Le matin du départ à Catane, le réveil sonne peu après 4h. Le taxi est réservé pour 4h40. Ma cousine dort mal et je rêve que je ne parviens pas à aller à l’aéroport, que le taxi est parti sans nous, que je suis perdue dans le métro. Des stations y apparaissent. Tout est compliqué. Heureusement, au réveil, il n’en est rien. En moins de 30 minutes et pour une bonne cinquantaine d’euros, nous arrivons à bon (aéro)port. Le terminal 3 de Roissy est petit et, après avoir enregistré à 6h, il n’y a pas grand chose d’autre à faire que de prendre un thé et un croissant. Nous prenons un vol de la compagnie (inconnue au bataillon) XL Airways, choisie par Voyage privé.

Une fois posées à Catane, deuxième ville la plus peuplée de Sicile, nous attendons un moment nos valises et galérons un peu pour trouver le bus qui va en centre ville. Tant de bus passent par l’aéroport ! L’Alibus 457 nous dépose ensuite en ville mais, un peu perdues, nous marchons bien plus que ce que nous aurions dû le faire pour rejoindre l’Una hotel palace. À 13h15 : nous posons nos valises dans une belle chambre climatisée : bonheur !

Sicile-Una-hotel-palace-1.JPG
Sicile-Una-hotel-palace-2.JPG
Sicile-Una-hotel-palace-3.JPG
Il est alors temps de chercher de quoi déjeuner ! Via Sant’ Euplio, nous trouvons de quoi nous restaurer au Caffè Siciliano. À 2 euros la petite bouteille d’eau et la mini-pizza, nous commençons à penser que l’alimentation est moins coûteuse en Sicile qu’en France !

Sicile-pizza.JPG
La ville étant vraiment endormie et désertée entre 13 et 16h, les heures de grosse chaleur, nous en profitons pour déguster notre première glace : excellente ! Moins de 2 euros pour la meilleure glace chocolat à l’orange et pêche que j’ai jamais mangée : l’Italie a un goût de reviens-y ! Il faut juste composer avec la glace qui coule sur les doigts avant même d’avoir atteint la caisse !

Sicile-Catane-1.JPG
Nous profitons de notre après-midi pour commencer à découvrir Catane : les rues, dont l’artère principale Via Etnea où nous logeons, ou encore la Villa Bellini, un grand jardin.

Sicile-Catane-2.JPGSicile-Catane-3.JPG
Catane offre de nombreux vues sur l’Etna, le volcan aux pieds duquel la ville repose. Sur la photo, c’est l’ombre de montagne que l’on aperçoit.

Sicile-Catane-4.JPG
Sicile-Catane-5.JPG
L’éléphant est l’emblême de la ville, en raison de la représentation de l’animal sur l’obélisque de la fontaine de l’éléphant, sur la place du Duomo.

Sicile-Catane-6.JPGSicile-Catane-7.JPG
Un peu plus à l’Est de la via Etnea, on découvre des rues aux façades moins parfaites, des lieux plus populaires, un quartier presque un peu chinois, où des asiatiques ont des boutiques d’un peu tout et n’importe quoi et attendent sur des chaises à l’entrée.

Sicile-Catane-8.JPG
Sicile-Catane-9.JPG
Le contraste est assez visible par rapport aux bâtiments qui longent la Via Etnea, les Champs-Élysées locaux, et les places qu’elle traverse.

Sicile-Catane-10.JPGSicile-Catane-11.JPG
Sicile-Catane-12.JPGSicile Catane 13
L’éléphant, en pierre lavique, trône sur la Piazza del Duomo.

Sicile-Catane-14.JPG
Le soir, nous testons pour la première fois la terrasse du restau la Collegiata. En arrivant à 21h45, il n’y a presque personne et ça se remplit ensuite !

Sicile-Catane-15-vue-de-la-Collgiata.JPG
Nous goûtons des pasta alla norma, une spécialité qui doit son nom à la Norma de Bellini, né dans la région. Les pâtes à l’aubergine, à la tomate et à la ricotta sont excellentes !!

Sicile-Catane-16-restau-pasta-alla-norma.JPG
Catane n’est en revanche pas du tout spécialiste des crêpes (allo la Bretagne ?) mais nombreux sont les lieux où du Nutella est proposé…

Sicile-Catane-17-restau-crepe-banane-nutella.JPG
L’addition est douce puisque nous en avons à peine pour 12 euros chacune…

En rentrant à l’hôtel, nous passons repérer la via Crociferi, ou rue des porte-Croix… d’où les églises nombreuses !

Sicile-Catane-18-eglise-by-night.JPG
La première longue journée se termine. Beaucoup de choses nous ont déjà marquées : le regard très insistant des Siciliens (sur deux blondes, vous pensez !), le peu de monde dans la ville, surtout à l’heure de la sieste, le fait que tout le monde ne parle vraiment qu’italien en dehors de l’accueil de l’hôtel, les saveurs des plats et leurs prix bon marché dans cette ville pas si touristique… Nous avons aussi pris nos marques et constaté avec soulagement que les prises électriques étaient bien de trois types et nous convenaient donc !

Carte de Sicile
J’espère que cette première approche de la ville vous a plu !

Sur le voyage en Sicile :

Sicile, jour 8 : de retour de Catane
Sicile : le décompte des jours avant le départ a commencé !


Afficher Les voyages du blog de Lili à travers le monde sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.