Dimanche soir, je suis allée voir « Sexe entre amis » avec Flo. Vous allez commencer à savoir que je suis assez friande de comédies sentimentales et, même si je craignais une bonne déception, le film me faisait envie. Et, bonne nouvelle : nous avons bien aimé !

sexe-entre-amis-affiche.jpg

L’histoire

« Lorsque Jamie, chasseuse de têtes à New York, tente de recruter Dylan, un directeur artistique de Los Angeles, tous deux s’aperçoivent vite qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Leur premier point commun est d’avoir totalement renoncé à l’amour, auquel ils ne croient plus, pour se consacrer uniquement au sexe.

Dylan s’installe à New York, et tous deux commencent à sortir ensemble régulièrement, convaincus que l’amour est un mythe. Ils sont heureux de cette relation adulte, seulement basée sur le physique.

En expérimentant le « sexe entre amis », ces deux célibataires sans attaches pourront-ils éviter tous les pièges qui les guettent ? Ces adultes blasés des promesses trompeuses trop entendues dans les comédies romantiques vont être surpris par la tournure que leur relation risque de prendre… »

La fiche de « Sexe entre amis » sur Allociné

Alors, alors ?

En entendant qu’un film nommé « Sexe entre amis » devait sortir à la rentrée, je suis sûrement loin d’être la seule à avoir fait le rapprochement avec un film au nom très proche sorti en février dernier : Sex friends. Et le concept aurait pu être déjà bien usé ! En effet, j’avais passé un bon moment l’hiver dernier au cinéma, mais sans excès non plus… Et, malgré son titre catastrophique, « Sexe entre amis », ou  » Friends With Benefits » en VO, tire très bien son épingle du jeu !

Le film de Will Gluck est drôle ! Vraiment, à des moments, les situations sont telles que l’on ne peut que rire de bon coeur.

Si Justin Timberlake ne me fait aucun effet (et il paraît qu’il est exécrable avec la presse…), son couple à l’écran avec Mila Kunis est vraiment crédible. L’objectif du film passant par le fait que l’on doit croire dur comme fer à une attirance sexuelle entre les deux, le soin apporté à nous le prouver est assez remarquable. Pour le spectateur (ou la spectatrice…), c’est clair : Jamie et Dylan s’attirent !

sexe-entre-amis.jpg
On a droit à une dimension un peu grave par moments, lorsque l’on comprend le contexte familial des deux sex friends : l’une cherche à savoir qui est son père en écoutant sa mère volage, l’autre a un mal fou à encaisser ce que devient son père… Pas de copains lourdingues dans une comédie romantique : voilà un bon point !

Comme tous les films américains, « Sexe entre amis » donne envie d’acheter un billet d’avion ! Cette fois, pas de Chicago mais New York et, de façon un peu moindre, Los Angeles. Les sous-entendus sur les différences entre les habitants de l’une ou de l’autre ville nous parlent peu en revanche. C’est comme si un Anglais regardait un film où étaient confrontées Paris et Marseille (ou presque !).

En bref, cette heure 49 passée au ciné était un vrai plaisir. Le film n’est pas à tomber à la renverse mais se défend très très bien et dépasse les attentes que j’avais. « Sexe entre amis » est parfait pour une soirée entre filles !

Et vous, l’avez-vous vu ?

Retrouvez tous mes billets ciné

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.