À Toulouse, j’ai visité plusieurs musées. Les Abattoirs sont l’un d’entre eux. Je vous rassure, je n’y ai pas vu la trace d’un animal en fin de vie, car le lieu a été transformé en 2000. Il s’agit maintenant d’un musée d’art moderne et contemporain.

Les Abattoirs rendent une incroyable impression de grandeur. Les salles sont très dépouillées et chacune d’entre elles ferait un sympathique logement (que voulez-vous, je suis obsédée par l’immobilier, en bonne francilienne que je suis… !).

Abattoirs-toulouse-hall.JPG
Le bâtiment a été construit autour de 1830 et est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1989. J’avoue que c’est ce qui m’a le plus interpellée pendant cette visite d’une heure.

Abattoirs-toulouse-vis.JPG
Du côté des collections, on trouve donc des oeuvres datant de la seconde moitié du XXe siècle : des téléphones coupés en deux, un tas de charbon de plusieurs mètres de diamètres… J’ai du mal à être touchée par cette forme d’art, je le concède… Ca m’a fait penser au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, dont j’ai un souvenir également très mitigé. C’est un peu de ma faute : je sais que je ne suis pas sensible aux toiles monochromes et je réessaie !

Abattoirs-toulouse-salle.JPG
J’ai quand même bien aimé quelques oeuvres exposées, à l’image de cartes postales mentionnant l’heure de lever de l’artiste chaque jour pendant un mois. L’idée m’amuse assez.

Abattoirs-toulouse-lettres.JPG

 

En bref : il fallait donc bien aimer l’art contemporain pour apprécier plus que l’architecture du lieu !

Etes-vous sensibles à cet art ?

Les Abattoirs
76 allées Charles-de-Fitte
31 300 Toulouse

05 62 48 58 00 (accueil)
05 34 51 10 60 (serveur vocal)

tarifs jusqu’au 13 mars 2011 : 7 € (plein) / 3 € (réduit)

www.lesabattoirs.org

Retrouvez tous mes billets « escapades françaises »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.