Bilal - film d'animation

Monsieur, Junior et moi sommes allés découvrir « Bilal », film d’animation entièrement produit aux Émirats Arabes Unis, qui sort ce début décembre dans des formats faciles à glisser sous le sapin ! Ce film est inspiré d’une histoire vraie : celle de Bilal ibn Rabâh, premier muezzin – membre de la mosquée chargé de lancer l’appel à la prière – et de sa quête initiatique au VIIe siècle. Il a nécessité 3 ans de travail et 360 artistes. Une histoire sans doute méconnue de beaucoup d’entre nous, avec une vraie visée de transmission et qui a su nous embarquer !

Bilal - film d'animation

« Bilal » : l’histoire

« Alors qu’il n’était qu’un enfant et rêvait de devenir un grand guerrier, Bilal est enlevé loin de chez lui avec sa sœur. Plongé dans un monde corrompu et injuste, il va tout faire pour se libérer de sa condition d’esclave. Il trouvera le courage d’élever sa voix, de se défaire de ses chaînes ainsi que celles de ses amis ».

Bilal - film d'animation

Nos impressions sur « Bilal »

Avant d’aller voir le film, je n’avais pas trop cherché à en connaître le thème. L’univers graphique de l’affiche et ce qu’elle laissait imaginer comme histoire m’avait plu et Monsieur a pensé que lui et son fils de 12 ans pourraient bien accrocher aussi. C’est donc avec un œil totalement neuf que nous avons abordé cette histoire. Si nous lui avons tous les trois trouvé un rythme peut-être un peu lent (le film dure 1h47), nous avons bien adhéré et avons vu de nombreuses qualités au film.

Si le format choisi est le film d’animation, le propos est assez dur et décrit des scènes tantôt émouvantes et familiales, tantôt impitoyables et de souffrance. « Bilal » est très guerrier, même si le sang n’est presque pas représenté. « Game of thrones » ou « Outlander » préparent à voir cela. Une copine blogueuse placée près de moi s’est amusée de me voir me cacher derrière mon écharpe et réagir aux scènes violentes. C’est la vie de Monsieur, qui s’amuse parfois à me prendre en photo quand je n’ose pas regarder les images d’une série depuis le canapé, cachée derrière un coussin ou ma natte ! Bilal et sa sœur sont réduits en esclavage et maltraités. Les pratiques sont barbares. Cela décrit malheureusement une violence que connaît et a connu ce monde !

Bilal - film d'animation

J’ai aimé découvrir en tous points une histoire venue d’une autre culture. On sent vraiment que l’esprit et le message ne sont pas américains, comme ce que l’on a l’habitude de voir. J’ai adoré l’univers visuel qui représente le Moyen-Orient : les marchés, les villes, les intérieurs, les tissus et la sorte de représentation machiavélique de la foi, avec son masque presque vénitien. Les images d’un cheval de sable, etc. sont superbes.

Bilal - film d'animation

« Bilal » est surtout un film d’animation qui veut transmettre des valeurs et des messages : nous sommes libres et égaux, il faut savoir se libérer de ses chaînes intérieures, etc. C’est un film intelligent. On compte quelques sauts dans le temps dans « Bilal ». Certains nous donnent envie d’en savoir un peu plus pour complètement comprendre le destin de cet homme. On sait de lui qu’il a une belle voix, même si on ne l’entend qu’une fois. Cela dit, quand on sait que c’est le premier à avoir appelé à la prière…

J’espère vous avoir intrigués avec cet avis. « Bilal » a plus d’un atout et permet de se cultiver en se divertissant. Voyage garanti !

Retrouvez Bilal :

  • en digital depuis le 29 novembre 2018
  • en DVD & Blu-ray le 5 décembre 2018

Images de l’article : © Barajoun Entertainment. Tous droits réservés

Merci de cette invitation

Découvrez tous mes billets « ciné »

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.