Comme beaucoup, j’ai connu Thomas Dutronc grâce à son « J’aime plus Paris ». J’ai pas mal écouté cette chanson, parfois presque en boucle quand j’étais dans un bus sur les routes de Norvège. Je ne suis pas ultra fan inconditionnelle de tout son album mais quelques morceaux me plaisent vraiment bien.ThomasDutronc.jpg

Quand j’ai vu que le chanteur/musicien passait au Zenith le 27 novembre 2009, j’ai fait signe à ma soeur et nous avons pris des places.

Le jour J, nous avons tellement galéré pour garer la voiture (ma soeur venait de province après son boulot) que nous avons manqué la première partie. Toutes les rues des abords sont encombrées de voitures, bien ou mal garées, et les parkings payants sont complets. Merveilleux. Pour nous consoler, le contrôleur des billets au Zenith nous a dit que la première partie était mauvaise.

Nous prenons place sur nos sièges de catégorie 1, vers le fond de la salle… L’ambiance « petites mouches sur scène » n’aide pas à s’imprégner d’un spectacle, on le « reçoit moins fort ». Le concert ne proposait que des places assises. Et pour cause : toutes les générations étaient représentées dans le public ! Familles, couples de tous âges, amis : Thomas Dutronc semble être dans les goûts de tout le monde !!

Le concert a été un mélange de parties instrumentales, de chansons et de blagues ! Thomas Dutronc a beaucoup d’humour et s’en donne à coeur joie. Il se permet de tacler les Corses car il aime leur île et ses habitants par exemple. Bref, on n’était pas venues pour ça mais on se marre bien.

Thomas Dutronc Zenith

« Comme un manouche sans guitare », « Jeune, je ne savais rien », « Les frites bordel », « J’aime plus Paris » enchantent mes oreilles. J’aime un petit peu moins certaines autres chansons.

L’artiste est entouré d’excellents musiciens : guitare, batterie, violon… Les parties musicales comptent beaucoup dans le concert. Elles ont tendance à nous éblouir, même s’il est arrivé que l’on sente quelques longueurs. Comme si le concert s’épuisait un peu à un moment.

Au final, nous avons passé une bonne soirée, malgré le stress du début. J’en suis ressortie ni plus ni moins enchantée qu’en arrivant. Le concert a tenu ses promesses mais sans m’emmener plus loin.

Le site de Thomas Dutronc

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.