Lors du BNP Paribas Masters Serie de Bercy en 2008

Je me suis rendue au BNP Paribas master le jeudi 12 (de 11 heures 30 à 23 heures 30 !) et le vendredi 13 novembre au soir. J’en entends quelques uns se demander « c’est quoi le BNP master-truc ? ». La réponse est simple : je suis allée voir du tennis à Bercy.

La première fois que j’ai assisté à des matchs au Palais Omnisport de Paris-Bercy, c’était en 1996 et j’avais 13 ans. J’en ai le double, n’ai manqué qu’une (ou deux ?) éditions et vois le tournoi évoluer peu à peu.

Cette année, ma soeur et moi avions retenu nos places au moment de Roland Garros. Nous avons cédé celles du vendredi après-midi pour alléger la note (compte en banque surtout, et congés) ! Malheureusement pour moi, c’est cet après-midi que le programme était le plus alléchant ! Ma soeur a finalement pris une place pour elle seule moins bien placée et plus chère que ce que nous avions pour y assister ! Elle a vu les quarts de finale de Djokovic et Nadal. Snif

Jeudi : 1/8e de finale

De mon côté, j’ai assisté au programme suivant le jeudi :

Davydenko / Soderling
Clément / Djokovic
Tsonga / Simon
Benneteau / Monfils
Robredo / Nadal
Gonzalez / Del Potro

Le public dormait un peu. Certains matchs étaient vraiment trop à sens unique ! Benneteau / Monfils a fait vibrer un peu plus les spectacteurs que les matchs d’avant et Robredo / Nadal a été Le Match du jour.

A 23 heures 30, nous fatiguions sérieusement et je travaillais le lendemain. Quand je me suis couchée une heure après, le match n’était toujours pas terminé. Seul l’abandon de Gonzalez a permis aux joueurs de rejoindre leur lit !

Vendredi : 1/4e de finale

Le vendredi soir, deux matchs étaient programmés :

Monfils / Cilic

Stepanek (alias le monstre sur pattes) / Del Potro

Heureusement que le première match était de bon niveau car le second n’a duré que quatre ou cinq jeux à sens unique avant l’abandon de Del Potro.

Moi qui n’aimais pas trop les Français en sport (je détestais l’époque Pioline, Leconte etc.), j’apprécie de plus en plus de voir jouer Gaël Monfils. Son esprit est plus sport d’année en année il me semble. Et surtout : il fait le show ! Il a un jeu agréable à regarder et spectaculaire. Bon, je ne suis pas fan pour autant, hein ! Et ne me parlez pas de J-W Tsonga par contre !

Del Potro, comme un fantôme dans mon objectif…

En 2008, je parlais des sessions matinée et soirée, d’un potentiel déménagement du tournoi, etc. :

Tennis : BNP Paribas Masters, le retour

Tous mes récits de spectatrice de Roland Garros et Bercy

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.