer n’est pas bon pour tout le monde !

En principe, je sors survitaminée et enchantée de la zumba et continue à sautiller et danser dans le salon en rentrant. Je sors apaisée du body balance, prête à finir la soirée tranquillement après avoir couru pour être l’heure après le travail.

De bonnes surprises (le cas du step !)

Je pensais que le step était un petit appareil pour faire du sport dans son salon. J’ai découvert par hasard, alors que l’une de mes profs était absente plusieurs cours de suite et donc remplacée, cette discipline. Finalement, c’est assez dansant, très rythmé. Une révélation ! Depuis, « Symphony » me rappelle de super souvenirs sportifs et estivaux ! Petite victoire quand le prof, qui était top, t’encourage à poursuivre en guise d’au revoir. Malheureusement, le cours débutant est trop tôt pour que je puisse y assister.

Des effets sur le corps ?

Je fais du sport surtout pour être en forme (et moins essoufflée que les autres en haut des marches !). Je n’en fais pas assez pour espérer perdre du poids. Je n’ai pas perdu un gramme, d’autant que le sport l’après-midi le week-end retire du temps de marche à pieds ou d’activité et non du temps de sommeil ! Le sport ne m’a fait perdre du poids (ou plutôt ne pas en prendre alors que je grandissais) seulement quand j’étais ado et en faisais 6h30 par semaine, sans compter les heures effectuées au collège.

Aujourd’hui, les bienfaits en termes de détente, de joie et d’action anti-douleur sont vraiment perceptibles. Rien de tel qu’une bonne nuit après avoir fait du sport (pas une heure après hein) ! Quand j’ai des douleurs, elles baissent vraiment après un cours. Peut-être est-ce lié au fait que les profs sont bienveillants et donc pas sources de stress mais je n’ai jamais autant ressenti les bienfaits de l’activité physique sur mon bien-être. Ces cours font vraiment partie de ma vie.

Sport - Zumba, les Mills

Mon choix de salle de sport

J’ai choisi ma salle de sport en fonction de la proximité géographique. À 5-10 minutes à pieds de chez moi, on ne peut pas faire mieux. Il s’agit d’une salle qui fait partie d’un réseau. Elle n’est probablement pas parfaite mais me conviens. L’objet de cet article n’est pas d’en faire – ou non – la promotion.

Je ne sais pas comment c’est auprès de la concurrence mais les profs changent régulièrement. Pas tous les deux mois, certes, mais il ne se passe pas une rentrée sans un changement de prof ou un prof qui change de discipline. Plus aucun cours n’est exactement le même qu’au moment de mon inscription.

Je sens bien qu’il ne vaut mieux pas avoir des problèmes d’inscription avec la salle car le peu d’échanges que j’ai pu avoir n’a servi à rien. Je n’ai pas pu avoir de réponse satisfaisante voire de réponse tout court. On paie puis il ne faut pas avoir d’imprévu.

Je n’ai pas recours à tous les services de la salle. Le vestiaire est équipé de douches ; un accès est prévu vers un sauna et un hammam. Je n’ai jamais mis les pieds dans ces espaces. De même, mon abonnement me donne droit à un accès aux machines : course, vélo, muscu, etc. Je n’ai jamais ressenti l’envie de m’en servir. Je passe entre les installations pour aller à mes cours : elles sont très fréquentées les soirs de semaine mais souvent plus accessibles le week-end.

Je suis allée dans deux autres salles du réseau mais faire autant de trajet n’est pas pratique. Je le regrette un peu car j’aimerais plus de cours qui me plaisent le soir et le week-end mais l’on ne peut pas tout avoir !

Les relations entre les élèves

Sur le plan social, je n’ai pas souscrit un abonnement à une salle de sport pour me faire des amis car je manque de temps et ai déjà une vie sociale bien remplie. Les cours que je suis sont fréquentés par des femmes en majorité et aux profils différents, des étudiantes qui ont le goût du sport aux quinquagénaires qui ont besoin de retrouver une activité. Le sh’bam regroupait, quand il y en avait le week-end dans ma salle, beaucoup de mamans d’une quarantaine d’années. Bien sûr, elles ne sont pas le seul profil. J’échange quelques mots avec les unes ou les autres mais cela ne va pas plus loin. Peu de personnes se parlent en attendant que la salle soit libre pour le cours. Il faut dire aussi que la participation aux séances se fait sur la base de la motivation et que l’on ne connaît pas tous les visages. Certaines filles se connaissent bien mais se sont parfois inscrites en même temps.

Les effets secondaires sur mes goûts musicaux (sorry)

À la salle de sport, je découvre un peu tous types de musique. Ainsi, je peux fredonner des inavouables, que je n’écouterais pourtant jamais par ailleurs. D’autres chansons ont été de jolies révélations. Et il me vient une irrépressible envie de danser quand j’entends Justin Bieber (si si, c’est vrai, désolée) ♪♫.


Je ne sais pas de quoi mon avenir sportif sera fait car il arrive toujours un déménagement ou un changement qui bouscule(nt) les habitudes mais j’espère pouvoir continuer longtemps. Idéalement, je voudrais pouvoir intensifier ma pratique sportive mais, sans s’épuiser à traverser Paris et avec un travail à temps plein, ce n’est pour le moment pas possible.

J’espère que ce billet vous aura renseignés ou, qui sait, inspirés. Et vous, faites-vous du sport ? Qu’aime(rie)z-vous pratiquer ?

Les photos de cet article sont des photos Reebok – Les Mills

Retrouvez tous mes billets « Activités sportives »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.