Flo et moi sommes allées dimanche voir « Radiostars » au ciné, pour son premier week-end de sortie. Nous avons été surprises de trouver la séance complète 15 minutes avant le début du film et avons assisté à la suivante, tout aussi remplie. Nous avons découvert un bon film mais peut-être un chouillas en dessous de tout ce que peut laisser imaginer tout le succès qui l’entoure.

affiche-radiostars.jpg

L’histoire

« En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris. Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio. Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux. Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public. Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes. »

Source : Allociné

Alors, alors ?

Pas mal ! Le film offre de bonnes répliques et de la bonne musique et c’est déjà bien tout ce qui compte.

Ben est présenté comme étant presque le personnage principal mais c’est resté une énigme. Un personnage phare qui ne décroche (presque) pas un mot ? Etrange, non ? Douglas Attal, fils de producteur à la ville, interprète ce curieux personnage, à la bouille qui ne manque pas de rappeler celle du héros d’American pie.

Manu Payet crève l’écran : simple, naturel, son personnage est très attachant, plein d’esprit. Le mec cool ! Mention spéciale pour une scène où il chante… Je n’en dis pas plus !

Clovis Cornillac interprète la star capricieuse à la tête de son émission matinale depuis 15 ans. A la fois tyranique, manipulateur mais drôle par certaines phobies ou attitudes.

Je n’avais pas lu plus que ça l’histoire avant d’aller voir le film et ça a été une bonne chose. Le côté « tour de la France profonde » m’a amusée. Je me suis dit que, dans certaines villes, les Parisiens qui arrivent la mine triomphale en province, allaient amuser ou faire parler !

Le film propose pas mal de bons moments, amuse et divertit. Romain Levy nous offre 1h40 de ciné sympa et de tour en bus au milieu d’une bande de potes. Après quelques films un peu décevants vus dernièrement, « Radiostars » tient la route (sans mauvais jeu de mot !) mais manque de quelque chose pour me donner envie de le revoir un jour !


Et vous, avez-vous prévu de voir le film ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.