Mine de rien, je suis en train de faire la tournée des restaus de la place du marché Saint-Honoré, dans le quartier parisien de Pyramides : le zinc d’Honoré, Razowski, Charly bun’s… et j’ai ajouté une 4e adresse à ma liste : Rouge Saint-Honoré.

Au départ, j’avais dans l’idée de tester Qualité and Co mais n’avais pas noté l’adresse précise. Sachant qu’elle se situe dans la rue du même nom et non sur la place, je ne l’ai pas retrouvée par hasard. Déjeunant avec une amie, nous nous sommes finalement arrêtées au Rouge Saint-Honoré dont la terrasse était vide lorsque nous sommes arrivées peu avant 13h, contrastant avec la terrasse surpeuplée de son petit voisin testé et approuvé : le zinc d’Honoré. Pour vous rassurer quand même : la terrasse à laquelle nous nous sommes installées s’est ensuite remplie, le restau n’est pas déserté !

La carte du Rouge n’offre que très peu de choix et c’est un peu par défaut que j’ai fait le mien, la salade chèvre-miel (13€), en procédant par élimination ! Ne voulant ni poivron, ni roquette, ni concombre, ni poulet (vous avez dit difficile ?), je me suis tournée vers la salade composée de mesclun, de toasts de chèvre, de tomates, d’asperges, de sauce au miel… et des olives et boules de mozzarella que n’aimait pas mon amie !

Rouge-Saint-Honore-1.JPG
Ce n’était pas la salade de l’année. Certes, elle n’était pas mauvaise mais le miel concentré au fond du saladier, les asperges qui craquent un peu trop, la roquette surprise, etc. ne m’ont pas convaincue. Visuellement, elle n’était pourtant pas mal.

Mon amie, qui a pris une salade de gambas, a dû réclamer pour avoir quelque chose pour s’essuyer les mains car aucun rince-doigts n’est prévu, et a trouvé la salade un peu trop light et les accompagnements trop peu nombreux. En comparant avec l’adresse juste à côté, il y a une vraie différence de quantité pour une qualité même un peu supérieure, à l’avantage du concurrent du Rouge.

Rouge-Saint-Honore-4.JPG
En dessert, nous avons pris chacune une boule de glace (3€… adieu Sicile !).

Rouge-Saint-Honore-2.JPG
Nous n’avons pas été particulièrement déçues par l’adresse mais nous n’avons pas non plus particulièrement envie d’y retourner. Le rapport quantité/qualité/prix est assez moyen.

Rouge-Saint-Honore-3.JPG
On a aussi eu parfois un peu l’impression de gêner, comme s’il fallait laisser nos places au plus vite. C’étaient plus des regards stressés qu’autre chose mais, pour se détendre, ce n’est pas l’idéal. Et, si le restau a une jolie déco soignée, le chemin en sous-sol pour aller aux toilettes devait l’être davantage car l’accès aux cuisines et le soin qui y est apporté sont importants pour les convives ! Je n’aimerais pas bosser dans ce coin de sous-sol…

En bref : une adresse un peu quelconque, qui manque de quelque chose : de choix, de sourires…

Et vous, connaissez-vous ?

Le site du Rouge Saint-Honoré

Mes précédents billets « Où manger une salade à Paris ? » :

– Le bistrot Renaissance
– L’Arrosoir
– Le zinc d’Honoré
– Le café fusain
– Le comptoir des archives

Retrouvez tous mes billets « restau à Paris »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.