Depuis « Twilight », la saga des livres de Stephenie Meyer, j’ai revu un peu mon jugement sur les vampires et considéré qu’il pouvait y avoir de quoi me plaire de ce côté là« La communauté du sud », qui a inspiré la série « True blood », me l’a confirmé.

« Le Journal d’un vampire« , de L.J. Smith, faisait donc partie depuis de la liste des livres que j’aimerais lire (c’était un tord car je n’ai vraiment pas aimé les tomes 1 et 2, lus depuis). Et c’est finalement par la série que j’ai commencé. Mi-mars, c’est avec Pauline que j’ai regardé les premiers épisodes de « The Vampire diaries ». Et je n’ai pas décroché avant la fin de la diffusion de la saison 2, deux mois plus tard.

foret-damon-elena-stefan

vampire-diaries-ian-paul-nina.jpgposter-the-vampire-diaries-elena-damon.jpg
L’histoire est la suivante :

« Quatre mois après le tragique accident de voiture qui a tué leurs parents, Elena Gilbert, 17 ans, et son frère Jeremy, 15 ans, essaient encore de s’adapter à cette nouvelle réalité. Belle et populaire, l’adolescente poursuit ses études au Mystic Falls High en s’efforçant de masquer son chagrin. Elena est immédiatement fascinée par Stefan et Damon Salvatore, deux frères que tout oppose. Elle ne tarde pas à découvrir qu’ils sont en fait des vampires… »

Source : Allociné

old-damon-stefan.jpg
J’ai regardé la saison 1 avec plus d’intérêt que la saison 2, sans doute parce qu’il s’agissait d’une découverte ! J’ai tout de suite adhéré aux choix musicaux, à l’ambiance, aux décors, etc. Le rythme de l’action est très soutenu : il se passe quantité de choses en une saison : des rebondissements, des révélations… j’ignore jusqu’à quand le suspens pourra être entretenu mais ça fonctionne à merveille pour le moment.

C’est une série ancrée dans l’univers lycéen américain avec un côté léger : des fêtes, des déguisements, des profs, des histoires, des pom-pom girls blondes, etc.

Et on y trouve donc un côté plus obscur avec des légendes transposées dans le réel : vampires, loups-garous, etc. Dans la série, la veine de vénus (autrement appelée verveine !) sert de bouclier contre les vampires. Euhhh pourquoi pas ! À côté de ça, quelques épisodes ou images m’ont quand même perturbée.

Ce qui contribue au charme de la série, c’est aussi le casting : ambiance mannequins à l’horizon ! On peut dire qu’ils ont cherché des comédiens pour tous les goûts. Nina Dobrev (Elena), Paul Wesley (Stefan) et Ian Somerhalder (Damon) sont loin d’être les seuls membres du casting choisis avec soin ! Et si ce sont eux qui font une grande partie des photos promotionnelles, les autres rôles ne manquent pas.

Vampire-diaries-elena-damon-stefan.jpgvampire-diaries-stefan-damon-elena.jpgvampire-diaries-saison-1
Mais Ian Somerhalder et son personnage de vampire qui fait le mal pour tromper sa souffrance me séduisent particulièrement !

2011-08-20-ianglamourUK.jpgian-somerhalder_plage.jpgian-somerhalder-foret.jpg
Je ne veux pas vous spoiler et évite de vous parler de l’intrigue mais la fin de la saison 2 avait mis le paquet pour nous donner envie de savoir ce qu’il allait se passer à la rentrée ! Le paquet était tellement énorme que j’en ai même oublié une partie !

Après quatre mois de pause estivale, la série reprend aujourd’hui aux États-Unis. J’espère adhérer à cette nouvelle saison (après avoir détesté les deux livres lus entre temps), en attendant de me lancer dans d’autres séries !

Et vous, regarderez-vous cette saison 3 ?

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.