J’ai pu voir « Thérèse Desqueyroux » en avant-première, quelques semaines avant sa sortie le 21 novembre 2012. Ce que je ne savais pas, c’est que Thérèse Desqueyroux est l’adaptation d’un roman de François Mauriac publié en 1927. Le film réalisé par Claude Miller (à qui l’on doit « L’Éffrontée », film culte de mon enfance) se passe donc à la fin des années 20. Sous les costumes d’époque, on suit le destin d’une femme qui souffre, enfermée dans les conventions et perdue dans sa vie.

affiche-therese-desqueroux.jpg

L’histoire

« Dans les Landes, on arrange les mariages pour réunir les terrains et allier les familles. Thérèse Larroque devient Madame Desqueyroux ; mais cette jeune femme aux idées avant-gardistes ne respecte pas les conventions ancrées dans la région. Pour se libérer du destin qu’on lui impose, elle tentera tout pour vivre pleinement sa vie… »
Source : Allociné

Alors, alors ?

J’ai passé un bon moment devant « Thérèse Desqueyroux ». Le film est soigné, on ne s’ennuie pas pendant une seconde des 1h50 que dure ce drame. Je l’ai d’autant plus apprécié que je ne connaissais rien du fil de l’histoire.

Je ne sais jamais quoi penser d’Audrey Tautou. Ce qui est sûr, c’est qu’elle figure au casting de bon nombre de films qui me plaisent ou m’ont plu. Elle a quelque chose de dérangeant et, en même temps, elle est terriblement juste. Gilles Lellouche, vu d’habitude dans des rôles plus légers, a très crédible dans le rôle de son époux. Le casting est donc bien réussi !

L’histoire parle de l’ordinaire : un mariage arrangé, une famille trop présente, un rejet de ce qui n’est pas dans la norme, le poids des conventions, etc. Ce qui l’est moins, c’est le moyen auquel le rôle principal a recours pour échapper à tout cela. Il ne se passe pas mille choses dans ce film.

Je suis quand même bien rentrée dans l’ambiance car il m’a arraché quelques larmes. On sent tellement l’ennui de cette femme, le dépit dans lequel elle baigne lorsque son mari ouvre la bouche. Elle est malheureuse, a besoin d’ailleurs.

audrey-tautou-therese.jpg
Sans l’avant-première, je n’aurais peut-être pas vu ce film. Je ne peux que conseiller aux amateurs de drames curieux de découvrir « Thérèse Desqueyroux » d’y aller. Pour les autres, la sortie DVD ou télé doivent pouvoir être suffisante.

Tentés ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.